Newserator

Newsbot
  • Compteur de contenus

    18 996
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Newserator

  1. Mise à jour 0.92 pour Picodrive 3DS

    bubble2k16, qui avait porté picodrive sur Nintendo 3DS en ce début d’année 2018, propose déjà une mise à jour de celui-ci. Celle-ci ajoute entre autre chose le support des jeux MegaCD, même s’il faudra accepter un peu de frame-skipping sur O3DS, vu ses capacités amoindries, pour espérer un rendu audio et vidéo fluide et jouable. Des optimisations et corrections de bugs sont également de la partie pour améliorer l’émulation générale. Pour rappel, picodrive émule la Megadrive, la Master System, et donc le MegaCD depuis la version 0.92. Les jeux 32X restent quant à eux encore incompatibles. Sur O3DS, précisons enfin que le rendu sonore est limité à 30KHz pour garder une fluidité à toute épreuve, ce qui peut donner des résultats bizarres avec certains jeux. Nouveautés/Corrections – Added support for Mega CD games – CD reads are implemented with read-ahead for speed – Other optimizations for CD games now allow Sonic CD’s 2D levels, Final Fight CD and probably others to be playable on an Old 3DS with frame drops with smooth audio, if you can accept that. (FMV’s still run slowly due to heavy processing) – Optimizations – Fixed PicoDrive crashing bug when loading any save state immediately when the game starts running – Removed option for flickering sprites as it doesn’t do what I thought it should do – Clear Mega CD PCM buffers on reset – Fixed random crashing bug when loading CD games due to uninitialized variables – Added configurable option for 3- or 6-button controller type. – Added some minor optimizations for the YM2612 FM synth (although it did nothing to improve performance and quality on an old 3DS) – Fixed bug where the SRAM was previously never saved. – Now defaults World region games to 60 FPS. – Added option to force 60 FPS, 50 FPS and default frame rate. – Added more screen stretching options and properly handles H32 and H40 width modes. – Reduced lag in the music and sound playback. – Used the assembly version of the 32X renderer (untested). À noter que ce homebrew est disponible au format .3DSX et .CIA afin de satisfaire tout le monde. picodrive 3DS 0.92 Site officiel Voir l’article complet
  2. boot1hax et décorticage du boot1 de la Wii U

    Malgré son état de mort clinique (du moins sur le plan commercial), la Wii U continue d’intéresser les hackers pour en comprendre toute la mécanique interne. Ainsi, le 14 janvier, hexkyz a dévoilé un article fort intéressant sur un exploit permettant l’exécution de code non signé depuis l’une des premières « briques » de protection de la console : boot1 (boot1hax), mais aussi le dump du binaire et de la clé de ce même boot1. Même si l’exploit n’est pas de type coldboot (c’est un hack RAM, donc par nature, non persistent), il laisse entrevoir des possibilités supplémentaires que d’autres développeurs ne devraient pas tarder (on l’espère) à utiliser. Il a donc documenté de manière extrêmement détaillée l’ensemble des processus permettant ce type d’exploit, ce qui devrait ravir les curieux désireux de comprendre ce système, même si sa lecture demande beaucoup d’attention et n’est pas forcément aisée pour le commun des mortels. Aujourd’hui, il poursuit ce travail de vulgarisation, en publiant un nouvel article visant à expliquer cette fois-ci le fonctionnement du boot1 de la console. C’est bien évidemment publié sur wiiubrew, pour compléter la base de savoir déjà en leur possession. Même si l’ensemble de ces nouvelles données n’apporte rien en l’état, cela devrait définitivement accélérer le hack Wii U dans les semaines à venir, et pourquoi pas, laisser envisager un hack coldboot ne nécessitant pas l’utilisation de haxchi. Le top départ de la seconde vie de la Wii U vient donc juste d’être donné, et devrait contribuer à redonner ses lettres de noblesse à une console mal aimée, et vite oubliée par ses propres géniteurs. Blog de hexkyz sur l’exploit boot1hax Site wiiubrew sur le boot1 hexFW (code source uniquement !) Attention ! hexFW est uniquement disponible sous la forme de sources non compilées.Vous devrez renseigner les clés dont il a besoin avant de procéder à votre propre compilation du binaire. Voir l’article complet
  3. PS4 Exploit Kernel – Firmware 4.05

    Cette année, le rôle du père noël est attribué à Specter, qui release PS4 Exploit Kernel , un exploit kernel qui permet d’outrepasser les protections du firmware 4.05 de la PS4. PS4 4.05 Kernel Exploit Debug Settings Voir l’article complet
  4. Avancée du hack Nintendo Switch

    Après avoir posté un mystérieux hash avant-hier, dont on ne sait pas (encore) vraiment à quoi il correspond, Derrek en remet une couche aujourd’hui avec ce qui ressemble à une avancée majeure dans le hack de la dernière console hybride salon/portable de Nintendo, la Switch bien évidemment. La jeunesse de celle-ci intéressait bien évidemment les hackeurs de tous bords depuis sa sortie officielle, pour en décortiquer les protections et tenter de les court-circuiter histoire d’avoir la primeur des failles. je vous laisse savourer la clarté et la concision du message qu’il a posté sur Twitter : Cette fois-ci, pas de hash obscur ni message cryptique, c’est clair, net, précis : Derrek a réussi à avoir un accès au kernel de la console. Il ne précise néanmoins pas ce que cela permet(tra) ni la version du firmware ou quelque autre détail utile pour le commun des mortels. Il semblerait cependant que cela n’implique pas (encore ?) l’exécution de code non signé. C’est très certainement un premier pas vers ce genre d’exploit, mais il reste probablement encore un long chemin avant d’y arriver. Reste à savoir si ce genre de trouvaille, quelques mois à peine après la sortie de la console, ne va pas avoir un effet malsain sur les futures productions de la console, les développeurs ne voyant pas forcément d’un très bon œil ce genre de hack qui pourrait tendre vers un piratage de masse…sans compter les problèmes que cela pourrait créer sur les jeux en ligne, on se souviendra tous des cheaters/hackers/lamers qui sévissent sur Mario Kart 8 (Wii U) et en gâchent absolument tout le fun et la compétitivité. De nouvelles annonces ne devraient pas tarder à fleurir, puisqu’en général, une fois le kernel en poche, l’épluchage des binaires nous offre son lot de découvertes et nouveautés en tous genres. On savait déjà qu’un émulateur Nes était présent dans le firmware officiel de la console (en prévision d’un futur Virtual Consoles Nes ?), on en apprendra peut-être bientôt plus. Wait and see… Voir l’article complet
  5. Première esquisse du Homebrew Launcher

    Échaudés par l’annonce fracassante de la team Xecuter (qui, pour rappel, promet un Custom Firmware tout terrain d’ici peu, compatibles tous firmwares), les hackers semblent redoubler d’effort de communication pour garder un peu la couverture de leur côté, ce qui n’est pas pour déplaire aux amateurs de hack « éthique » basé sur l’exécution de homebrews et non sur la course au piratage. C’est ainsi que Plutoo, qui a largement participé à la 34C3 pour décortiquer et expliquer les processus de la Switch, dévoile aujourd’hui un premier embryon de Homebrew Launcher. Pas grand chose à se mettre sous la dent pour l’instant, cette photo montrant une interface somme tout (trop) austère, sans fioritures, qui confirme le format .NRO des homebrews (ce que l’on savait déjà avec les quelques homebrews déjà disponibles : Doom, Snes9x, etc.). Rien ne transpire non plus sur la méthode d’exécution et/ou d’installation de ce launcher (faille à demeure ? exploit sur un jeu ? serveur http hacké ?) ni si celui-ci sera compatible avec les firmwares supérieurs à 3.0.0 (par le biais d’un nouvel exploit par exemple). Une chose est sûre, depuis que la team Xecuter a lancé un (gros) pavé dans la mare, les développeurs accélèrent le mouvement, et les annonces devraient donc logiquement pleuvoir dans les semaines à venir, d’autant plus si un Homebrew Launcher leur offre une fenêtre de tir sans précédent pour en faire profiter le public (la méthode actuelle pour lancer des homebrews étant triviale et peu pratique). Plutoo annonce d’ailleurs une sortie de celui-ci au 1er février ! Le hack de la Switch a définitivement franchi un pallier, entre ce futur Homebrew Launcher et le Custom Firmware promis par la team Xecuter. La partie de tennis entre hackers ne fait donc que commencer et devrait nous faire profiter d’une scène prolifique. L’avenir nous le dira bientôt… Voir l’article complet
  6. la team Xecuter fait trembler la Switch

    Le petit nuage sur lequel se trouve actuellement Nintendo, qui vend des Switch par palettes entières, avait déjà vacillé une première fois après la conférence 34C3 de nos amis hackers, annonçant l’ouverture en grand du kernel de la console (privé) et des homebrews dans un avenir très proche sur firmware 3.0.0 (public). Mais là, c’est carrément une grosse tempête qui s’annonce, et qui risque fort d’éroder l’euphorie de Reggie Fils-Aimé et Shigeru Miyamoto. La team Xecuter vient en effet d’annoncer avoir complètement hacké la console, quel que soit le modèle, mais surtout, quel que soit le firmware ! Ils annoncent donc un Custom Firmware d’ici très peu de temps, compatible avec toutes les consoles et tous les firmwares actuels, et, à priori, « future proof ». Cependant, ils ne donnent aucune indication sur la manière d’en profiter : modification hardware (puce) ? software (faille + CFW) ? Aucune information non plus sur le prix… Afin de prouver leurs dires et faire taire les oiseaux de mauvaise augure qui crieraient un peu trop vite au fake, ils vont même jusqu’à publier une clé permettant à priori de déchiffrer le STAGE2 du bootloader (1.00 jusque 2.3.0). À confirmer (seuls ceux ayant trempé dans le hack Switch devraient pouvoir nous le dire). L’avenir du hack de la Switch se joue donc avec la team Xecuter, qui risque fort de faire trembler le mastodonte Nintendo. Espérons juste qu’il ne permette pas un piratage de masse, qui ferait fuir à coup sûr les développeurs vers d’autres plate-formes et pourrait même signer son arrêt de mort. N’oublions pas que la console est sortie il y a à peine 7 mois, et que l’affection/désaffection des acteurs majeurs du secteur est plutôt volatile et change en fonction du sens du vent. Nous verrons bien ce qu’il adviendra dans les semaines et/ou mois à venir…wait and see. Site officiel merci à PatrickProust pour la source de la news ! Voir l’article complet
  7. Doom s’invite officieusement sur Switch

    La conférence 34C3 sur le hack de la Switch, qui s’est déroulée le 28 décembre, semble avoir donné des ailes aux développeurs de toutes parts, qui se bousculent au portillon pour apporter leur contribution à ce balbutiement de scène homebrew sur la petite dernière de Nintendo. Aujourd’hui, c’est au tour de l’un des plus grands classiques du jeu vidéo des années 90, qui a déjà été porté sur à peu près toutes les machines possibles et imaginables (cafetières et frigos compris), de faire une entrée fracassante sur la scène, encore jeune, Switch. On parle bien évidemment de Doom, l’un des piliers et pionniers du FPS sur ordinateur, la rolls de la chasse aux vilaines bestioles démoniaques dans des litres d’hémoglobine et d’effets pyrotechniques pixelisés qui fleurent bon la fin du 20ème siècle. Si vous avez la chance d’être en version 3.0.0 (ou inférieur) et que pegaswitch vous parle (faille webkit), vous allez donc pouvoir défourailler du démon comme bon vous semble sur votre Switch préférée. Quant aux autres, aucune faille n’a encore été dévoilée pour les firmwares 3.0.1 et supérieurs, mais la mèche a plus ou moins été vendue lors de la conférence…même s’ils ne peuvent pas trop en dire pour le moment, probablement pour éviter de griller des possibilités de faille que Nintendo pourrait s’acharner à corriger au plus vite (et s’il y a bien un endroit où leurs oreilles traînent, c’est justement lors de ces conférences très instructives…pour les deux camps) La scène homebrews Switch semble donc prendre le bon chemin, en attirant un certain nombre de développeurs, ce qui laisse augurer de bien belles choses dans un futur plus ou moins proche. Attention, aucun binaire n’est disponible, il faut donc compiler soi-même les sources avec l’aide de libtransistor. Site officiel Voir l’article complet
  8. fastboot3DS, custom bootloader 3DS

    Derrek, profi200 et d0k3, nous offrent un nouveau cadeau pour la famille 3DS : fastboot3DS. Alors que l’on pensait que tout avait déjà été fait, ils nous démontrent le contraire grâce à ce custom bootloader très ingénieux qui peut s’installer sur la partition FIRM0 de la console. Celui-ci permet par la suite d’assigner et utiliser des homebrews au format .FIRM, sélectionnables via un menu de démarrage ou par le biais d’une combinaison de touches. Il met également à disposition des outils basiques pour le dump ou la restauration de NAND. S’agissant encore d’une version beta, tout n’est pas encore parfait. Ainsi, certains homebrews sont encore incompatibles, tel GodMode9 (la version « nightly build » corrige le problème). Quelques soucis d’affichage (purement cosmétiques) peuvent aussi survenir lors du chargement. Les homebrews s’invitent donc une fois de plus dans la petite portable de Nintendo, via un accès royal, pour notre plus grand bonheur. Vous pouvez récupérer la première version publique sur le github officiel, et consulter très méticuleusement le guide rédigé à cet effet pour savoir comment installer le tout sur votre console. La scène 3DS est décidément pleine de surprises en cette période de fêtes. Joyeux Noël à tous ! Fastboot3DS 1.0 beta Site officiel / Guide officiel Voir l’article complet
  9. Après quelques mois d’attente et de teasing halléchants, ntrboot hax, le Hack avec un H majuscule, celui qui va très certainement agacer plus d’un employé de Nintendo (Myamoto et Reggie compris…sacrilège), vient enfin d’être mis à disposition de tous. Il s’agit ici de la véritable pierre philosophale du hack 2DS/3DS, l’arme absolue contre tous les remparts érigés par Nintendo. Pour ceux qui auraient hiberné depuis le dernier Chaos Communication Congress, petite piqûre de rappel : en analysant le bootrom déchiffré de la 3DS, les hackers ont découvert que la console attendait une combinaison de touches (Start+Select+X lorsque le capot est fermé) permettant de démarrer une cartouche NTR spécifique, servant probablement pour le SAV ou les contrôles usine. La bonne nouvelle pour nous ? Cette combinaison prime sur absolument tout le reste (protections, firmware). Ne restait donc « plus qu’à » (plus facile à dire qu’à faire) réussir à créer une cartouche NTR « custom » qui servirait de point d’entrée royal au hack, que la console soit à jour ou non, et même si celle-ci est totalement brickée ! Des mois de travail et de tests (privés) plus tard, en mélangeant toutes leurs trouvailles (sighax, boot9strap), nous récoltons enfin le fruit de leur dur labeur, sous la forme d’un payload b9s capable de reprogrammer le bootloader (réinscriptible) de certains linkers, les transformant ainsi en un précieux sésame universel. Pour en profiter, il faudra bien sûr disposer d’un linker compatible (Acekard 2i HW-44 ou HW-81, R4i Gold 3DS RTS pour l’instant) ainsi que d’une console déjà hackée b9s pour pouvoir exécuter le payload. Une fois reprogrammé, votre linker devient une véritable bombe atomique pour n’importe quelle console 2DS/3DS, LE point d’entrée impossible à boucher par Nintendo pour l’intégralité des consoles produites jusqu’à aujourd’hui. L’utilisation du hack est ensuite on ne peut plus simple : linker (reprogrammé) inséré dans le slot1 de la console, on place un simple aimant à peu près au niveau des boutons ABXY (pour faire croire que le capot est fermé), on démarre la console avec Power tout en maintenant Start+Select+X et la magie du hack opère ! Nota : La reprogrammation est totalement réversible (le bootloader original peut être dumpé puis réinjecté) cette opération présente un risque (faible mais existant) de bricker le linker (et là, c’est poubelle directement) le logiciel détecte automatiquement les linkers incompatibles pour empêcher toute reprogrammation qui leur serait fatale console allumée, tentez de placer un aimant au niveau des touches ABXY. Si la veille s’active, vous êtes parés pour démarrer le linker reprogrammé ntrboot flasher Guide officiel de plailect Voir l’article complet
  10. BootNTR se met à la page pour Luma3DS

    Suite à la sortie de Luma3DS 9.0, qui s’avérait incompatible avec BootNTR, Nanquitas n’a pas mis longtemps pour corriger le tir et ainsi proposer cette nouvelle version 2.10 de son mod, désormais parfaitement compatible. Pour la petite piqûre de rappel, ce homebrew vous permet de choisir la version à utiliser pour réaliser vos captures d’écran in-game. Si vous souhaitez pouvoir continuer à profiter de cet utilitaire avec la dernière version de Luma3DS, vous devrez donc impérativement le mettre à jour dans cette mouture 2.10. Tant qu’à faire, le développeur en a profité pour corriger quelques bugs mineurs au passage, tout en réduisant la taille du binaire. Changelog BootNTR Mod 2.10 : Luma3DS 9.0 support thanks to @astronautlevel2 RomFS size reduced thanks to @mzino Fix a bug in the updater BootNTR 2.10 Site officiel Voir l’article complet
  11. Mise à jour de Luma3DS en version 9.0

    Après de longs mois de silence, AuroraWright nous offre une petite surprise d’avant-Noël en mettant à jour son Custom Firmware « Luma3DS ». Celui-ci se bonifie une fois de plus avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités, comme cet éditeur de RAM qui devrait plaire aux bidouilleurs en herbe, ce nouveau message d’erreur qui vous préviendra si votre carte SD est protégée en écriture ou bien encore le menu de configuration qui vous indiquera la source de démarrage. De nombreuses corrections ont également été apportées, aussi bien au niveau du débogueur que des fonctions Redémarrage et Capture d’écran. Enfin, Luma3DS est désormais compilé avec la dernière version de FatFS (0.13) et des modules SM/PXI FIRM, ce qui devrait assurer une meilleure stabilité de l’ensemble. Changelog Luma3DS 9.0: Use open source reimplementations of the SM and PXI FIRM modules Fixed breakpoints in the Rosalina debugger (thanks @Nanquitas) Added RAM viewer/editor/dumper feature to Rosalina (thanks @LiquidFenrir) Rosalina now cleanly reboots the console when the option is selected Fixed Rosalina screenshots for RGB5_A1/RGBA4 framebuffer formats (used for example in Virtual Console titles) Stubbed isTitleAllowed to allow Nintendo-blocked titles to launch (outdated Ironfall/Flipnote Studio 3D/etc) ARM9 exheader and FS patches are now always applied as they cause no drawbacks Throw an error if file writes or emuNAND boot are attempted while the SD card is write-locked Display boot source on the bottom screen in the config menu The console will now shutdown when the shell is closed in the Luma menus, unless the user booted via ntrboot Numerous Exception Handler fixes FatFS updated to v0.13 Check if NWM is running before allowing WiFi toggling in Rosalina Screenshots are now sorted by date/time using osGetTime, removing the counting delay if the user has a lot of screenshots, thanks to @Hayleia! Bref, une mise à jour bien sympathique, à récupérer au plus vite… Luma3DS 9.0 Site officiel Voir l’article complet
  12. R4i-B9S, linker préprogrammé NTRBoot hax

    Aujourd’hui, retrouvez un test-éclair d’un petit linker DS qui ne paie pas de mine, qui ne révolutionne pas le monde, mais qui a le mérite de simplifier encore un peu plus le hack de la famille 3DS. Il s’agit du R4i-B9S, dont un sample m’a été gracieusement fourni par la boutique Royal3DS. Ce linker étant déjà programmé NTRBoot, il arrive donc clé en main. Livré avec un lecteur microSD et surtout un aimant néodyme (pour déclencher le mode veille nécessaire à NTRBoot hax), il est prêt à s’exprimer pour hacker n’importe que console 2DS/3DS, quel que soit son firmware. Accéder au test Voir l’article complet
  13. Ferrox PS3 CFW 4.82 1.01 de Alexander

    Comme vous le savez certainement, il y a quelques jours Sony a publié une nouvelle version de firmware pour sa fameuse console Playstation 3. Les choses n’ont pas trainé car le Custom Firmware Ferrox PS3 CFW 4.82 1.01 de Alexander est disponible. Voici le changelog de la version 1.01 : Correction d’icones manquantes dans le XMB Correction d’un bug dans les DRM PSP et la compatibilité PSX – Le lancement des PKG PSP et PSX se fait sans erreurs Si vous avez une console avec un CFW déjà installé, il vous suffit de l’installer comme n’importe quel firmware. Si toutes fois votre console n’est pas encore équipée je vous invite à suite le dernier Tuto – Ps3Xploit – Installation d’un custom firmware sur PS3 4.82 PSXHAX PS3 CFW 4.82 1.01 Alexander Voir l’article complet
  14. Nous n’avions pas communiqué dessus ces derniers jours, cependant sachez qu’une nouvelle méthode pour hacker sa Playstation 3 a vu le jour il y a déjà quelques temps. Tuto – Ps3Xploit – Installation d’un custom firmware sur PS3 4.82 C’est Sephirtohff qui partage pour vous, un guide complet sur comment mettre en œuvre cette bidouille. Compatible avec toutes les consoles FAT, les 2/3 des consoles Slim, cette solution ne l’est donc pas avec les PS3 Slim 3k et Utra Slim 4K. Comme toujours, suivez bien ses conseils et recommandations car celles-ci pourraient bien sauver l’âme de votre console préférée. Et oui, chez Gx-Mod on tape directement dans le tuto avant la news. Pas mal, hein ?! Allez, je vous laisse aller jeter un œil à tout ça : Tuto – Ps3Xploit – Installation d’un custom firmware sur PS3 4.82 Lire le tuto Voir l’article complet
  15. Sondage : Comptez-vous acheter la Xbox One X ?

    Comme souvent, Gx-Mod vous propose de participer à un sondage pour mieux vous connaître. Aujourd’hui c’est : Sondage : Comptez-vous acheter la Xbox One X ? Dites nous si vous êtes déjà passé à l’acte, si vous y passerez ou encore si vous n’êtes pas du tout intéressé. Participer au sondage Voir l’article complet
  16. MTX Key PS4 : La première puce PS4 !

    Et c’est parti pour la PS4 ! Ca vient visiblement tout droit de chine, la MTX Key PS4 : La première puce PS4 ! Le premier hack hardware voit enfin le jour sur la dernière console de Sony. Il était temps car depuis sa sortie en novembre 2013, ça moulinait un peu, si je puis-dire ainsi ! On nous parle souvent de faille via l’explorateur web, mais sans trop en voir la couleur. Là, quelqu’un se lance et va certainement faire un pas de géant car la curiosité de certains risque d’être mise à vif. Bon, je vous fait redescendre un peu car il ne s’agit pas de lancement de homebrew, donc pas un hack comme nous les aimons sur Gx-Mod. Mais vous le savez, les plus coquins vont chercher à comprendre le pourquoi du comment pour faire apparaître leur propre solution ( payante ou gratuite ) et se faire une petite place dans l’histoire. Allez je vous parle un peu de la chose. Cette puce se monte en seulement 6 fils ! Ce qui est fort agréable pour les moins expérimentés. Enfin, avec un minimum d’expérience car comme vous pourrez le voir ci-dessous, sur PS4 12xx, Slim et Pro il faut souder assez proche d’une zone dangereuse. Il y a des boutons A et B pour la mise en place du hack. Cela est très simple à faire mais un poil « longuet ». Des témoins lumineux sont aussi présents sur la puce pour vous indiquer l’activité de celle ci et quand passer à l’étape suivante. La est disponible en « chinois » dans une vidéo de démonstration. Son fonctionnement global est de donner accès à votre compte principal aux jeux dématérialisés d’un ou plusieurs autres comptes. De l’account sharing en somme. C’est super pratique quand on a de la famille et que l’on souhaite partager ses jeux, par exemple. Mais dommage que l’on ne puisse pas aller plus loin. Cela rappel la méthode brésilienne utilisée sur PS4 et semblable à ce qui se faisait sur Xbox One. Sauf que là, c’est à plus grande échelle et avec une système plus bien rodé. Compatible avec la dernière version du firmware 4.72, je me demande si cela a mis du temps à sortie pour voir si c’était une faille impossible à combler ou si Sony pourra balayer le temps d’une simple update. L’avenir nous le dira. Disponible en France d’ici 1 à 2 semaines chez votre épicier favoris pour le prix de 60€ d’après les premiers échos. Quoi qu’il en soit, cela reste une bonne nouvelle et surtout une puce très utile, en fonction des besoins de chacun. Vous en pensez quoi ? Gueux-Forum.net Voir l’article complet
  17. Lancement de backups PS4 sans exploit !

    C’est en train de fleurir du côté Playstation 4 ! En effet, c’est via son compte Twitter que notzecoxao nous annonce qu’il est possible d’exécuter un lancement de backups PS4 sans exploit ! Il ne donne pas plus de précisions à savoir si ces backups sont issus de jeux dématérialisés, des dump de Bluray ou encore les fichiers directement extraient depuis une image *.iso Il semble travailler avec quelques membres de son équipe sur la façon de publier le tout. Et oui, comme on peut le voir il est nécessaire d’avoir un ordinateur pour effectuer tout cela. Et c’est là que la plus grande question se pose : faut-il avoir une console devkit/debug pour faire cela ou n’importe quelle console retail peut nous donner ce résultat ? Cela semblerait possible sur toutes les consoles qui embarquent un firmware 1.76 et inférieur. Quoi qu’il en soit, nous ne manqueront pas de vous relayer les informations que nous aurons à ce sujet et la marche à suivre pour parvenir à vos fins. Rappel : le piratage de jeux est interdit en France. Nous ne tolérerons pas de discussions à ce sujet, seuls vos propres sauvegardes sont tolérés. Un grand merci à hyndrid pour nous avoir fait part de l’information. Source : Gueux-Forum.net Voir l’article complet
  18. Dopez vos homebrews Wii sur Wii U

    Après la forte avancée sur l’injection de jeux Wii en mode Virtual Console Wii U, puis des jeux Gamecube via Nintendont, FIX94 n’en finit décidemment plus de nous étonner et remet le couvert, cette fois-ci en annonçant avoir réussi à débloquer la fréquence du CPU en mode Wii U avec les applications Wii (overclock) ! On peut ainsi disposer d’une fréquence de calcul de 1.215GHz (contre 729MHz en mode Wii « classique »), surplus donnant un bon petit coup de fouet aux homebrews gourmands par exemple (Not64, WiiSX, etc.) La méthode actuelle pour en profiter reste un peu « barbare » pour le commun des mortels, mais il ne fait aucun doute que ça va s’améliorer et devenir plus simple dans les jours/semaines qui viennent. Ceux qui veulent tester la chose devront suivre à la lettre les instructions de FIX94 : First, you will need a new version of nuspacker to allow packing with cafe2wii files: /> Just replace the old one and thats all. Then, you will have to download OSv0 (0005001010004000) as well as OSv1 (0005001010004001) with something like JNUSTool. Take the deint.txt and font.bin from the OSv0 code folder and put it into your destination code folder for a wii vc title. Then in the OSv1 code folder, put this: /> Make sure to edit its starbuck_key.txt to the actual « wiiu starbuck ancast key ». Then you should just have to run it, it’ll output a c2p.img, put that into your destination code folder renamed to c2w.img together with the boot.bin and dmcu.d.hex. After that, you can pack the title and install it. Now after you have it installed, you cant just go ahead and use it, that’ll just boot the normal cafe2wii without it unlocked. For this, I wrote a special IOSU patcher: /> All you have to do before launching the wii vc title is start this from the homebrew launcher, then the wii vc title you boot will be at the unlocked 1.215ghz. To see this added speed in action, you can go launch something demanding like Not64 and WiiSX, though for the moment the probably most boring thing is this wii test app: /> It will by default it will print you a clock of about 243mhz and a thread callback of about 95 times, if you have the extra speed it will sit at about 160 times though. Toutes ces nouveautés devraient, on l’espère du moins, redonner un peu de peps à la scène homebrews Wii / Wii U, qui est un peu moribonde ces derniers temps (on pourrait presque résumer cette scène à la seule présence de FIX94, qui donne tout ce qu’il peut là où beaucoup de développeurs amateurs ont déjà abandonné). Source (GBAtemp.net) Voir l’article complet
  19. Suite aux avancées dans l’injection d’isos dans les jeux Virtual Console Wii sur Wii U, FIX94 surprend une fois de plus tout le monde avec une fonctionnalité rêvée depuis des années : la possibilité d’injecter Nintendont pour l’utiliser avec le gamepad Wii U (entendre par là : le gamepad sert de manette, chose jusqu’à présent totalement impossible). Ce fameux loader Gamecube nous autorise donc désormais de profiter de toute la ludothèque de cette console, tranquillement sur le gamepad (et sans TV si besoin). Après avoir analysé pendant des heures le fonctionnement de ce mode particulier de la Wii U (autorisant certains jeux Virtual Console Wii à utiliser le gamepad officiel comme une manette), il a donc réussi à refondre totalement la manière dont Nintendont démarre pour s’affranchir des obstacles de ce mode (notamment l’impossibilité d’effectuer un IOS Reload, nécessaire jusqu’à présent). La Wii U devient donc une console extrêmement flexible, un matériel de choix pour qui veut profiter aussi bien des jeux Gamecube, Wii que Wii U, avec d’innombrables configurations de manette différentes (adaptateur GC, gamepad, Wii U Pro, wiimote, etc.) Bien évidemment, pour que tout cela puisse fonctionner, vous devez impérativement tourner sur un Custom Firmware qui s’occupe de patcher les signatures (mocha, haxchi), mais il faudra également jouer de l’éditeur hexadécimal pour modifier le fichier fw.img assez profondément. Les jours qui viennent devraient voir fleurir (on l’espère du moins) toutes sortes de tutos, scripts et/ou logiciels facilitant cette tâche plutôt ingrate et source d’erreur. Mais le résultat en vaut largement la chandelle. Cerise sur le gâteau, FIX94 offre à la communauté de développeurs tout le nécessaire pour que les autres homebrews (Wii) puissent également en profiter ! Il ne manquerait plus qu’un exploit boot0 (à la manière d’un boot9strap sur 3DS, soyons fous) pour que le tableau soit idyllique. Nintendo a tiré un trait sur cette console depuis longtemps, mais les hackers/développeurs n’ont pas dit leur dernier mot ! Patches fw.img (première partie commune à tous les homebrews) Patches fw.img (seconde partie propre à Nintendont) Nintendont r453 Source (GBAtemp.net) Voir l’article complet
  20. Suite aux avancées dans l’injection d’isos dans les jeux Virtual Console Wii sur Wii U, FIX94 surprend une fois de plus tout le monde avec une fonctionnalité rêvée depuis des années : la possibilité d’injecter Nintendont pour l’utiliser avec le gamepad Wii U (entendre par là : le gamepad sert de manette, chose jusqu’à présent totalement impossible). Ce fameux loader Gamecube nous autorise donc désormais de profiter de toute la ludothèque de cette console, tranquillement sur le gamepad (et sans TV si besoin). Après avoir analysé pendant des heures le fonctionnement de ce mode particulier de la Wii U (autorisant certains jeux Virtual Console Wii à utiliser le gamepad officiel comme une manette), il a donc réussi à refondre totalement la manière dont Nintendont démarre pour s’affranchir des obstacles de ce mode (notamment l’impossibilité d’effectuer un IOS Reload, nécessaire jusqu’à présent). La Wii U devient donc une console extrêmement flexible, un matériel de choix pour qui veut profiter aussi bien des jeux Gamecube, Wii que Wii U, avec d’innombrables configurations de manette différentes (adaptateur GC, gamepad, Wii U Pro, wiimote, etc.) Bien évidemment, pour que tout cela puisse fonctionner, vous devez impérativement tourner sur un Custom Firmware qui s’occupe de patcher les signatures (mocha, haxchi), mais il faudra également jouer de l’éditeur hexadécimal pour modifier le fichier fw.img assez profondément. Les jours qui viennent devraient voir fleurir (on l’espère du moins) toutes sortes de tutos, scripts et/ou logiciels facilitant cette tâche plutôt ingrate et source d’erreur. Mais le résultat en vaut largement la chandelle. Cerise sur le gâteau, FIX94 offre à la communauté de développeurs tout le nécessaire pour que les autres homebrews (Wii) puissent également en profiter ! Il ne manquerait plus qu’un exploit boot0 (à la manière d’un boot9strap sur 3DS, soyons fous) pour que le tableau soit idyllique. Nintendo a tiré un trait sur cette console depuis longtemps, mais les hackers/développeurs n’ont pas dit leur dernier mot ! Patches fw.img (première partie commune à tous les homebrews) Patches fw.img (seconde partie propre à Nintendont) Nintendont r453 Source (GBAtemp.net) Voir l’article complet
  21. Xbox Backup Creator 2.9 Build 0425

    Redline99 propose une nouvelle version de son utilitaire qui permet de dumper, créer/patcher et graver simplement vos images Xbox/Xbox360 avec le support complet pour les SS, DMI et PFI. Nouveautés/corrections : - La vitesse du lecteur revient en 5X après utilisation - Fixe pour la wave 17 Xbox Backup Creator 2.9.0.425 Source : www.homebrew-connection.org Lien vers article original : http://x360.gx-mod.com/modules/news/article.php?storyid=4099
  22. Stargate 3DS : Le nouveau linker 3DS

    Décidément, la scène 3DS, qu’elle soit hardware ou software, nous réserve à chaque des petites surprises. C’est fois-ci, c’est du coté hardware que ça se passe avec Stargate 3DS : Le nouveau linker 3DS ! Nous retrouvons ici tout ce qui avait été fait sur les précédents linkers, à savoir : un port Micro USB, un port Micro SD et deux boutons. A l’instar du Sky3DS, par exemple, il n’y a pas besoin de manipulation particulière pour l’utiliser, simplement le mettre dans le slot de la console et de l’utiliser. Une utilisation on ne peut plus simple. Mais ce n’est pas en vraiment en ça que réside la petite surprise qu’a réservé la team à l’origine du Stargate 3DS. Et oui ! Voici ses caractéristiques : Support des roms Nintendo 3DS Support des roms Nintendo DS Support des émulateurs GBA, SNES et d’autres Support du NTRBootHax ( programmation du bootloader ? ) Mise à jour possible du linker Comme vous pouvez le voir les concepteurs annoncent une compatibilité des roms Nintendo 3DS de façon native mais aussi avec le NTRBootHax. C’est surtout cette dernière caractéristique qui m’amène à me poser une question à laquelle il n’y a pas encore de précisions : compatible NTRBoot Hax veut dire boorloader programmable ou simplement compatible avec les consoles hackée de cette façon ? Quoi qu’il en soit, vous pouvez en savoir plus sur le site du constructeur et venez en discuter avec nous sur notre forum. Nous vous donnerons plus de précisions sur ce nouveau linker 3DS lorsque nous en aurons. Stargate 3DS Source : Voir l’article complet
  23. exploit navigateur sur firmware 5.5.2

    Nintendo avait étonné la scène Wii U en sortant une mise à jour inattendue de son chapeau, près d’un an et demi après la dernière version majeure du firmware. Dans leur grande bonté, ils en ont bien évidemment profité pour mettre à jour le navigateur pour bloquer la faille utilisée jusqu’à présent comme point d’entrée (royal) sur firmware 5.5.1. Hier, une autre surprise est arrivée, par le biais de JmpCallPoo. Celui-ci propose en effet une première version d’un nouvel exploit type navigateur, développé avec l’aide précieuse d’autres hackers déjà connus de la scène (jam1garner et hedgeberg). Pour l’heure, l’exploit est extrêmement instable et peut fonctionner aussi bien du premier coup qu’après plusieurs heures de test. Il donne néanmoins un espoir à tous ceux qui auraient mis à jour en 5.5.2, leur permettant par exemple d’installer Haxchi sur l’un des jeux Virtual Console Nintendo DS compatible (par exemple Brain Age, à 6.99€. Le hack a un prix, mais c’est vraiment peu cher payé…et si vous avez enregistré votre console dans la première année de sortie, ce jeu est même gratuit pour vous !). Si vous avez les moyens techniques d’héberger la faille, vous pourrez télécharger les fichiers source sur le github officiel. Sinon rendez-vous sur l’un des sites suivants (sur votre Wii U), qui hébergent déjà l’exploit : , ou Vous devrez bien évidemment avoir préparé votre carte SD au préalable, avec au minimum Homebrew Launcher 1.4 et les applications qui vous intéressent (au hasard…haxchi installer) Veuillez bien noter qu’il s’agit d’une version WIP, qui peut s’avérer très capricieuse avec un taux de succès extrêmement faible. N’espérez donc pas pouvoir l’utiliser, en l’état, comme un point d’entrée régulier, au risque d’en perdre vos cheveux prématurément. Il faut voir cet exploit comme un sésame encore un peu bancal (de par sa jeunesse) pour installer Haxchi (la rolls du hack Wii U). WiiUTest (GitHub) Sujet officiel (GBAtemp) Voir l’article complet
  24. Mise à jour 3DS 11.5.0.38

    Nintendo dégaine une fois de plus une mise à jour » de stabilité » pour sa console portable 2DS/3DS qui passera cette fois-ci en 11.5.0.38. Disponible pour l’instant uniquement en version américaine, les consoles européennes ne devraient pas tarder à être concernées. Même s’il faut toujours faire attention avec ces mises à jour surprise, celle-ci ne semble néanmoins pas bien méchante ni critique, puisqu’aucune faille n’a été bouchée et que le petit monde du hack continue de tourner comme une horloge suisse… smealum en a d’ailleurs profité pour mettre à jour ses payloads N3DS (les heureux possesseurs de O3DS devront encore ronger leur frein, toujours pas de payloads compatibles à se mettre sous la dent). Nintendo.com / Nintendo.fr Voir l’article complet
  25. Derrek découvre un lien entre les consoles

    Derrek découvre un lien entre les consoles de Nintendo. Mais de quelle console il peut bien s’agir ? Je vous fais part de cette annonce toute fraiche sans même avoir faire des recherches. Je pense que notre ami Badablek le fera mieux que moi. Il publie une chaine hexadécimale qui ressemble soit à une clé soit à un hash. Je pense plus à un hash de clé ou d’un bootloader. Mais je peux me tromper. Ce qui est le plus intrigant, c’est sa petite phrase : « 1 pour tous, et tous pour 1 ! » Ceci semble être commun à toutes les consoles de Nintendo. Mais les quelles ? Switch incluse ? Toutes les « 3DS » ? Nous le saurons bien assez tôt à quoi correspond ce « 65B5019CE1C46C6C79D402D9AC657A51 » N’hésitez pas à partager vos idées et informations sur le forum. Twitter Officiel de Derrek Voir l’article complet