Annonces



  • Messages

    • Le développement de cet émulateur Amiga sur Nintendo Switch est en pleine effervescence, et pas un jour ne passe sans qu’une mise à jour ne pointe le bout de son nez. Au menu du jour, on notera sur Switch, depuis la version 1.91, un correctif pour la sortie de veille qui évite les ralentissements, le support des claviers et souris physiques et un menu 16:9 (widescreen). La version 1.92 réactive l’option pour régler le frameskip et la PS Vita profite d’un échantillonnage sonore à 48kHz par défaut. Nouveautés / Corrections : 1.92 réimplémentation de l’option de frameskip sur PS Vita, utilisation d’un échantillonnage sonore à 48kHz par défaut (semble fonctionner un peu mieux) 1.91 Menu 16:9 (widescreen) Support des claviers et souris physiques sur Switch. Tous les claviers que j’ai essayé semblent fonctionner. Peu de souris fonctionnent. La Logitech M187 semble fonctionner sans problème. sur Switch, il n’y a plus de ralentissements quand la console sort de veille (merci @Cpasjuste) Note importante pour les utilisateurs de Nintendo Switch : Depuis la version 1.84, il est nécessaire d’utiliser l’injection NSP pour démarrer UAE4ALL2, sans quoi les options d’enregistrement de configuration et d’exportation de sauvegardes ne pourront pas fonctionner. Sur SX OS, vous pouvez faire ceci en maintenant la touche R au moment de lancer n’importe quel jeu installé pour faire apparaître hbmenu. Utilisation (Switch) : Télécharger et décompresser l’archive « uae4all2_switch.zip » Copier le dossier « uae4all2 » ainsi obtenu dans « /switch/ » sur votre carte SD, en vous assurant que le flag « Archive » n’est pas coché. Vous devriez avoir un exécutable « /switch/uae4all2/uae4all2.nro » et le dossier « /switch/uae4all2/data/ » avec les icônes du clavier et d’autres fichiers sur votre carte SD. Se procurer les fichiers BIOS (*) « kick13.rom » (taille : 262,144 octets), « kick20.rom » (taille : 524,288 octets) et « kick31.rom » (taile : 524,288 octets), à copier dans le dossier  /switch/uae4all2/kickstarts/ » de votre carte SD. Utiliser à votre convenance Homebrew Launcher ou Homebrew Loader pour démarrer Uaeall2 (*) Checksum des fichiers kickstart testés et pleinement fonctionnels avec cet émulateur : kick12.rom (256 kB): (MD5) 85AD74194E87C08904327DE1A9443B7A kick13.rom (256 kB): (MD5) 82A21C1890CAE844B3DF741F2762D48D kick20.rom (512 kB): (MD5) FA4ACC75B49E880679FE02716AF24D71 kick31.rom (512 kB): (MD5) 646773759326FBAC3B2311FD8C8793EE Fonctionnalités : Emulation pleine vitesse de la plupart des jeux Amiga sans frameskip Large clavier virtuel complet avec position et transparence ajustables 3 schémas de contrôle paramétrables : configurez les touches de la console pour n’importe quel bouton de joystick ou touche d’Amiga Contrôle analogique de la souris : contrôlez la souris avec un stick analogique à la sensibilité ajustable Autofire paramétrable : chaque bouton de la console peut être configuré en autofire avec un taux de répétition ajustable Sauvegardes d’état Paramètres additionnels d’emulation : les collisions sprite-sprite peuvent être activées, les options de blitter peuvent être modifiées Séparation stéréo ajustable Un bouton peut être affecté pour ralentir la souris dans les contrôles personnalisés. Quand les contrôles personnalisés sont activés et que le bouton est maintenu, la vitesse du curseur de souris est largement réduite. C’est particulièrement utile pour positionner précisément le curseur. Touches rémanentes de modification du clavier virtuel : permet de réaliser facilement des combinaisons clavier telles que CTRL-C Contrôles du pointeur de type Touchpad Support du chargement de fichiers depuis les partitions ux0: ou uma0: Support de l’adaptateur joystick sur port parallèle pour les jeux multijoueurs jusqu’à 4 joysticks. Slot de sauvegarde automatique additionnel nommé « auto », pour un chargement automatique d’état Sur Switch, aucun support des shaders actuellement. Mais la résolution de la console est parfaite pour utiliser un scaling de type Integer avec un facteur > 2x. Le filtrage peut être défini sur « Bilinear » ou « None ». Contrôles : Général Select = Ouvrir le menu Start = Ouvrir le clavier virtuel R+Start+Dpad haut/bas = Déplacer l’écran en haut/en bas R+Start+Dpad gauche/droite = Changer le mode d’écran (pour zoomer dans les jeux avec bordures) Stick analogique droit = Souris analogique (possibilité de swapper sur le stick gauche dans le menu) Stick analogique Gauche = Directions du joystick Amiga Dpad = Directions du joystick Amiga Contrôles personnalisés désactivés Bouton L = bouton droit de la souris Bouton R = bouton gauche de la souris (ci-dessous les contrôles pré-définis 1 (défaut) / 2 / 3 / 4) Y = Autofire (défaut) / Tir / Autofire / Tir B = Tir (défaut) / Autofire / Haut (Sauter) / Haut (Sauter) X = Espace (défaut) / Espace / Tir / Autofire A = Tir secondaire (utilisé par quelques jeux) R+Y = Ctrl R+A = Alt gauche R+B = Aide L+Y = Souris gauche L+A = Souris droite R+Dpad = croix de direction Contrôles personnalisés activés L+Start = Basculer entre les contrôles pré-définis 1, 2 et 3 Contrôles du clavier virtuel Start = Basculer le clavier virtuel Stick analogique droit (haut/bas) = Déplacer le clavier virtuel vers le haut / bas Stick analogique droit (gauche/droite) = Changer la transparence du clavier virtuel B = Presser la touche sélectionnée Y = Retour X = Basculer la touche Shift A = Désactiver toutes les touches rémanentes (ctrl, alt, amiga et shift) Contrôles tactiles Appui court simple = clic gauche de la souris Appui court simple tout en maintenant un second doigt appuyé = clic droit de la souris Glisser (un seul doigt) = bouger le curseur de la souris, la distance parcourue par le pointeur dépend du paramètre de vitesse de la souris Glisser (deux doigts) = drag’n’drop (le bouton gauche de la souris est maintenu) Glisser (trois doigts) = drag’n’drop (le bouton droit de la souris est maintenu) UAE4ALL2 1.92 (Switch) | UAE4ALL2 1.92 (PS Vita) GitHub / GBAtemp.net Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
    • Salut à tous    je tiens à vous partager ma mésaventure avec un certain MATTHIAS GLITCHEUR il est sous d’autres pseudo dans les forums donc méfiance, il vends des faux CID... pour moi c’ est 20€ de perdu... son site modding60  sa chaîne c’ Matthias glitcheur    a plus
    • Cpasjuste continue de peaufiner son lecteur multimédia dédié à la Switch et publie une nouvelle version 1.5. Celle-ci ajoute le support de nouveaux types de fichiers (rmvb) et corrige quelques soucis avec les sous-titres et l’utilisation du bouton Home qui pouvait créer quelques désagréments (sur la synchronisation audio par exemple). Bref, ça améliore les choses et ça se télécharge de toute urgence. Nouveautés / Corrections (version 1.5) : ajout du support de l’extension rmvb augmentation de la taille de l’atlas des sous-titres, ce qui devrait corriger les soucis de sous-titres tronqués correction de la pause/reprise en utilisant le bouton Home correction de la synchronisation audio en utilisant le bouton Home remise à zéro du bouton lecture de l’OSD en mode recherche autorisation des fréquences d’échantillonnage audio < 48 kHz sans conversion logicielle     pPlay pPlay est un lecteur vidéo pour la Nintendo Switch. Il supporte la plupart des formats vidéo populaires, les sous-titres (fichiers .ASS encapsulés) et le streaming http. Installation Copier le dossier « pplay » sur la microSD de votre Switch (/switch/pplay) Utilisation Utiliser Gauche/Droite pour naviguer dans les menus et fenêtres… choisir un média…et profiter. Notes Il est fortement conseillé d’utiliser le NSP de Homebrew Loader pour profiter de la totalité de la RAM au démarrage de pPlay, sinon vous risquez d’avoir des soucis de mémoire ou des plantages :  /> Si vous utilisez Atmosphère, vous pouvez également maintenir la touche R en démarrant un jeu pour charger HBL avec toute la mémoire disponible. pPlay devrait être en mesure de lire la plupart des médias. Même si le 720p est recommandé, le 1080p dépend des médias et des bitrates. Si vous avez des soucis (désynchronisation audio par exemple), augmenter le buffer devrait aider dans la plupart des cas. C’est ajustable dans le menu principal (gauche). Veuillez noter qu’augmenter la taille du buffer peut avoir des effets négatifs comme des temps de chargement ou de recherche allongés, mais aussi pour arrêter la vidéo (le bugger doit être vidé). Ceci est plus visible quand vous utilisez des flux en streaming http, bien sûr. pPlay peut lire en streaming les médias depuis un serveur http qui supporte le listing des répertoires. Pour cela, vous devez éditer le fichier de configuration de pPlay (pplay.cfg) pour ajouter l’adresse du serveur (NETWORK = «  Veuillez noter que vous devez avoir une connexion rapide et stable pour cela, et que vous devrez très probablement configurer le buffer sur « VeryHigh » pour une bonne fluidité. pPlay extrait les informations des médias en arrière-plan, mais certains fichiers peuvent faire planter la console. Si tel est le cas, vous pouvez désactiver cette fonction dans le fichier de configuration (pplay.cfg) avec la ligne : CACHE_MEDIA_INFO = 0; pPlay augmente la fréquence CPU dès qu’il faut lire des médias 1080p, et restaure la fréquence précédente dès que le média est stoppé ou mis en pause. C’est sans danger mais peut être désactivé dans le menu d’option principal (gauche). Veuillez noter qu’il y a un (gros) délai pour voir les changements au moment de basculer entre les pistes vidéo/audio/sous-titres. Je travaille à améliorer cela, il faut être patient    pPlay 1.5 GitHub / GBAtemp.net Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
    • Un nouvel outil fort sympathique vient de faire son apparition dans le monde du hack : « Switch Layout Editor ». Il s’agit ici d’un éditeur de fichiers au format BFLYT, principalement utilisé pour l’interface de la Switch et les éléments graphiques des jeux. Vous l’aurez donc compris, la réalisation de thèmes personnalisés (et de mods plus poussés pour les jeux ?) va être grandement facilitée grâce à ce logiciel développé par FuryBaguette. Description : Switch Layout Editor vous permet d’éditer et prévisualiser les fichiers BFLYT qui sont utilisés par l’interface de la Switch et les jeux. Avec cet outil, vous pouvez facilement créer et éditer des thèmes. Fonctions principales : Chargement, édition et enregistrement de canevas Affichage des zones limites des composants Edition SZS Glisser/Déposer Edition simultanée des fichiers Importation/Exportation des patches JSON (compatible avec les thèmes Switch) Utilisation : Vous pouvez consulter le Wiki sur la page Github du projet pour un tutorial plus approfondi. Extraire le fichier ZIP et ouvrir « Switch Layout Editor.exe ». Vous pouvez désormais ouvrir les fichiers SZS et BFLYT. Les fichiers BFLYT sont principalement contenus dans des archives SZS, en ouvrant un fichier SZS, vous pouvez double-cliquer sur les fichiers de la liste pour les éditer (si le format est supporté). Création de thèmes : Une fois l’édition terminée, vous pouvez au choix : Enregistrer les changements dans un fichier SZS et l’utiliser personnellement (partage public illégal) Exporter votre thème sous la forme d’un patch JSON  que vous pourrez utiliser avec « Switch Theme Injector » pour créer un « nxtheme » (partage légal) Mises à jour : v1.0 Beta 3.1 hotfix Captures d’écran :   Crédits : FuryBaguette – Développement exelix – Base de l’éditeur et développement continu Abood – Outil Sarc Syroot – BinaryData   Switch Layout Editor 1.0 beta 3.1 GitHub / GBAtemp.net Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
    • Le hack, c'est compatible 5.5.x, donc aucun souci. Rester en 5.5.1 est un choix personnel, voire psychologique (pour ma part, hérité de la Wii, dont le system menu 4.1 était bien meilleur que le 4.3). De mémoire, rien des changements du 5.5.3 ne change quoi que ce soit pour le hack (c'est principalement une mise en conformité pour le RGPD, aucun changement kernel)