Badablek

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    11 886
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Badablek

  1. Linker R4iB9S : 2DS qui ne s'allume plus.

    salut, tu n'as pas mis luma (boot.firm) sur ta carte SD, tout simplement...ça ne risque donc pas de démarrer. une 2DS/3DS hackée a OBLIGATOIREMENT besoin du binaire de Luma3DS (ou tout autre Custom Firmware) sur la carte SD. et bien évidemment, il faut également copier ce binaire dans la NAND de la console pour éviter ce genre de désagrément (ça permet de booter Luma en mode restreint sans carte SD). section IV de cette page pour savoir comment mettre luma dans la NAND (CTRNAND) : https://3ds.guide/fr_FR/finalizing-setup ils passent par un script, bon, c'est vraiment tirer au lance-roquette sur un moustique, puisqu'il suffit d'aller sur la carte SD, sur le binaire, de faire Y pour copier le fichier, puis d'aller à la racine de la CTRNAND pour coller le contenu : Se placer sur [0:] SDCARD Se placer sur boot.firm Appuyer sur Y pour copier Faire B pour revenir en arrière Se placer sur [1:] SYSNAND CTRNAND Valider avec A Appuyer Sur Y Valider avec A l'option "Copy Path(s)" À la question Writing to SysNAND (lvl1) is locked! Unlock it now?, appuyer sur A (Yes) Entrer le code pour déverrouiller l'écriture (Gauche Droite Bas Haut A << il est possible que ce ne soit pas toujours le même code, ceci est un exemple) et par pitié, le seul bon tuto à suivre, c'est celui de Plailect, plutôt que cette pâle copie d'un site de linker qui ne sait pas trop de quoi il cause (même si y'a pas trop d'ânerie, ils ne font qu'effleurer le sujet). ps : le binaire doit impérativement être nommé "boot.firm" !
  2. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    Gamecube "cul nu" : 1,4 Kg Manette seule : 255 g ps : après y'a aussi la manette "deluxe", la wavebird, un vrai petit bijou (et quand on voit certains prix sur lbc ou autre, oui, on a l'impression d'acheter un bijou )...mais ça risque d'être hors budget.
  3. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    ça fait chère la manette ! Ils commencent à sérieusement abuser sur le retro-gaming. sinon leboncoin..je suis sûr qu'il y a moyen d'en trouver une officielle, bien moins chère que 25 balles.
  4. Bah, il est où mon Homebrew Launcher ?

    salut, tu parles de Homebrew Launcher depuis le Mode Téléchargement. Je suppose donc que tu passes par Rosalina pour ce faire. Tu as bien fait la séquence nécessaire ? Lancer "Mode téléchargement" Appuyer sur L+Bas+Select pour ouvrir Rosalina Naviguer dans Miscellaneous options > Switch the hb. title to the current app Fermer "Mode Téléchargement" Relancer "Mode Téléchargement" À noter que pour que ça marche, il faut bien évidemment que le binaire .3DSX de Homebrew Launcher (ou du homebrew que tu veux lancer) soit à la racine de la carte SD, nommé boot.3dsx. Donc vérifie que le binaire est à sa place, et que tu fais bien la séquence correctement. Aucune raison que ça ne marche pas. EDIT : paramètre important...Homebrew Launcher doit AU MINIMUM être en version 2.0 pour être compatible avec la dernière version de Luma3DS Si tu as mis à jour Luma sans penser à upgrader également Homebrew Launcher, il ne fonctionnera plus. https://github.com/AuroraWright/Luma3DS/wiki/Rosalina
  5. Mise à jour avant CFW

    oui, actuellement, ça roule tout seul le hack 3DS. Pour ça qu'il n'y avait aucune raison de paniquer presque pas drôle tellement c'est simple...plus de risque de brick, plus de downgrade ultra dangereux...tu as bien vu qu'en quelques secondes tu as installé tout le nécessaire, et ce, même depuis une faille pas forcement "fiable" (par fiabilité, il faut entendre le taux de réussite de boot du premier coup du hack...une fois safeB9SInstaller démarré, il n'y a aucune instabilité ni possibilité de plantage)
  6. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    j'utilise USBLoader GX (quasi dernière version) avec des wiimote+ et standard (première version non +) officielles, sans problème. Donc pour moi, il n'y a aucun souci de compatibilité, si ton loader est à jour bien sûr. si tu ne connais pas la version, tu peux télécharger une version à jour et le mettre sur ta carte SD (puisqu'à priori, tu charges depuis la carte SD) à la place de la version actuellement dessus. Quand USBLoader GX démarre, il met la version en bas à gauche. Si tu n'as aucune indiction, je dirais que tu as une version largement obsolète. si c'est USBLoader GX que tu utilises, on en est à la revision 1268, disponible ici si c'est wiiflow, ça sera la version 1135, disponible ici ps : pour le prix des manettes GC officiellement ressorties, j'avais oublié les crevards (le terme "crevures" marche aussi) qui ont acheté par palettes entières, pour espérer refourguer à prix d'or sur LBC. Mais franchement, pas besoin de casser la tirelire pour de l'officiel si c'est difficilement trouvable. N'importe quelle manette bas de gamme fera parfaitement l'affaire (si tu comptes t'en servir uniquement que pour régler ton souci...après si tu veux jouer aux jeux GC, l'officiel sera bien mieux, ergonomiquement parlant)
  7. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    oui, je comprends bien, mais ces wiimotes, il faudra bien les synchroniser à ta Wii à un moment ou un autre, chose que tu ne pourras PAS faire depuis USBLoader GX. Et comme tu bootes directement sur le loader depuis priiloader, tu n'as aucun moyen de lancer le System Menu. le problème des wiimotes+ est ancien, c'est pour ça que je te demande la version exacte du loader. Une version à jour ne devrait pas avoir ce genre de souci (de mémoire, il n'y a guère que Nintendont qui soit encore vraiment incompatible avec les wiimotes premier prix) ps : tu peux trouver des manettes GC neuves (celle vendue pour Smash Bros), voire dans des magasins d'occasion type easy cash, cash converters, etc.)
  8. Mise à jour avant CFW

    un hack reste un hack. le point d'entrée peut être plus ou moins fiable/stable, mais ça ne change absolument rien. La faille sert de point d'entrée temporaire, le temps d'installer boot9strap (qui permet par la suite de démarrer Luma3DS). une fois B9S dans la console, tu l'oublies le point d'entrée, qu'il soit fiable ou non, stable ou non. Le but est juste de pouvoir démarrer safeB9SInstaller.
  9. Mise à jour avant CFW

    salut, Un peu de logique suffira à te répondre. À quoi sert une mise à jour ? À bloquer les hacks... tu veux installer un Custom Firmware, à ton avis, il vaut mieux le faire en 8.x et profiter de toutes les failles possibles à cet effet ? ou bien mettre à jour en 11.6, te priver de toutes les failles et t'obliger à passer par un linker NTRBOOT ? je pense que la réponse coule de source, non ? Donc bien évidemment qu'il faut hacker la console AVANT de la mettre à jour ! Une fois que boot9strap sera installé, rien ne pourra l'en déloger. Donc tu hackes avec boot9strap + Luma3DS, puis tu fais la mise à jour officielle.
  10. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    ok, donc c'est bien installé, mais j'avais oublié qu'un forwarder est bête et n'abandonne pas s'il ne trouve rien, du moins, il revient au menu qui l'a lancé, donc à priiloader, qui recharge encore le forwarder, et ainsi de suite, à l'infini. par contre une wiimote officielle, tu n'en feras rien, puisque tu ne peux synchroniser que sur un jeu, depuis le System Menu ou à l'écran de démarrage de la console. Tu n'as à priori aucune de ces 3 possibilités. là, il faut impérativement une manette GC.
  11. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    Si le hack a été fait correctement, tu as un forwarder installé, que priiloader charge pour démarrer ton loader. Si c'est bien le cas, démarre sans le disque dur, tu devrais arriver sur le system menu. Si ça a été fait n'importe comment, le loader est directement installé dans la NAND, et la, manette GC obligatoire. Le motion plus est supporté depuis longtemps au fait... il date de quand ton loader ? (Nom exact du loader, version, date, etc.)
  12. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    comme déjà dit plus haut : manette Gamecube. Officielle ou pas, peu importe, il n'y a pas de souci avec les périphériques Gamecube (pour peu que ta console dispose bien sûr des ports adéquats) Par contre, quand on paramètre sa console pour qu'elle auto-boote un loader, c'est loin d'être anodin et il faut s'attendre à ce genre de désagréments...Ce n'est ni la faute du loader, ni de la console, mais bien des utilisateurs (que ce soit celui qui installe le hack ou celui qui s'en sert). Donc soit tu gardes une wiimote TOUJOURS synchronisée, soit tu as une manette GC. Quant aux wiimotes non officielles, ce n'est pas faute de rappeler que c'est de la daube et que la plupart des homebrews ne peuvent pas s'en servir correctement, justement parce que ce sont des sous-produits développés avec les pieds et avec du matos pas cher, donc de bien piètre qualité. ps : les loaders ne sont pas faits pour autobooter les jeux depuis le lecteur DVD. En général ils proposent d'installer le jeu sur HDD. preloader permettait, de mémoire (à moins que je ne confonde avec bootmii), de naviguer avec les seuls boutons de la console (eject, reset, power) mais il me semble que priiloader ne le permet pas/plus...
  13. Manette et loader GX GROS PROBLÈME

    salut, simple : tu redémarres sur l'interface principale de la console, seul endroit où les manettes peuvent être synchronisées si on ne compte pas l'écran de démarrage que priiloader bypasse. Le loader a normalement une option pour revenir à l'interface officielle, sinon il faut maintenir Reset et naviguer dans le menu de priiloader pour charger le System Menu. Alternative : depuis n'importe quel jeu déjà démarré, tu peux également synchroniser la wiimote. Il suffit d'avoir une manette GC pour lancer un jeu.
  14. Secteur de boot manquant / Pas au bon endroit

    salut, Pas sûr que le sujet soit toujours d'actualité... mais tu as vérifié dans ton bios que le boot était réglé soit sur la partition du HDD, soit sur le logiciel de boot de Windows ? Si le boot principal est resté sur USB, sans boot secondaire, c'est normal que ça ne démarre pas. Même souci si le boot primaire est réglé sur CD/DVD et qu'il n'y a aucun CD bootable.
  15. Avancée du hack Nintendo Switch

    merci ludo1421, j'étais justement en train de rédiger une news à ce sujet. On a eu la même idée https://gx-mod.com/homebrew-launcher/
  16. Problème de loader ?

    bon bah nickel. pas pu commenté ton syscheck à temps (connexion internet par intermittence) mais tout est cohérent, et surtout, plus aucun vilain patch inutile il est par contre très étonnant qu'une mise à jour se soit téléchargée, vu que tu étais déjà en 4.3. Il devait manquer un truc qui a titillé le module de mise à jour. C'est peut-être aussi pour ça que Letterbomb ne fonctionnait plus... M'enfin, l'important, c'est que tout fonctionne correctement maintenant
  17. Avancée du hack Nintendo Switch

    merci pour l'info PatrickProust, j'ai publié un article en conséquence. cette annonce va faire grand bruit, c'est certain ! https://gx-mod.com/team-xecuter-annonce-lourd-switch/
  18. Problème de loader ?

    timing à l'aise, finger(s) in the nose tu as fait le plus dur, remettre d'aplomb les IOS. Le reste n'est qu'une formalité si tu suis bien mon tuto. ps : et j'aurais du le conseiller avant (je ne pensais pas que tu ferais un formatage), mais installer un forwarder, en plus d'être bien utile pour démarrer le loader manuellement (voire en auto-boot depuis priiloader, un vrai régal), te donnera un point d'accès pour lancer des homebrews si HBC fait son petit caca nerveux (que je ne m'explique pas). Ça fait roue de secours quoi. EDIT : pas sûr que ce nouveau point d'entrée (flashhax) soit compatible avec les consoles PAL j'espère que je me trompe... EDIT 2 : ah bah si ça a l'air de marcher ! https://gbatemp.net/threads/new-free-homebrew-entry-point-flashhax.491674/page-4#post-7741816
  19. Problème de loader ?

    HBC te faisait un écran noir ? un message d'erreur peut-être ? La seule chose qui peut la chatouiller, c'est l'IOS qu'elle utilise pour charger (soit le 36, soit le 58 si présent au moment de l'installation de HBC). Le plus "drôle" dans l'histoire, c'est que HBC refuse de fonctionner sur IOS hacké logiquement. L'installeur hackmii plante volontairement si un IOS hacké est détecté, et, au mieux, HBC se retrouve sans dessus-dessous (écran inversé). un formatage n'a jamais résolu le moindre problème, puisque : tu perds toutes tes chaînes ça ne touche absolument pas aux IOS ça n'apporte rien du tout sinon des ennuis un nouveau hack est sorti il y a peu, très très simple à mettre en oeuvre : https://gbatemp.net/threads/new-free-homebrew-entry-point-flashhax.491674/ en gros tu lances la chaîne Internet, tu te rends sur flashhax.com, tu ajoutes le site en favori quand demandé. Puis tu lances le site depuis le favori créé. Cliques sur "exploit" et hackmii devrait démarrer après quelques secondes. Si ça ne marche pas du premier coup, il faut maintenir Power pour forcer l'extinction de la console, puis recommencer en chargeant le favori. ps : downloading payload peut prendre une bonne quinzaine de secondes, c'est normal (je suppose que c'est le moment où il charge le binaire de hackmii, et ça ne doit pas être hebergé sur un serveur rapide). une fois que tu auras à nouveau HBC fonctionnel, tu pourras embrayer sur mon tuto, qui n'est pas obsolète (à part sur les loaders, il faut que je m'y remette un peu, mais tu as déjà les bons liens plus hauts sur ce topic)
  20. Problème de loader ?

    salut, Pimp my wii...tout est dit. Si tu veux que ta wii reste en bonne santé, un conseil : mets pimp à la poubelle, oublie ce truc une bonne fois pour toute. maintenant qu'il a saccagé ta console, le mal est déjà fait de toute façon. Il aura au moins eu le mérite d'installer correctement le cIOS d2x je ne parlerai pas de tous les IOS qu'il a patchés inutilement, rendant le système potentiellement instable. M'enfin dans ton cas, ça n'a rien à voir avec la choucroute, mais ça me pique les yeux de voir à quel point ce logiciel peut être con et faire n'importe quoi. Pour ton souci, tu utilises des versions de loaders qui datent de 10000 avant JC minimum (USBloader GX r1180 est sortie en...2012, tout comme son copain Wiiflow r838 d'ailleurs...on a déjà vu plus récent). Évite les loaders obsolètes, tu vas voir, ça va te changer la wii (humour à deux balles, oui, désolé, mais j'ai le droit, c'est le nouvel an ). Donc mets à jour tes loaders : USBLoader GX (r1268), c'est par ici Wiiflow (r1135 "Lite", la version "officielle" n'étant plus maintenue à jour depuis des lustres), c'est par là Et vu l'obsolescence de tes loaders, je suppose également que tu as fait l'erreur de formater ton HDD en WBFS ? Si tel est le cas, c'est une autre problématique....puisque le format de partition WBFS est buggué comme pas permis. Il va donc falloir user du très bon logiciel "wbfs2fat" pour remettre une belle partition FAT32 (logiciel non destructeur ! Il gardera tous les jeux installés en convertissant simplement la partition, en quelques secondes !) Enfin, si tu veux vraiment un truc propre, il faudrait remettre de l'ordre dans tous ces IOS saccagés par l'autre logiciel de malheur. Dop-Mii (wiibrew edition) s'en fera une joie ! Les IOS ne doivent EN AUCUN CAS, absolument JAMAIS, pour AUCUNE RAISON QUE CE SOIT, patchés. SAUF l'IOS du System Menu pour ne pas être embêté si tu exportes des chaînes trucha signées vers la SD (fonction propre au System Menu 4.x). Il n'y a donc que l'IOS80 qui doit rester patché tel qu'il est actuellement. TOUT le reste, entre 4 et 70, devrait être ORIGINAL NON PATCHÉ. Quant aux cIOS 202, 222, 223, 224, 251, ils n'ont rien à faire là non plus.
  21. Mega-Tuto Du Hack Wii

    salut, au choix : - mauvais dump des jeux - cIOS d2x V8 peut-être incompatible ? perdo j'installerai le d2x v10 beta 53, avec les mêmes paramètres (249/56+250+57), et je vérifierai mes dumps.
  22. Mega-Tuto Du Hack Wii

    en cours d'écriture perpétuel, si vous souhaitez aider ou si quelque chose manque, je reste ouvert à toute proposition (MP). La wii est une console sur laquelle le hack wii est probablement l'un des plus évolués de la scène. Il permet entre autre de lancer des jeux Wii, Wiiware, Virtual Console et Gamecube depuis un périphérique USB (Disque dur, Clé USB) ou depuis une carte SD(HC), mais aussi de profiter d'une myriade de homebrews (émulateurs, jeux, portages, applications, etc.) Ce tutorial, non exhaustif, a pour but de récapituler tout ce qu'il est posible de faire sur Wii, avec une simple carte SD (non HC) et un peu de bon sens. Nous aborderons donc tous ces sujets, en essayant d'être le plus précis possible et au gré des dernières techniques en la matière. Comme on n'est jamais si bien servi que par soi-même, ce tutorial vous guidera sans pour autant vous tenir la main, parce que c'est la meilleure façon de comprendre ce que l'on fait et ainsi éviter le syndrome du "presse-bouton" décérébré où l'on ne pige rien, l'on ne sait pas ce qui a été fait ni comment ça a été fait et encore moins si ça a bien été fait. Bref, il faut mettre (un peu) les mains dans le cambouis pour comprendre le hack. Dans un premier temps, il va falloir installer quelques homebrews essentiels, parmi lesquels Homebrew Channel, Bootmii, Priiloader. Pour cela, vous devez passser par une faille. Le choix de celle-ci est conditionnée par la version de votre System Menu et les jeux à votre disposition, mais les plus universelles sont définitivement Wilbrand/Letterbomb et Smash Stack. À cet effet, je ne traiterai en détails que ces méthodes, les autres seront traitées de manière plus légère, plus bas dans le tutorial. faille Wilbrand/Letterbomb Cette méthode repose sur une faille de la message board qui, via la lecture d'un message piégé, va permettre l'exécution de code non signé. La création du message nécessite l'adresse MAC (unique) de votre console, qu'il va donc falloir récupérer en premier lieu. Rendez-vous dans les options de la wii > Paramètres Wii > Internet (page 2) > Informations générales > > (Ne prêtez pas attention à cette adresse MAC, il s'agit de l'émulateur Dolphin qui l'assigne par défaut quand on émule le System Menu, et qui me permet de fournir des captures d'écran plus nettes). Vous pouvez maintenant télécharger et décompresser Wilbrand GUI sur une carte SD (non SDHC), ça permettra au logiciel de créer l'arborescence propre à ce hack. Une fois lancé, renseignez votre adresse MAC sans les tirets (ex: 0017AB999999), laissez la date à la veille du jour actuel (ex: 01072014), choisissez la version de votre System Menu et la région de celui-ci plus cliquez sur "Create Exploit". Patientez un peu, Un répertoire "private" va être généré à la racine de la carte SD, contenant le message piégé. Vous n'avez plus qu'à ajouter à la racine de cette carte le fichier boot.elf de HackMii Installer 1.2 et vous serez fin prêt pour installer Homebrew Channel. Insérez la carte SD dans votre Wii, démarrez-là et cliquez sur l'icône "Bureau Wii". Mettez-vous sur le jour précédent (bouton -), le message piégé devrait apparaître, vous n'avez plus qu'à cliquer dessus et laisser faire la magie du hack. faille Smash Stack Cette méthode repose sur une faille qui se situe dans l'éditeur de niveaux du jeu. Cet éditeur accédant directement au port SD de la console, même avec la meilleure volonté du monde, Nintendo est dans l'impossibilité de corriger la faille qui va donc nous permettre l'exécution de code non signé. Celle-ci nécessitera obligatoirement une carte SD non HC (2Go maximum) et l'original de Super Smash Bros Brawl. Préparation : À la racine de votre carte SD (non HC/XC), décompressez la faille smash stack puis naviguez dans \private\wii\app\RSBP\st. Vous allez y trouver deux fichiers : "st_smashStackPK_noSave.bin" et "st_smashStackPK_save.bin". Vous ne devez en garder qu'un des deux en fonction d'un paramètre simple : avez-vous déjà créé une sauvegarde de ce jeu sur votre console ? Si vous avez déjà une sauvegarde, ne gardez que "st_smashStackPK_save.bin" et supprimez "st_smashStackPK_noSave.bin" Si vous n'avez aucune sauvegarde, ne gardez que "st_smashStackPK_noSave.bin" et supprimez "st_smashStackPK_save.bin" (sans sauvegarde, ça nécessite moins de manipulation. En effet, pas besoin de supprimer les stages que le jeu intègre par défaut) Vous n'avez plus qu'à ajouter (toujours à la racine de la carte SD non HX/XC) le fichier boot.elf de HackMii Installer 1.2 et vous serez fin prêt pour installer Homebrew Channel. N'insérez surtout pas la carte SD dès le boot de la console, elle détecterait la faille sur la SD et la supprimerait. Lancez le jeu, s'il vous demande de créer une sauvegarde, répondez NON ! S'il ne pose pas la question, vous avez déjà joué à ce jeu et devrez donc utiliser la faille avec sauvegarde tout en pensant à aller dans l'éditeur de niveaux pour y supprimer TOUT fichier qui s'y trouverait AVANT d'insérer votre carte SD. Rendez-vous dans le menu "Cofffre" (icône verte), puis aller dans le créateur de niveaux (l'éditeur doit vous indiquer qu'aucun niveau n'est présent. Si tel n'est pas le cas, supprimez-les tous). Insérez la carte SD, la faille doit se lancer immédiatement. Hackmii Installer 1.2 Hackmii Installer ayant démarré grâce à la faille Wilbrand / Smash Stack (ou tout autre moyen), patientez le temps que le disclaimer vous permettre d'appuyer sur 1 pour passer à l'installation à proprement parlé. en cours d'écriture... Bootmii Bootmii (version boot2) s’insère dans la séquence de boot de la console de manière à être prioritaire par rapport au System Menu, rendant la console littéralement invulnérable au brick. Malheureusement, la faille qui le permet a été corrigée par Nintendo, et toutes les Wii fabriquées après mi-2008 (environ) ne permettent plus cette installation et devront se contenter de bootmii version IOS, qui ne protège PAS des bricks (Priiloader est fortement recommandé dans ce cas). À noter qu'une wii compatible bootmii boot2 le sera à vie, la faille étant présente "en dur" dans les entrailles de la console et ne pouvant pas être patchée par une mise à jour. séquence normale de boot : boot0 > boot1 > boot2 > System Menu séquence modifiée avec bootmii (version boot2) : boot0 > boot1 > bootmii (boot2) > System Menu ou homebrew compilé sous MINI séquence modifiée avec bootmii (version IOS) : boot0 > boot1 > boot2 > System Menu > Homebrew Channel > Bootmii IOS Remarque : Bootmii boot2 se chargeant avant le System Menu, il est tout à fait normal que l'on ne puisse pas utiliser de wiimote dans son menu. En effet, le "pilote" bluetooth ne se charge qu'à partir du System Menu. Vous devrez donc utiliser une manette GC ou les boutons Power/reset de la console. Conseil sur bootmii version boot2 : pour éviter que le menu de bootmii ne se charge à chaque démarrage de la console, il est important de renommer le dossier "bootmii" qui aura été créé à la racine de votre carte SD (par exemple en "_bootmii"). Cela ne désactive absolument pas la protection de bootmii (qui est au chaud dans la NAND), ça ne fait que désactiver le menu de bootmii. Et le jour où vous avez vraiment besoin de charger bootmii (ce que je ne vous souhaite pas, parce qu'en général c'est quand la console est brickée), vous n'aurez qu'à renommer correctement le dossier en "bootmii" pour en profiter. Une autre solution, qui consiste à éditer le fichier bootmii.ini afin de démarrer automatiquement le System Menu au bout d'une tempo de x secondes n'est pas idéale (perte de temps inutile). Priiloader HDE beta 11 Priiloader est un véritable couteau suisse du hack de la Wii. Il permet entre autre de protéger la console des bricks (presque aussi efficacement que bootmii boot2), de patcher le System Menu (éviter les mises à jour DVD et online, désactiver la protection anti-copie des sauvegardes, passer automatiquement le disclaimer au démarrage de la console, etc.), de démarrer automatiquement un homebrew (loader par exemple), etc. Il est le digne successeur de preloader, sur lequel il se base tout en améliorant énormément ses fonctionnalités et sa stabilité. séquence normale de boot : boot0 > boot1 > boot2 > System Menu séquence modifiée avec priiloader : boot0 > boot1 > boot2 > priiloader > System Menu ou homebrew Ce logiciel est vital pour assurer une protection anti-brick assez efficace, mais aussi pour patcher le System Menu afin de désactiver les mises à jour DVD et online (ces deux patches sont obligatoires pour éviter toute mauvaise surprise de mise à jour sur un jeu récent ou via la connexion internet). À noter que si vous ne cherchez qu'à patcher le System Menu contre les mises à jour, une alternative moins invasive existe : Startpatch (voir ci-dessous) qui permet d'appliquer des patches en dur sur le binaire du System Menu. Un mod de Priiloader a été développé par JoostinOnline (membre du forum GBAtemp) et est à ce jour la meilleure version à installer/utiliser. Tous les défauts de priiloader ont été gommés, avec l'ajout du support de AHBPROT notamment. Ne vous fiez pas à la notion de "beta", cette mouture est ultra stable (j'ai moi-même participé aux tests) et mérite amplement notre attention. Startpatch Alternative à priiloader pour patcher certaines fonctionnalités du System Menu : blocage des mises à jour DVD et online, copie des sauvegardes protégées contre l'exportation (flag "nocopy", sur Mario Kart par exemple). Attention, à chaque version du System Menu correspond une version spécifique de Startpatch. Il faudra donc veiller à bien choisir la version correspondant à votre System Menu. Les loaders ont besoin d'un accès USB2 et/ou SD pour permettre l'exécution des jeux. Il faut donc commencer par installer un cIOS (Custom IOS) qui assumera cette fonction. Waninkoko a ouvert la marche, suivi par Hermes, avant que ne débarque davebaol pour mettre tout le monde d'accord. Se basant sur les derniers travaux de waninkoko avant qu'il ne raccroche ses gants (cIOS rev21), davebaol a ajouté de nombreuses fonctionnalités jusqu'ici manquantes, notamment l'IOS Reload (qui posait problème sur les jeux disposant de plusieurs exéctuables, tels que Metroid Prime Trilogy, Metal Slug Anthologies, Wii Sport Resort) et le plug n' play (qui empêchait l'utilisation des périphériques USB sur les jeux tels que Guitar Hero, Skylanders). La seule chose qui manque encore au cIOS d2x, c'est une meilleure compatibilité avec la fonction EmuNAND, certains jeux restant incompatibles ou buggués (MotoHeroz par exemple). Le développement étant en sommeil, il y a peu de chance de voir débarquer une mise à jour qui corrigerait cela, raison pour laquelle il est indiqué de garder une copie du cIOS Waninkoko rev17 (le champion toutes catégories pour l'EmuNAND) sur un autre slot, en secours. cIOS Le hack aujourd'hui se résume donc à installer le cIOs d2x, dans sa dernière version (v10 beta 53). Il faudra pour cela se munir au préalable du logiciel d2x cIOS Installer 3.2 FR (à décompresser tel quel à la racine de la SD) et des fichiers du d2x v10 beta53 (à décompresser tel quel dans apps\d2x-cios-installer\ sur la SD). Ci-dessous, les paramètres d'installation à renseigner dans l'installeur. Vous remarquerez qu'il suffit de deux petits cIOS pour rendre votre loader joyeux, et vous par la même occasion. Lancer d2x cIOs Installer 3.2 FR depuis Homebrew Channel. Une fois le disclaimer validé avec un bouton (A par exemple), il faut paramétrer l'installeur comme suit : version du cIOS : d2x-v10-beta53-alt IOS de base : 56 Slot du cIOS : 249 Revision du cIOS : 21010 (valeur par défaut, ne pas toucher) Appuyer sur HOME pour le mettre en liste d'attente version du cIOS : d2x-v10-beta53-alt IOS de base : 57 Slot du cIOS : 250 Revision du cIOS : 21010(valeur par défaut, ne pas toucher) Appuyer sur HOME pour le mettre en liste d'attente. Valider maintenant avec A, puis faites à nouveau A pour débuter l'installation. Les IOS vont être téléchargés automatiquement (*), patchés puis installés. Vous pouvez quitter l'installeur et commencer à peser les patates pour choisir le loader adéquat en fonction de vos attentes. (*) connexion wifi ou LAN fonctionnelle nécessaire. Si vous souhaitez effectuer une installation hors ligne, vous devrez télécharger les IOS 56 (IOS56-64-v5661.wad) et 57 (IOS57-64-v5918.wad) officiels sur les serveurs de Nintendo (via NUS Downloader) et les copier à la racine de votre carte SD. Il est aussi possible d'extraire ces IOS d'un jeu récent dont vous avez l'ISO, avec le logiciel (Windows) WiiBrowse. Optionnel : Installation du cIOS waninkoko rev17 sur un slot alternatif. Le cIOS waninkoko, revision 17, est probablement l'un des plus aboutis et stables en ce qui concerne la virtualisation de NAND. C'est pourquoi il est opportun d'en garder une copie sur un autre slot d'installation. Il sera là en secours du cIOs d2x pour les jeux wiiware/Virtual Console récalcitrants (MotoHeroz par exemple) J'ai téléchargé via modmii les cIOS waninkoko rev17b, 19 et 21b officiels, que j'ai modifiés avec ShowMiiWads de manière à ce qu'il s'installent respectivement sur les slots 217, 219 et 221. Vous pourrez installer l'un de ces fichiers WAD à l'aide de n'importe quel manager de WAD (Yet Another Wad Manager Mod fortement recommandé) Vous trouverez les fichiers WAD correspondants dans l'archive ci-dessous : cIOS Waninkoko alternatifs Loaders Wii Comme à la période d'or des consoles 16bit, deux camps s'opposent : USBLoader GX à ma droite, Wiiflow à ma gauche et un petit électron libre qui tient la chandelle : CFG Loader Mod Fervent défenseur de Wiiflow à ses débuts, je ne vous cache pas que je recommande vivement l'utilisation de USBLoader GX de nos jours, wiiflow étant devenu un sacré paquet de noeuds (et des bugs qui vont avec) avec ses plugins à ne plus savoir qu'en faire, ses fonctionnalités qui n'ont rien à faire dans un loader (IMHO), ses code dumps à répétition et ses développeurs qui ne sont pas à l'écoute des utilisateurs. Vous devrez vous forger votre propre opinion en testant par vous-même puis choisir en conséquence. Il faut juste savoir que tous proposent les mêmes choses : loader wii/gamecube, launcher DVD, emuNAND (wiiware, Virtual Console). USBLoader GX r1244 tab mod Disque Dur / Clé USB La configuration "tout terrain" recommandée pour votre périphérique de stockage USB, afin de profiter au mieux de toutes les possibilités du hack, est la suivante : partition 1 : entre 20 et 100Go, FAT32, marquée active, en première position OBLIGATOIREMENT. Contiendra les jeux GC, la NAND virtuelle, les homebrews partition 2 : tout le reste du HDD, NTFS. Contiendra les jeux Wii (format .wbfs) dans un dossier wbfs à la racine de la partition. Alternative : 1 seule et unique partition FAT32, qui contiendra les jeux Wii (format .wbfs, les jeux de plus de 4Go seront automatiquement splittés), les jeux GC, la NAND virtuelle, les homebrews, etc. Attention : La fonction EmuNAND et les jeux GC ne peuvent être lancés QUE depuis une partition FAT32, et uniquement si celle-ci est en première position sur le disque dur. Il est donc totalement impossible de profiter de ces fonctions depuis une partition unique en NTFS ou si la partition FAT32 est derrière la partition NTFS (raison pour laquelle je ne préconise pas ces configurations). Le hack sur Wii ne se limite pas simplement à l'exécution de jeux Wii depuis un périphérique USB, des petits génies en programmation ont repoussé maintes fois les limites du hack en ajoutant des fonctionnalités que l'on qualifiait d'impossible, à savoir (liste non exhaustive) : la virtualisation de NAND (partielle via le cIOS ou complète via SNEEK), l'exécution de jeux Gamecube depuis un périphérique SD/USB, l'exécution de jeux Gamecube en mode Wii (y compris sur Wii non retro-compatible et même sur WiiU) avec possibilité d'utiliser une manette wii classic ou une manette PS3, d'émuler les cartes mémoire, de supporter l'audio streaming, etc. Jeux Gamecube Trois méthodes différentes permettent l'exécution des jeux GC, chacune ayant ses avantages mais aussi ses inconvénients. Je vais tâcher de développer le plus précisement possible chacune d'entre elles, dans leur ordre d'apparition : Dios Mios/Dios Mios Lite, Devolution, Nintendont. À noter que Nintendont a été malheureusement abandonné par son développeur (Crediar), mais les sources ayant été publiées, d'autres développeurs connus de la scène Wii (notamment ceux développant des loaders tels que Wiiflow ou USBLoader GX) ont repris le flambeau et ont fait des pas de géant pour le rendre fonctionnel et stable. - Dios Mios/Dios Mios Lite : les jeux sont exécutés en mode Gamecube, seuls les périphériques Gamecube sont utilisable (manettes, cartes mémoire). Aucune protection anti-copie, les jeux démarrent directement et peuvent être trimmés (on ne garde que les données utiles au jeu) pour réduire l'espace-disque qu'ils occupent. L'audio streaming n'est PAS supportée (fonction utilisée par certains jeux pour accéder aux pistes audio. Ces jeux fonctionneront sous DM/DML mais ne reproduiront aucune musique et/ou certains bruitages) >> Crediar a annoncé le possible support de l'audio streaming suite aux avancées faites sur Nintendont...à voir. - Devolution : les jeux sont exécutés en mode Wii, les manettes Gamecube et Wii sont utilisables, le modem 56k est émulé via la connexion Wifi de la Wii. Devolution intègre un module anti-copie, obligeant l'utilisateur à vérifier au moins une fois chaque original auquel il voudra jouer en USB, les images ISO devront de ce fait être "pures" (copie 1:1 de 1.35Go). L'audio streaming est supporté. - Nintendont : les jeux sont exécutés en mode Wii, les manettes sans fil (*)(Wii + manette classic, wavebird) et filaires (Gamecube, Gamecube + adaptateur USB Smash Bros officiel, HID USB) sont supportées. Aucune protection anti-copie, les jeux démarrent directement et peuvent être trimmés (on ne garde que les données utiles au jeu) pour réduire l'espace-disque qu'ils occupent. L'audio streaming est supporté. (*) À noter qu'une beta privée de Nintendont, en cours de développement, permet également l'utilisation du couple wiimote+nunchuk exactement sur le même principe que les rééditions de jeux GC en mode Wii (Metroid Prime par exemple). Autrement dit, concrétement, les FPS sont jouables avec les fonctions gyroscopiques de la wiimote...Cette beta n'est pour l'instant accessible qu'à ceux qui ont fait un don aux développeurs de cette version, et à terme, elle devrait être finalement intégrée à la branche principale de Nintendont pour profiter à tous. Si vous êtes intéréssé, c'est par ici que ça se passe. Un tableau pour résumer la situation : Quel que soit le loader utilisé, les backups doivent invariablement être contenus dans un répertoire "Games" placé à la racine d'un périphérique USB (partition FAT32) ou d'une carte SD (cluster 32K recommandé). Chaque jeu sera placé dans un sous-répertoire renommé en fonction de son ID unique, et le fichier iso devra être nommé game.iso (et game2.iso si il tient sur 2 DVD) Exemple pour "The Legend Of Zelda - The Wind Waker" ID unique : GZLP01 1 seul DVD on obtiendra donc l'arborescence suivante --> x:\games\GZLP01\game.iso (où x: représente la racine d'un périphérique USB ou d'une carte SD) ps : DMToolBox permet d'automatiser le processus...Ainsi, l'architecture des dossiers sera créée de manière autonome. Choisissez simplement le format "raw" pour garder un ISO complet, non trimmé (qui sera de fait compatible avec toutes les méthodes d'exécution décrites plus haut). NAND virtuelle (à développer plus en détails) La virtualisation est un processus permettant d'exécuter une NAND secondaire totalement déconnectée de votre NAND réelle. Cette méthode est utile par exemple pour profiter des jeux Wiiware/Virtual Console sans avoir à les installer dans la mémoire interne (extrêmement limitée) de la console. Une NAND virtuelle dispose d'un espace quasi infini puisque lue directement d'une partition FAT32 d'un périphérique USB (et vous pouvez vous amuser à créer autant de NAND virtuelles que vous avez de HDD ou clé USB si l'envie vous en dit ). Deux méthodes complémentaires : la virtualisation partielle et la virtualisation complète du système. À part quelques très rares incompatibilités, la virtualisation partielle est largement suffisante, ne nécessite que peu de manipulations pour être mise en place et est très simple à utiliser. Ce tutorial ne traitera que de cette méthode et laissera la virtualisation complète aux fans de SNEEK/UNEEK/NEEK2O. 1/ Dans un premier temps, il va falloir extraire votre NAND réelle sur une partition FAT32 d'un périphérique USB (incompatible avec le NTFS ou EXT2/3/4). USBLoader GX dispose justement d'une option pour l'extraire facilement. Commencez par vous rendre dans les paramètres du loader, page 2, "personnalisation des dossiers" et réglez "Dossier émulation NAND" et "Dossier Emulation Chaînes" sur "usb1://". Ainsi, la NAND sera à la racine de votre périphérique USB, ce qui permettra de garder une retro-compatibilité avec le cIOS waninkoko rev17 et rev19 (très important pour certains jeux). 2/ Démarrer l'extraction de votre NAND et patientez tranquillement qu'USBloader GX fasse tout le boulot. L’intérêt de passer par cette méthode, c'est que tous vos paramètres (surtout vos appairages de wiimotes) sont gardés. Il est aussi possible d'extraire un dump bootmii avec un logiciel directement sur PC, au risque de ne pas retrouver vos derniers paramètres (rien de bien méchant, mais ça veut dire que vous allez devoir appairer toutes vos wiimotes sur la NAND virtuelle)... 3/ Une fois la NAND extraite à la racine du périphérique, vous avez une NAND virtuelle pleinement fonctionnelle. Vous pouvez vous rendre sur l'onglet Wiiware (si vous utilisez mon build perso d'USBLOader GX). Toutes les chaînes de votre NAND réelle seront présentes dans cette NAND virtuelle. 4/ Un petit ménage s'impose tout de même. En effet, toutes les chaînes que vous avez pu installer seront présentes, même si vous les avez désinstallées depuis (je pense qu'USBLoader GX se base sur le ticket d'installation pour récupérer les chaînes) ! Vous devriez donc vous retrouver avec des chaînes noires totalement non fonctionnelles, que vous allez pouvoir supprimer depuis l'interface d'USBLoader GX. Il en va de même pour les forwarders (inutiles en NAND virtuelle). 5/ Vous pouvez maintenant utiliser ShowMiiWads pour administrer votre NAND virtuelle, y installer toutes sortes de WAD, etc. ATTENTION : il faut impérativement supprimer ou renommer le fichier /ticket/00000001/00000002.tik de votre emuNAND si vous comptez vous en servir avec un loader ! En effet, la NAND n'étant que partiellement virtualisée, toute tentative de retour au menu HOME de la console se soldera par un bel écran noir (plantage). Sans ce fichier, au lieu de planter, la console redémarrera (si vous avez configuré Priiloader pour charger votre loader préféré, il redémarrera automatiquement). Logiciels - WIT logiciel en ligne de commande (ne vous sauvez pas, lisez la suite) permettant de convertir les ISOS Wii au format .wbfs il a l'avantage de supporter la préallocation de fichier, évitant ainsi la fragmentation. Avec ce petit batch de mon cru ci-dessous, la ligne de commande ne devrait plus vous rebuter. @ECHO OFF ECHO Lettre de la partition contenant vos jeux ? SET PATH=%~dp0 SET /p lettre="Lettre: " IF NOT EXIST %lettre%:\wbfs\NUL CALL :erreur if [%1]==[] GOTO :eof :loop start/w wit CP --wbfs --prealloc --progress %1 -E$ --dest "%lettre%:\wbfs\$N [$I].$E" shift if not [%1]==[] GOTO loop GOTO :eof :erreur CLS ECHO Le dossier "wbfs" est introuvable sur le disque %lettre%: ECHO Le script va donc le creer pour vous. MKDIR %lettre%:\wbfs goto :EOF À copier/coller tel quel dans un fichier nommé "iso2wbfs.bat" (par exemple). Placé avec wit.exe (et la tripotée de DLL qui l'accompagne) dans le même répertoire que vos ISOs, il suffira de drag 'n dropper un iso sur le batch pour le convertir (astuce : si vous n'êtes pas fan des logiciels qui nécessitent xxx DLL, la version 2.24a ne nécessite que cygwin1.dll). ATTENTION : le batch est fait pour écrire sur du NTFS (pas de découpage). Si c'est pour écrire sur une partition FAT32, il faut ajouter "--split" (avant "--wbfs") WIT 2.31a (Windows) - Wii Backup Manager : Logiciel permettant de préparer les backups Wii (format .wbfs ou .iso, découpé ou non, etc.) Attention ! Bien qu'extrêmement attrayant, WBM ne supporte pas la préallocation de fichier, ce qui se traduira par une fragmentation AUTOMATIQUE de votre disque dur (même s'il est neuf et vierge de toutes données), vous voila prévenus (la fragmentation peut provoquer des problèmes sur certains jeux...lags notamment). Wii Backup Manager 0.4.5 build 76 - DMToolBox : Logiciel permettant la préparation des backups Gamecube pour les loaders USB, aussi bien au format RAW que FST DMToolBox 0.3 - Yet Another Wad Mod Manager (YAWMM) : Homebrew Wii permettant l'installation de WAD dans la NAND de la console. Idéal pour y installer un forwarder par exemple ! YAWMM EN Sites Général Wiibrew.org Loaders CFG-Loader Mod USBLoader GX Wiiflow Wiiflow (version beta) Devolution Nintendont Homebrews FCEUgx GenplusGX QrevPak RetroArch ScummVM Snes9xgx VBA-GX Wiixplorer
  23. Avancée du hack Nintendo Switch

    bah nan, ce n'est pas ce que je voulais dire au contraire, parler de cet article permet justement de démêler le vrai du faux...et surtout de voir qu'il y a plus de faux que de vrai, malheureusement. De toute façon, sur GNT, dès que ça parle hack/piratage, tu peux être sûr que 90% du contenu peut être mis à la poubelle parce que totalement faux (ils sont spécialistes pour raconter n'importe nawak) Bref, quitte à en décevoir, ce hack-ci ne permettra jamais d'installer des jeux piratés et ne permettra jamais de lancer des homebrews sur firmware > 3.0.0 ces 3 hackers, comme ils le disent bien dès le début de la convention, sont des "ethical hackers" qui déplombent les systèmes non pas pour pirater, mais pour comprendre et permettre la naissance d'une scène homebrews (et certainement pas warez). Ils ne dévoileront JAMAIS de moyen de pirater la console. Après, comme ils documentent tout ce qu'ils trouvent, rien ne dit que d'autres se chargeront de cette part sombre du hack. J'ai hâte de voir leur homebrew channel sur Switch (qui me décidera très certainement à en acheter une seconde, uniquement pour le hack.
  24. Message d'erreur au lancement du linker

    attention, je l'ai testé en mlde NTRBOOT, pas en mode linker DS ! il est censé être compatible jusqu'en 11.6, mais je ne peux en aucun cas le certifier par mon test...je n'ai pas reprogrammé le linker en mode DS et attention ! Etant préprogrammé en mode NTRBOOT, la seule option pour le reflasher en mode Linker DS, c'est via une console 3DS déjà hackée !!!! beware !!!!!!!!!
  25. Avancée du hack Nintendo Switch

    par pitié, ne cite pas un extrait d'article rédigé par quelqu'un n'ayant rien compris au sujet ce rédacteur n'a clairement pas regardé la convention, et rebave ce qu'il a pu lire à droite à gauche sans même essayer de comprendre. j'ai failli réagir directement sur leur site, mais ça serait perdre son temps. C'est une news putaclic pour appâter le chalant. les hackers conseillent de rester en 3.0.0 tout simplement parce que la faille qu'ils utilisent (qui n'a rien à voir avec la FONCTION propre aux GPU Nvidia) est corrigée depuis la version 3.0.1. Donc la connerie de dire que c'est impossible à patcher n'a rien à voir avec la soupe. Cette pseudo faille hardware, qui est bien une FONCTION développée par Nvidia, permet effectivement de bypasser une (seule) protection bien particulière (SMMU), empêchant le kernel d'isoler les processus du pilote du GPU (ce qui, il est vrai, ouvre une petite porte...pour du homebrew, certainement pas pour du piratage comme le stipule l'article). la seule vraie source à citer :