Newserator

Newsbot
  • Compteur de contenus

    19 194
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Newserator

  • Rang
    Vieille Branche

Visiteurs récents du profil

15 648 visualisations du profil
  1. blawar nous propose aujourd’hui une solution, plutôt radicale, pour éviter le ban de votre Nintendo Switch hackée. Il s’agit ici d’un petit homebrew, nommé « incognito », qui va tout simplement supprimer du fichier prodinfo toutes les données dites « sensibles » (comprenez par là « propres à votre console »), ce qui aura pour effet d’empêcher tout bannissement si vous accédez à internet sans la protection d’un DNS bienveillant. En effet, comment bannir une console que Nintendo ne pourra pas identifier distinctement des autres ? Cette méthode empêchera donc toute connexion aux services Internet de Nintendo (eshop, jeu en ligne, etc.), tant que vous n’aurez pas restauré votre prodinfo original. Vous pourrez ainsi profiter d’internet autant que vous le voulez, sur vos homebrews préférés, sans craindre cette épée de Damoclès qui est suspendue au dessus de votre « précieux ». Certes, c’est un peu comme chasser un moustique avec un lance-roquettes, mais ça a le mérite d’être extrêmement efficace. Et le jour où vous voudrez lui redonner sa virginité en supprimant tout hack, il suffira de restaurer votre prodinfo et un backup sain de votre NAND. Veuillez noter que l’application fera un backup de votre prodinfo avant de le « nettoyer », et il est bien évident plus que conseillé de stocker ce fichier en plusieurs endroits tout en évitant de le garder sur la carte SD (un homebrew malveillant pourrait sans souci voler vos précieuses informations pour dé-bannir une console par exemple). incognito 1.00 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  2. rsn8887 ajoute une nouvelle corde à son arc (déjà bien chargé) de développeur amateur sur Nintendo Switch avec le portage de « Julius », réinterprétation open-source du jeu de gestion « Caesar III ». Cette nouvelle pépite est déjà bien équipée, puisqu’elle supporte les claviers et souris bluetooth, utilise les sticks analogiques gauche (pour la souris) et droit (pour naviguer dans la carte), permet également les contrôles tactiles et dispose d’un clavier virtuel. Attention, il vous faudra fournir les fichiers originaux de Caesar III pour en profiter sur votre Switch ! Améliorations de l’interface Support des résolutions widescreen Support des modes fenêtrés 32-bit Julius nécessite les fichiers originaux (graphismes, sons, etc.) de Caesar III pour démarrer. Remerciements Merci à tous mes supporters sur Patreon : Andyways, CountDuckula, Greg Gibson, Jesse Harlin, Özgür Karter, Matthew Machnee et RadicalR. Merci aux nombreux développeurs de ce jeu, tels que Bianca van Schaik, crudelius, et tous ceux qui ont participé à la création de ce jeu. Merci à @devnoname120 pour avoir porté le jeu sur PS Vita. Instructions d’installation Extraire le contenu de julius_switch.zip dans le dossier « switch » de votre carte SD, ce qui vous donnera le dossier « switch/julius » contenant « julius.nro ». Copier tous les fichiers du répertoire d’installation de Caesar III dans le dossier « switch/julius » sur votre carte SD, ce qui vous donnera le fichier « c3.eng » et de nombreux autres, en plus de « julius.nro ». Caesar 3 peut être acheté sur GOG.com par exemple. Fonctionnalités exclusives à la Switch Support des claviers et souris bluetooth Stick analogique gauche pour contrôler la souris Stick analogique droit pour naviguer dans la carte Contrôles type Touchpad avec gestes pour les clics (appui rapide simple pour le clic gauche, etc.) Clavier virtuel en appuyant sur le bouton « Plus », utile pour entrer le nom du joueur Contrôles Stick analogique gauche = Bouger la souris Stick analogique droit ou D-Pad = Naviguer sur la carte R / A = Bouton gauche de la souris L / B = Bouton droit de la souris X = Simuler l’appui sur la touche « Page Up » Y = Simuler l’appui sur la touche « Page Down » Plus = Afficher le clavier virtuel, utile pour entrer le nom du joueur, etc. Contrôles tactiles Note : pour les gestes multi-touches, les doigts doivent être suffisamment éloignés les uns des autres afin que la Switch ne les reconnaisse pas par erreur comme étant un seul doigt. Dans le cas contraire, le pointeur risque de faire des bonds. Appui rapide simple = clic gauche de la souris Appui rapide simple tout en maintenant un appui avec un second doigt = clic droit de la souris Glisser à un doigt = Bouger le pointeur de la souris, la distance parcourue en fonction du mouvement du doigt dépend du paramètre de vitesse de la souris Glisser à deux doigts = Glisser/Déposer (le bouton gauche de la souris est maintenu appuyé) Glisser à trois doigts = Glisser/Déposer (le bouton droit de la souris est maintenu appuyé) Changelog v1.01 Première version Switch julius 1.01 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  3. À l’instar de Freebird sortie au début de ce mois, m4xw, p-sam et natinusala présentent leur propre module Atmosphère permettant de gérer la fréquence d’horloge CPU/GPU/RAM de la Switch. Il intègre à cet effet certains fonctionnalités bien sympathiques, telles que le réglage automatique de l’horloge en fonction de l’application lancée ou du statut de la console (dockée/non dockée), la possibilité de lire des fichiers de configuration placés sur la carte SD, la prise en compte des modifications de paramétrage en temps réel en utilisant sys-ftpd, la possibilité d’avoir une base de données pré-établie pour les jeux les plus populaires. Afin d’éviter les ennuis inhérents à l’overclocking (instabilités, surchauffe, etc.), des limites ont été fixées : 1683MHz (CPU) | 460MHz (GPU)(sans le chargeur) | 768MHz (GPU)(avec un chargeur) 1600MHz (RAM). La base de données ne contient pour le moment que le paramétrage pour 18 jeux. Il ne fait aucun doute que celle-ci va s’étoffer avec le temps, probablement au gré des contributions de chacun. Présentation du homebrew par ces concepteurs : sys-clk un sysmodule d’overclocking/underclocking par jeu du CPU, GPU et RAM pour Atmosphère Par @p-sam @m4xw et @natinusala ​ Après des semaines de tests, la team RetroNX est fière de mettre finalement à disposition un sysmodule d’overclocking/underclocking, en version beta publique (beta3). Fonctionnalités : Overclocking/Underclocking automatique basé sur le titre en cours d’exécution et le statut du dock Lecture des preset des titres depuis la carte SD Rechargement à chaud permettant de changer un preset alors que le jeu est en train de tourner, grâce à sys-ftpd Une base de données de preset pour un overclocking simple et rapide sur les jeux les plus populaires Comment ça fonctionne ? Le sysmodule overclock/underclock le CPU, GPU et la RAM de la console en fonction du titre en cours d’exécution et du statut du dock. Quand vous lancez un jeu, sys-clk va lire le preset associé et automatiquement overclocker (ou underclocker) le système pour vous. Toutes les fréquences peuvent être paramétrées, aussi bien pour le mode docké que le mode portable, ce qui fait 6 valeurs par preset : CPU (limitée à 1683MHz) GPU (limitée à 460MHz sans le chargeur, jusqu’à 768MHz avec un chargeur, au delà de 768MHz avec un chargeur officiel) RAM (limitée à 1600MHz) Comme vous pouvez le voir, nous avons ajouté des mesures de sécurité et choisi des limites pour s’assurer que l’overclocking n’endommagera pas votre console. Comment l’utiliser ? L’installation est on ne peut plus simple – copiez simplement les dossiers « config » et « atmosphere » à la racine de votre SD et redémarrez votre console. Le sysmodule sera actif et démarré sans aucune intervention de votre part. Pour créer un nouveau preset, il suffit d’éditer le fichier /config/sys-clk/config.ini sur votre SD et ajouter une entrée suivant le canevas suivant : Code: [Application Title ID] docked_cpu= docked_gpu= docked_mem= handheld_cpu= handheld_gpu= handheld_mem= Le fichier README contient les tables de fréquences ainsi que des exemples pour l’overclocking de Breath of the Wild et l’underclocking de Picross. Note: si vous utilisez ReiNX, vous devez renommer le dossier « Atmosphère » en « ReiNX » et déplacer le fichier boot2.flag à côté de exefs.nsp N’ai-je pas parlé de base de donnée de preset ? Bien sûr que je l’ai fait ! Pour votre confort, nous avons créé un dépôt depuis lequel vous pouvez télécharger des presets et exemples. Pour l’instant, 18 jeux ont été ajoutés à la base de données. Vous pouvez les trouver ici : Si vous souhaitez contribuer à la base de données, veuillez soumettre une requête dans le dépôt, ou rejoignez-nous sur le serveur Discord RetroNX, salon #oc-perf-submissions Donnez-moi le lien ! Les sources, binaires et la documentation peuvent être trouvés sur le dépôt GitHub suivant : Fonctionnalités futures Découpage du fichier de configuration en de multiples fichiers (pour une installation de presets par simple glisser/déposer) Une interface pour gérer les presets, avec intégration de la base de données pour les télécharger directement depuis la Switch ┴┬┴┤( ͡° ͜ʖ├┬┴┬ sys-clk (beta3) GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  4. Newserator

    NUT server 1.0 pour Tinfoil

    blawar vient de mettre à disposition son utilitaire « NUT Server », codé en python (donc multi-plateformes), qui accompagnera parfaitement le homebrew Tinfoil (qu’il développe également) pour l’installation de fichiers NSP par le réseau ou en USB. Il s’agit ici d’un package All-In-One qui intègre tout le nécessaire : un serveur NUT et une interface graphique. Les utilisateurs Windows pourront utiliser le fichier exécutable qui se suffit à lui-même, les autres pourront passer par le script python également proposé. Veuillez noter que le mode USB nécessitera l’installation préalable du pilote « libusbk » de Zadig. NUT server 1.0.exe (Windows) | NUT server 1.0.zip (python) | Zadig 2.4 (libusbk) GitHub | Site officiel Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
  5. tumGER profite de l’arrivée récente du bootloader Hetake dans sa version « svc » pour proposer une nouvelle version de son pack de patches à destination du Custom Firmware Atmosphère. Cette mise à jour se contente du strict minimum, dans le sens où elle ne fait qu’intégrer l’ensemble des nouveautés de Hekate, dont le fameux patch du module « svcControlCodeMemory » qui autorise des opérations de lecture/écriture en RAM bien plus rapides, condition sine qua non pour profiter du dynarec sur mupen64plus-next sans stuttering, par exemple. En ce qui concerne la partie purement patches de Kosmos, rien de neuf à se mettre sous la dent, à part la correction de quelques bugs ultra mineurs qui n’affectaient que quelques utilisateurs. Bref, si vous êtes déjà passé à la dernière version du bootloader Hekate sans attendre ce pack, cette nouvelle version est vraiment dispensable pour vous. Rappelons que ce patch svc n’est utile que pour les firmwares 5.x et supérieurs. Les firmwares 4.x et inférieurs n’en ont pas besoin. Nouveautés / Corrections : Updated Hekate Added patch for svcControlCodeMemory that helps dynarec on emulators. Fixed sleep mode when debug mode is on and official 6.X.X secmon is used Added RTC driver which now also disables wake up alarm when Auto HOS Power Off is used Helps when users that use AutoRCM inject and power off pretty fast. Fixed GPU on Linux when booting from warmboot Added missing fallback auto calibration of sd cards and plus some small fixes. Fixed a bug in Kosmos Toolbox that caused crashes for some people Synchronized Homebrew locations to AppstoreNX standards (As requested #182) Seriously reduced amount of files created by EdiZon’s python support and most importantly: General system stability improvements to enhance the user’s experience. Kosmos « The Top » 11.9.1 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  6. Newserator

    Emulateur Amiga UAE4ALL2 1.94

    rsn8887 propose une petite mise à jour de son excellent portage de l’émulateur Amiga « UAE4ALL2 » sur Nintendo Switch et PS Vita. Celle-ci corrige un bug sur le montage des volumes HDF, ajoute le support des disquettes au format .adz (en lecture seule uniquement) et opte désormais pour des boîtes de dialogue au format widescreen afin de permettre l’affichage de noms plus longs. Nouveautés / Corrections : 1.94 fix hdf settings with non-zero hd dir causing wrong mounted drives implement .adz floppy disk format support (read only) widescreen file dialog to show longer filenames Note importante pour les utilisateurs de Nintendo Switch : Depuis la version 1.84, il est nécessaire d’utiliser l’injection NSP pour démarrer UAE4ALL2, sans quoi les options d’enregistrement de configuration et d’exportation de sauvegardes ne pourront pas fonctionner. Sur SX OS, vous pouvez faire ceci en maintenant la touche R au moment de lancer n’importe quel jeu installé pour faire apparaître hbmenu. Utilisation (Switch) : Télécharger et décompresser l’archive « uae4all2_switch.zip » Copier le dossier « uae4all2 » ainsi obtenu dans « /switch/ » sur votre carte SD, en vous assurant que le flag « Archive » n’est pas coché. Vous devriez avoir un exécutable « /switch/uae4all2/uae4all2.nro » et le dossier « /switch/uae4all2/data/ » avec les icônes du clavier et d’autres fichiers sur votre carte SD. Se procurer les fichiers BIOS (*) « kick13.rom » (taille : 262,144 octets), « kick20.rom » (taille : 524,288 octets) et « kick31.rom » (taile : 524,288 octets), à copier dans le dossier /switch/uae4all2/kickstarts/ » de votre carte SD. Utiliser à votre convenance Homebrew Launcher ou Homebrew Loader pour démarrer Uaeall2 (*) Checksum des fichiers kickstart testés et pleinement fonctionnels avec cet émulateur : kick12.rom (256 kB): (MD5) 85AD74194E87C08904327DE1A9443B7A kick13.rom (256 kB): (MD5) 82A21C1890CAE844B3DF741F2762D48D kick20.rom (512 kB): (MD5) FA4ACC75B49E880679FE02716AF24D71 kick31.rom (512 kB): (MD5) 646773759326FBAC3B2311FD8C8793EE Fonctionnalités : Emulation pleine vitesse de la plupart des jeux Amiga sans frameskip Large clavier virtuel complet avec position et transparence ajustables 3 schémas de contrôle paramétrables : configurez les touches de la console pour n’importe quel bouton de joystick ou touche d’Amiga Contrôle analogique de la souris : contrôlez la souris avec un stick analogique à la sensibilité ajustable Autofire paramétrable : chaque bouton de la console peut être configuré en autofire avec un taux de répétition ajustable Sauvegardes d’état Paramètres additionnels d’emulation : les collisions sprite-sprite peuvent être activées, les options de blitter peuvent être modifiées Séparation stéréo ajustable Un bouton peut être affecté pour ralentir la souris dans les contrôles personnalisés. Quand les contrôles personnalisés sont activés et que le bouton est maintenu, la vitesse du curseur de souris est largement réduite. C’est particulièrement utile pour positionner précisément le curseur. Touches rémanentes de modification du clavier virtuel : permet de réaliser facilement des combinaisons clavier telles que CTRL-C Contrôles du pointeur de type Touchpad Support du chargement de fichiers depuis les partitions ux0: ou uma0: Support de l’adaptateur joystick sur port parallèle pour les jeux multijoueurs jusqu’à 4 joysticks. Slot de sauvegarde automatique additionnel nommé « auto », pour un chargement automatique d’état Sur Switch, aucun support des shaders actuellement. Mais la résolution de la console est parfaite pour utiliser un scaling de type Integer avec un facteur > 2x. Le filtrage peut être défini sur « Bilinear » ou « None ». Contrôles : Général Select = Ouvrir le menu Start = Ouvrir le clavier virtuel R+Start+Dpad haut/bas = Déplacer l’écran en haut/en bas R+Start+Dpad gauche/droite = Changer le mode d’écran (pour zoomer dans les jeux avec bordures) Stick analogique droit = Souris analogique (possibilité de swapper sur le stick gauche dans le menu) Stick analogique Gauche = Directions du joystick Amiga Dpad = Directions du joystick Amiga Contrôles personnalisés désactivés Bouton L = bouton droit de la souris Bouton R = bouton gauche de la souris (ci-dessous les contrôles pré-définis 1 (défaut) / 2 / 3 / 4) Y = Autofire (défaut) / Tir / Autofire / Tir B = Tir (défaut) / Autofire / Haut (Sauter) / Haut (Sauter) X = Espace (défaut) / Espace / Tir / Autofire A = Tir secondaire (utilisé par quelques jeux) R+Y = Ctrl R+A = Alt gauche R+B = Aide L+Y = Souris gauche L+A = Souris droite R+Dpad = croix de direction Contrôles personnalisés activés L+Start = Basculer entre les contrôles pré-définis 1, 2 et 3 Contrôles du clavier virtuel Start = Basculer le clavier virtuel Stick analogique droit (haut/bas) = Déplacer le clavier virtuel vers le haut / bas Stick analogique droit (gauche/droite) = Changer la transparence du clavier virtuel B = Presser la touche sélectionnée Y = Retour X = Basculer la touche Shift A = Désactiver toutes les touches rémanentes (ctrl, alt, amiga et shift) Contrôles tactiles Appui court simple = clic gauche de la souris Appui court simple tout en maintenant un second doigt appuyé = clic droit de la souris Glisser (un seul doigt) = bouger le curseur de la souris, la distance parcourue par le pointeur dépend du paramètre de vitesse de la souris Glisser (deux doigts) = drag’n’drop (le bouton gauche de la souris est maintenu) Glisser (trois doigts) = drag’n’drop (le bouton droit de la souris est maintenu) Contrôles Switch Le bouton B est la touche par défaut pour valider dans les menus et sur le clavier virtuel. Vous pouvez changer avec le bouton A dans « more options. » ZR = souris lente (si les contrôles personnalisés sont désactivés) ZL = souris rapide (si les contrôles personnalisés sont désactivés) Joycon séparés : Le mode Joycon séparés peut être activé/désactivé dans « more options. » Jusqu’à 4 joycon individuels sont supportés. Les boutons peuvent être réaffectés. SL pour le joueur 1 est codé en dur pour appeler le clavier. Contrôles du mode joycon séparés : Moins/Plus = Menu (joueur 1 uniquement) SL = clavier virtuel (joueur 1 uniquement) Appui sur le stick tout en le dirigeant = changer la transparence/position du clavier, contrôler le pointeur de la souris (joueur 1 uniquement) SR + SL + directions (Stick) = raccourci pour faire un zoom rapide de l’image et la centrer verticalement (joueur 1 uniquement) Contrôles aux claviers/souris physiques Sur Vita (Bluetooth): Souris + clavier testés et fonctionnels : « Jelly Comb Mini Bluetooth Keyboard With Mouse Touchpad, ASIN:B06Y56BBYP, » et « Jelly Comb Bluetooth Wireless Mouse ASIN:B075HBDWCF. » Les touches Amiga sont mappées sur les touches Windows et sur Page Haut/Bas. La PS Vita ne s’appaire pas avec tous les claviers et souris. Prenez pour règle que si le clavier fonctionne pour mettre en surbrillance les bulles en utilisant les touches de direction, ça devrait fonctionner avec UAE4ALL. Sur Switch (USB): Tous les claviers semblent fonctionner. Certaines souris fonctionnent. Souris testée et fonctionnelle : Logitech M187. UAE4ALL2 1.94 (Switch) | UAE4ALL2 1.94 (PSVita) GitHub / GBAtemp.net Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
  7. Newserator

    Emulateur Amiga UAE4ALL2 1.94

    rsn8887 propose une petite mise à jour de son excellent portage de l’émulateur Amiga « UAE4ALL2 » sur Nintendo Switch et PS Vita. Celle-ci corrige un bug sur le montage des volumes HDF, ajoute le support des disquettes au format .adz (en lecture seule uniquement) et opte désormais pour des boîtes de dialogue au format widescreen afin de permettre l’affichage de noms plus longs. Nouveautés / Corrections : 1.94 fix hdf settings with non-zero hd dir causing wrong mounted drives implement .adz floppy disk format support (read only) widescreen file dialog to show longer filenames Note importante pour les utilisateurs de Nintendo Switch : Depuis la version 1.84, il est nécessaire d’utiliser l’injection NSP pour démarrer UAE4ALL2, sans quoi les options d’enregistrement de configuration et d’exportation de sauvegardes ne pourront pas fonctionner. Sur SX OS, vous pouvez faire ceci en maintenant la touche R au moment de lancer n’importe quel jeu installé pour faire apparaître hbmenu. Utilisation (Switch) : Télécharger et décompresser l’archive « uae4all2_switch.zip » Copier le dossier « uae4all2 » ainsi obtenu dans « /switch/ » sur votre carte SD, en vous assurant que le flag « Archive » n’est pas coché. Vous devriez avoir un exécutable « /switch/uae4all2/uae4all2.nro » et le dossier « /switch/uae4all2/data/ » avec les icônes du clavier et d’autres fichiers sur votre carte SD. Se procurer les fichiers BIOS (*) « kick13.rom » (taille : 262,144 octets), « kick20.rom » (taille : 524,288 octets) et « kick31.rom » (taile : 524,288 octets), à copier dans le dossier /switch/uae4all2/kickstarts/ » de votre carte SD. Utiliser à votre convenance Homebrew Launcher ou Homebrew Loader pour démarrer Uaeall2 (*) Checksum des fichiers kickstart testés et pleinement fonctionnels avec cet émulateur : kick12.rom (256 kB): (MD5) 85AD74194E87C08904327DE1A9443B7A kick13.rom (256 kB): (MD5) 82A21C1890CAE844B3DF741F2762D48D kick20.rom (512 kB): (MD5) FA4ACC75B49E880679FE02716AF24D71 kick31.rom (512 kB): (MD5) 646773759326FBAC3B2311FD8C8793EE Fonctionnalités : Emulation pleine vitesse de la plupart des jeux Amiga sans frameskip Large clavier virtuel complet avec position et transparence ajustables 3 schémas de contrôle paramétrables : configurez les touches de la console pour n’importe quel bouton de joystick ou touche d’Amiga Contrôle analogique de la souris : contrôlez la souris avec un stick analogique à la sensibilité ajustable Autofire paramétrable : chaque bouton de la console peut être configuré en autofire avec un taux de répétition ajustable Sauvegardes d’état Paramètres additionnels d’emulation : les collisions sprite-sprite peuvent être activées, les options de blitter peuvent être modifiées Séparation stéréo ajustable Un bouton peut être affecté pour ralentir la souris dans les contrôles personnalisés. Quand les contrôles personnalisés sont activés et que le bouton est maintenu, la vitesse du curseur de souris est largement réduite. C’est particulièrement utile pour positionner précisément le curseur. Touches rémanentes de modification du clavier virtuel : permet de réaliser facilement des combinaisons clavier telles que CTRL-C Contrôles du pointeur de type Touchpad Support du chargement de fichiers depuis les partitions ux0: ou uma0: Support de l’adaptateur joystick sur port parallèle pour les jeux multijoueurs jusqu’à 4 joysticks. Slot de sauvegarde automatique additionnel nommé « auto », pour un chargement automatique d’état Sur Switch, aucun support des shaders actuellement. Mais la résolution de la console est parfaite pour utiliser un scaling de type Integer avec un facteur > 2x. Le filtrage peut être défini sur « Bilinear » ou « None ». Contrôles : Général Select = Ouvrir le menu Start = Ouvrir le clavier virtuel R+Start+Dpad haut/bas = Déplacer l’écran en haut/en bas R+Start+Dpad gauche/droite = Changer le mode d’écran (pour zoomer dans les jeux avec bordures) Stick analogique droit = Souris analogique (possibilité de swapper sur le stick gauche dans le menu) Stick analogique Gauche = Directions du joystick Amiga Dpad = Directions du joystick Amiga Contrôles personnalisés désactivés Bouton L = bouton droit de la souris Bouton R = bouton gauche de la souris (ci-dessous les contrôles pré-définis 1 (défaut) / 2 / 3 / 4) Y = Autofire (défaut) / Tir / Autofire / Tir B = Tir (défaut) / Autofire / Haut (Sauter) / Haut (Sauter) X = Espace (défaut) / Espace / Tir / Autofire A = Tir secondaire (utilisé par quelques jeux) R+Y = Ctrl R+A = Alt gauche R+B = Aide L+Y = Souris gauche L+A = Souris droite R+Dpad = croix de direction Contrôles personnalisés activés L+Start = Basculer entre les contrôles pré-définis 1, 2 et 3 Contrôles du clavier virtuel Start = Basculer le clavier virtuel Stick analogique droit (haut/bas) = Déplacer le clavier virtuel vers le haut / bas Stick analogique droit (gauche/droite) = Changer la transparence du clavier virtuel B = Presser la touche sélectionnée Y = Retour X = Basculer la touche Shift A = Désactiver toutes les touches rémanentes (ctrl, alt, amiga et shift) Contrôles tactiles Appui court simple = clic gauche de la souris Appui court simple tout en maintenant un second doigt appuyé = clic droit de la souris Glisser (un seul doigt) = bouger le curseur de la souris, la distance parcourue par le pointeur dépend du paramètre de vitesse de la souris Glisser (deux doigts) = drag’n’drop (le bouton gauche de la souris est maintenu) Glisser (trois doigts) = drag’n’drop (le bouton droit de la souris est maintenu) Contrôles Switch Le bouton B est la touche par défaut pour valider dans les menus et sur le clavier virtuel. Vous pouvez changer avec le bouton A dans « more options. » ZR = souris lente (si les contrôles personnalisés sont désactivés) ZL = souris rapide (si les contrôles personnalisés sont désactivés) Joycon séparés : Le mode Joycon séparés peut être activé/désactivé dans « more options. » Jusqu’à 4 joycon individuels sont supportés. Les boutons peuvent être réaffectés. SL pour le joueur 1 est codé en dur pour appeler le clavier. Contrôles du mode joycon séparés : Moins/Plus = Menu (joueur 1 uniquement) SL = clavier virtuel (joueur 1 uniquement) Appui sur le stick tout en le dirigeant = changer la transparence/position du clavier, contrôler le pointeur de la souris (joueur 1 uniquement) SR + SL + directions (Stick) = raccourci pour faire un zoom rapide de l’image et la centrer verticalement (joueur 1 uniquement) Contrôles aux claviers/souris physiques Sur Vita (Bluetooth): Souris + clavier testés et fonctionnels : « Jelly Comb Mini Bluetooth Keyboard With Mouse Touchpad, ASIN:B06Y56BBYP, » et « Jelly Comb Bluetooth Wireless Mouse ASIN:B075HBDWCF. » Les touches Amiga sont mappées sur les touches Windows et sur Page Haut/Bas. La PS Vita ne s’appaire pas avec tous les claviers et souris. Prenez pour règle que si le clavier fonctionne pour mettre en surbrillance les bulles en utilisant les touches de direction, ça devrait fonctionner avec UAE4ALL. Sur Switch (USB): Tous les claviers semblent fonctionner. Certaines souris fonctionnent. Souris testée et fonctionnelle : Logitech M187. UAE4ALL2 1.94 (Switch) | UAE4ALL2 1.94 (PSVita) GitHub / GBAtemp.net Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
  8. Newserator

    mupen64plus-next pour le bootloader Hekate SVC

    Suite à l’arrivée du fameux bootloader Hekate svc, qui, pour rappel, autorise des opérations de lecture/écriture RAM plus rapides en patchant le module « svcControlCodeMemory », m4xw en profite pour mettre à jour son excellent émulateur Nintendo 64 « mupen64plus-next ». Cette version profite des avancées du bootloader, devenant ainsi quasiment « stutter free » : l’émulation est désormais parfaitement fluide et devrait ravir tous les amateurs, fini les lags intempestifs à chaque recompilation dynarec et mise en cache des shaders. Les résultats semblent à la hauteur de l’attente d’après les vidéos (impressionnantes), du moins avec Mario 64. Attention : ce build ne fonctionnera PAS sur les firmwares 3.x ou plus anciens ! Il faut au minimum un firmware 4.x, et utiliser le bootloader Hekate svc sur les firmwares 5.x/6.x mupen64plus_next_libretro_libnx_svc.7z Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  9. Newserator

    Bootloader Hekate – CTCaer mod v4.6 svc

    m4xw l’avait annoncé et promis depuis quelques temps, l’heure est arrivée. En effet, Hekate, le fameux bootloader alternatif dédié à la Switch, a été mis à jour par son développeur CTCaer et profite de nouveaux patches qui se révèlent primordiaux pour les amateurs de homebrews, notamment les plus demandeurs en ressources. Je parle entre autre chose de l’émulation N64 via Mupen64plus-next, qui a évolué à une vitesse fulgurante mais se retrouvait grévé niveau performances, malgré l’implémentation du dynarec, la faute à un système de validation de lecture/écriture de la RAM bridé par le bootloader officiel. Voilà qui est désormais du passé puisque Hekate permet désormais de passer outre la validation du module « svcControlCodeMemory », autorisant ainsi des opérations de lecture/écriture RAM bien plus rapides. Le dernier barrage qui empêchait les homebrews de donner tout leur potentiel est enfin rompu et Mupen64plus-next en profite le premier, avec une émulation dite « stutter free » : il n’y aura donc (quasiment) plus de désagréables micro lags qui apparaissaient à chaque compilation et mise en cache de shaders. Il ne fait aucun doute que le bootloader d’Atmosphère devrait également succomber aux charmes de ces patches, on espère une mise à jour très prochainement…reste à savoir si ces patches pourraient également donner la pousse aux jeux retail de la console, ce qui serait la cerise sur le gâteau. Attention : Il s’agit ici d’une beta qui n’a donc pas été testée intensivement et qui peut s’avérer potentiellement moins stable. À utiliser en connaissance de cause. hekate_ctcaer_4.6_svc.zip GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  10. Newserator

    SuperMarioWar-NX revient en version 2.0.0

    p-sam vient de mettre à jour son portage sur Nintendo Switch de SuperMarioWar, ce populaire petit jeu type deathmatch dans l’univers de Mario Bros. Celui-ci se voit bonifié d’un mode joy con séparés et d’options supplémentaires pour la vidéo, notamment un réglage pour la taille de l’image (plein écran, étiré , étiré avec une mise à l’échelle par multiple, 1:1) et pour le filtrage. Nouveautés / Corrections : adds split joycon support with an option in controls screen (credits to @rsn8887 for this and the initial linear filtering) adds screen size options (fit to aspect ratio, integer scale, 1:1 and stretched fullscreen) adds screen filtering option (nearest, linear, or best which currently is equal to linear) SuperMarioWar-NX 2.0.0 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  11. Newserator

    Goldleaf 0.4

    Goldleaf, le couteau-suisse de la Switch permettant de gérer les tickets, installer des NSP, naviguer dans la NAND, etc. vient juste d’être mis à jour. De nombreuses fonctionnalités ont été remaniées pour que l’utilisation du logiciel soit la plus confortable possible. Mais c’est surtout au niveau du mode d’installation USB qu’un gros effort a été fourni, rendant cette fonction à priori bien plus stable qu’auparavant. Parmi les autres nouveautés, ce homebrew est désormais capable de redémarrer sur un payload (Atmosphère 0.8.3), de détecter la version du Custom Firmware utilisé, de vérifier l’espace libre avant installation. N’oubliez pas que le mode USB nécessite l’installation préalable de la librairie libusbk de Zadig et l’utilisation de l’utilitaire PC « Goldtree » (officiel) ou « Fluffy »(non officiel). Nouveautés / Corrections : Atmosphère v0.8.3’s new feature, payload rebooting from the console itself, is also supported by Goldleaf! Binary *.bin files will have an option to be launched as payloads if Atmosphère is detected running. The old title manager has been refactored. Now, it can show ANY kind of content located in any partition, from system data archives to DLCs and updates, and regular titles. All of them can be removed individually. Goldleaf has the ability to detect the CFW currently running, which gets displayed on the CFW menu. Now the web browser is accessible even if Goldleaf isn’t an installed title. It will use the WifiLogin web-applet, which has some limitations, but at least it’s something. Content mounting (like NAND when being browsed or the NSPs when being installed) has been refactored to minimize any filesystem issues. Some icons were changed: NROs have a new icon, NCAs have now the old NROs icon… NSP exporting now warns with titles which are 4GB or higher, for risk preventing. USB has been quite improved with experimental threads’ syncing, which seems to make it more stable. Regular installs check for free size now. Tickets show if they’re used or not, so unused ones should be safe to remove. Both USB and regular installations abort if the title is already installed. Minor fixes and corrections on texts and several options. Goldleaf 0.4 (NRO) | Goldleaf 0.4 (NSP) | Goldtree 0.4 (USB) | Zadig 2.4 (libusbk) GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  12. Newserator

    RetroArch 1.7.6

    Le nouveau cru de « RetroArch », qui gagne en popularité de jour en jour, vient tout juste d’arriver. Pour ceux qui auraient hiberné ces dernières années, cette interface très inspirée de celle de la PSP, permet d’agréger dans un même environnement à peu près tous les émulateurs existants, pour en faire une véritable usine à émulation (« une interface pour les gouverner tous !« ). Les cœurs disponibles permettent de profiter de quasiment toutes les bibliothèques de jeux possibles et imaginables : Arcade, Neogeo, Supernes, Nes, Megadrive, Dos, Master system, Gamecube, Wii, GameBoy Advance, Nintendo 64, ScummVM, etc. (la liste est bien trop longue pour les citer tous). Cerise sur le gâteau, RetroArch est disponible sur à peu près toutes les consoles hackées/hackables, ainsi que sur Windows, MacOS, Linux, Android, Raspberry Pi, etc. Les versions PS4 et Xbox One, annoncées pour l’instant, devraient arriver un peu plus tard…On peut donc dire qu’à part sur les frigos et grille-pain, il tourne sur à peu près tous les objets technologiques communs et devrait satisfaire 99,9% des amateurs d’émulation ! Il n’y a qu’à choisir ! Petit rappel pour les joueurs qui traquent frénétiquement les succès/trophées si chers aux consoles récentes, RetroArch offre la possibilité d’utiliser RetroAchievements pour redécouvrir vos vieux jeux préférés sous un autre angle, avec cette petite pointe de compétition (et de satisfaction) en ligne. Le système fonctionne plutôt bien, même si tout n’est pas forcément parfait (à priori, il est préférable d’utiliser les roms NTSC-U pour un maximum de compatibilité). Comme on peut s’en douter, vu l’éventail des possibilités, le changelog est extrêmement volumineux et difficile à décortiquer (voir plus bas), mais on ne doute pas que de nombreux bugs ont été corrigés. Une version PS2 fait son apparition et on notera également des ajouts très sympathiques, jugez plutôt : nouvelle interface Ozone (on se rassure, rien à voir avec le boys band…), largement inspirée de la Nintendo Switch (thèmes clair/sombre)(*) matchmaking via le client « Discord » (ne fonctionne pas avec un navigateur) amélioration de l’interface et des possibilités pour les thèmes (*) Attention, l’interface ozone n’est pas encore complètement terminée. Les miniatures des playlists et sauvegardes d’état ne s’affichent pas, la mise à l’échelle ne fonctionne pas (autrement dit, sortez votre loupe sur un moniteur 4K et votre sac à vomi sur un écran basse résolution), la souris et le tactile ne sont pas gérés, pas plus que l’affichage en mode portrait (pour les téléphones). Par d’inquiétude, il est prévu des améliorations au fil des mises à jour…Cette interface est utilisée par défaut sur Switch (elle adapte son thème clair/sombre en fonction des paramètres de l’interface de la console). General changelog – ANDROID: Fix Xperia Play input binding. – CHEEVOS: Reset when hardcore mode is toggled. – CHEEVOS: Update the hashing methods to identify NES, SNES and Lynx games (more accurate and accepting headerless ROMs). – COMMON: Add new JSON playlist format. – COMMON: Fix playlist corruption when deleting items. – COMMON: Fix archive progress display calculation. – COMMON: Fix playlist entries appearing with previously used names. – COMMON: Fix screenshot filename with no core or content. – COMMON: Allow compiling without menu support. – CORE UPDATER: Allow sideloading cores from the menu. – CPU FILTERS: Add Normal2x filter. – CRT/LINUX: New Linux switching method partially implemented. – CRT/LINUX: Linux restore desktop resolution fixed. – CRT/LINUX: Monitor index switching and auto enumerate for output detection in Linux (still working on the windows method). – CRT/RASPBERRY PI: Initial support. – DATE: Add Date / Time style options. – DEBUGGING: Add an integrated crash handler for debug builds (see /> – DISCORD: Discord matchmaking. – DISCORD: Register the application name properly. – DISK CONTROL: Remember the last used folder / current active folder to make disk-swapping faster. – INPUT: Add new menu toggle (hold start button for 2 seconds) – INPUT: Fix arrow keys being incorrectly bound as numpad keys – INPUT/SDL: Flush the joypad events. Decreases cpu usage over time with the SDL joypad driver. – LOCALIZATION: Add Greek translation. – LOCALIZATION: Update German translation. – LOCALIZATION: Update Italian translation. – LOCALIZATION: Update Japanese translation. – LOCALIZATION: Update Simplified Chinese translation. – LOCALIZATION: Update Spanish translation. – MENU: New “ozone” menu driver. – MENU: Only show CRT SwitchRes if video display server is implemented (Windows/Linux for now) – MENU: User Interface -> Appearance -> ‘Menu Font Green/Blue Color’ settings now work properly. – MENU: Add option to enable in-menu sound effects. – MENU/D3D: Scissoring support (will be used for Ozone and menu widgets). – MENU/QT/WIMP: Allow building with MSVC2017. – MENU/QT/WIMP: Add detailed file browser table. – MENU/QT/WIMP: New grid view implementation that is faster and loads thumbnails on-demand. – MENU/QT/WIMP: Thumbnail drag and drop support. – MENU/RGUI: Overhaul custom theme interface + add wallpaper support. – MENU/RGUI: Thumbnail support and thumbnail downscaling. – MENU: Hide password values. – MENU/SOUNDS: Implement in-menu sound effects (not enabled by default for now, still experimental). – MIDI: Add a Linux ALSA driver for MIDI. – NETPLAY: Force fast-save-states when netplay is enabled. – NETPLAY: Allow quick joining subsystem lobbies. – OSX: Initial CoreAudio V3 audio driver (not yet used in release builds). – OSX: OpenGL 3.2 Core support for cores. – PS2: Initial PlayStation2 port. – PS4: Initial PlayStation4 port. – RECORDING: Implement recording options in the menu complete with quality profiles, streaming, and proper file naming – SCANNER: Fix GDI disc scanning. – SHADERS: Fix auto shader preset loading on D3D10, D3D11, D3D12 – SUBSYSTEM: Allow more than 10 subsystems – SUBSYSTEM: Cores that use subsystem for complex scenarios can now load content without starting a regular content first – SUBSYSTEM: Remember the last used folder to make loading subsystem type content faster – SWITCH/LIBNX: Improve touch scaling calculation. – SWITCH: Proper button labels. – TVOS: Initial tvOS port. – VULKAN: Fix RGUI crashing at startup. – VULKAN/RGUI: Enable ‘Menu Linear Filter’ option. – VULKAN: Fix secondary screens in overlays not working. – WAYLAND: Implement idle-inhibit support (needed for screensaver suspend). – WAYLAND: Fix fullscreen toggle. – WIIU: Initial netplay peer-to-peer support. Network information working. – WINDOWS/WSA: Network Information info is blank until first network operation. – WINDOWS: Fix an ancient bug that caused wrong mappings for keyboard arrows. – WINDOWS: Remember window size and position if so desired. – WINDOWS: SSL/TLS connections now work properly. – WINDOWS: Fall back to GDI driver if no accelerated graphics driver is found. – UWP: Initial UWP port. – VFS: Update to version 3. – XBONE: Initial Xbox One port. – XMB/OZONE: Add more icons – XMB: Add Automatic Inverted theme – ???: Easter Egg Parmi toutes les versions disponibles, vous devriez pouvoir y trouver votre compte. À noter que les versions utilisant des SDK leakés, principalement Xbox et PS3, ne sont disponibles que sur Xbins. Amusez-vous bien ! Au fait, si vous appréciez leur travail, n’hésitez pas à consulter leur page donation RetroArch 1.7.6 (Switch) | RetroArch 1.7.6 (NSP)(Switch) RetroArch 1.7.6 (WiiU) RetroArch 1.7.6 (Wii) RetroArch 1.7.6 (Gamecube) RetroArch 1.7.6 (3DSX)(3DS) | RetroArch 1.7.6 (CIA)(3DS) RetroArch 1.7.6 (PSVita) RetroArch 1.7.6 (PSP) RetroArch 1.7.6 (PS2) Site officiel Nombre de vues : 3 Voir l’article complet
  13. Newserator

    RetroArch 1.7.6

    Le nouveau cru de « RetroArch », qui gagne en popularité de jour en jour, vient tout juste d’arriver. Pour ceux qui auraient hiberné ces dernières années, cette interface très inspirée de celle de la PSP, permet d’agréger dans un même environnement à peu près tous les émulateurs existants, pour en faire une véritable usine à émulation (« une interface pour les gouverner tous !« ). Les cœurs disponibles permettent de profiter de quasiment toutes les bibliothèques de jeux possibles et imaginables : Arcade, Neogeo, Supernes, Nes, Megadrive, Dos, Master system, Gamecube, Wii, GameBoy Advance, Nintendo 64, ScummVM, etc. (la liste est bien trop longue pour les citer tous). Cerise sur le gâteau, RetroArch est disponible sur à peu près toutes les consoles hackées/hackables, ainsi que sur Windows, MacOS, Linux, Android, Raspberry Pi, etc. Les versions PS4 et Xbox One, annoncées pour l’instant, devraient arriver un peu plus tard…On peut donc dire qu’à part sur les frigos et grille-pain, il tourne sur à peu près tous les objets technologiques communs et devrait satisfaire 99,9% des amateurs d’émulation ! Il n’y a qu’à choisir ! Petit rappel pour les joueurs qui traquent frénétiquement les succès/trophées si chers aux consoles récentes, RetroArch offre la possibilité d’utiliser RetroAchievements pour redécouvrir vos vieux jeux préférés sous un autre angle, avec cette petite pointe de compétition (et de satisfaction) en ligne. Le système fonctionne plutôt bien, même si tout n’est pas forcément parfait (à priori, il est préférable d’utiliser les roms NTSC-U pour un maximum de compatibilité). Comme on peut s’en douter, vu l’éventail des possibilités, le changelog est extrêmement volumineux et difficile à décortiquer (voir plus bas), mais on ne doute pas que de nombreux bugs ont été corrigés. Une version PS2 fait son apparition et on notera également des ajouts très sympathiques, jugez plutôt : nouvelle interface Ozone (on se rassure, rien à voir avec le boys band…), largement inspirée de la Nintendo Switch (thèmes clair/sombre)(*) matchmaking via le client « Discord » (ne fonctionne pas avec un navigateur) amélioration de l’interface et des possibilités pour les thèmes (*) Attention, l’interface ozone n’est pas encore complètement terminée. Les miniatures des playlists et sauvegardes d’état ne s’affichent pas, la mise à l’échelle ne fonctionne pas (autrement dit, sortez votre loupe sur un moniteur 4K et votre sac à vomi sur un écran basse résolution), la souris et le tactile ne sont pas gérés, pas plus que l’affichage en mode portrait (pour les téléphones). Par d’inquiétude, il est prévu des améliorations au fil des mises à jour…Cette interface est utilisée par défaut sur Switch (elle adapte son thème clair/sombre en fonction des paramètres de l’interface de la console). General changelog – ANDROID: Fix Xperia Play input binding. – CHEEVOS: Reset when hardcore mode is toggled. – CHEEVOS: Update the hashing methods to identify NES, SNES and Lynx games (more accurate and accepting headerless ROMs). – COMMON: Add new JSON playlist format. – COMMON: Fix playlist corruption when deleting items. – COMMON: Fix archive progress display calculation. – COMMON: Fix playlist entries appearing with previously used names. – COMMON: Fix screenshot filename with no core or content. – COMMON: Allow compiling without menu support. – CORE UPDATER: Allow sideloading cores from the menu. – CPU FILTERS: Add Normal2x filter. – CRT/LINUX: New Linux switching method partially implemented. – CRT/LINUX: Linux restore desktop resolution fixed. – CRT/LINUX: Monitor index switching and auto enumerate for output detection in Linux (still working on the windows method). – CRT/RASPBERRY PI: Initial support. – DATE: Add Date / Time style options. – DEBUGGING: Add an integrated crash handler for debug builds (see /> – DISCORD: Discord matchmaking. – DISCORD: Register the application name properly. – DISK CONTROL: Remember the last used folder / current active folder to make disk-swapping faster. – INPUT: Add new menu toggle (hold start button for 2 seconds) – INPUT: Fix arrow keys being incorrectly bound as numpad keys – INPUT/SDL: Flush the joypad events. Decreases cpu usage over time with the SDL joypad driver. – LOCALIZATION: Add Greek translation. – LOCALIZATION: Update German translation. – LOCALIZATION: Update Italian translation. – LOCALIZATION: Update Japanese translation. – LOCALIZATION: Update Simplified Chinese translation. – LOCALIZATION: Update Spanish translation. – MENU: New “ozone” menu driver. – MENU: Only show CRT SwitchRes if video display server is implemented (Windows/Linux for now) – MENU: User Interface -> Appearance -> ‘Menu Font Green/Blue Color’ settings now work properly. – MENU: Add option to enable in-menu sound effects. – MENU/D3D: Scissoring support (will be used for Ozone and menu widgets). – MENU/QT/WIMP: Allow building with MSVC2017. – MENU/QT/WIMP: Add detailed file browser table. – MENU/QT/WIMP: New grid view implementation that is faster and loads thumbnails on-demand. – MENU/QT/WIMP: Thumbnail drag and drop support. – MENU/RGUI: Overhaul custom theme interface + add wallpaper support. – MENU/RGUI: Thumbnail support and thumbnail downscaling. – MENU: Hide password values. – MENU/SOUNDS: Implement in-menu sound effects (not enabled by default for now, still experimental). – MIDI: Add a Linux ALSA driver for MIDI. – NETPLAY: Force fast-save-states when netplay is enabled. – NETPLAY: Allow quick joining subsystem lobbies. – OSX: Initial CoreAudio V3 audio driver (not yet used in release builds). – OSX: OpenGL 3.2 Core support for cores. – PS2: Initial PlayStation2 port. – PS4: Initial PlayStation4 port. – RECORDING: Implement recording options in the menu complete with quality profiles, streaming, and proper file naming – SCANNER: Fix GDI disc scanning. – SHADERS: Fix auto shader preset loading on D3D10, D3D11, D3D12 – SUBSYSTEM: Allow more than 10 subsystems – SUBSYSTEM: Cores that use subsystem for complex scenarios can now load content without starting a regular content first – SUBSYSTEM: Remember the last used folder to make loading subsystem type content faster – SWITCH/LIBNX: Improve touch scaling calculation. – SWITCH: Proper button labels. – TVOS: Initial tvOS port. – VULKAN: Fix RGUI crashing at startup. – VULKAN/RGUI: Enable ‘Menu Linear Filter’ option. – VULKAN: Fix secondary screens in overlays not working. – WAYLAND: Implement idle-inhibit support (needed for screensaver suspend). – WAYLAND: Fix fullscreen toggle. – WIIU: Initial netplay peer-to-peer support. Network information working. – WINDOWS/WSA: Network Information info is blank until first network operation. – WINDOWS: Fix an ancient bug that caused wrong mappings for keyboard arrows. – WINDOWS: Remember window size and position if so desired. – WINDOWS: SSL/TLS connections now work properly. – WINDOWS: Fall back to GDI driver if no accelerated graphics driver is found. – UWP: Initial UWP port. – VFS: Update to version 3. – XBONE: Initial Xbox One port. – XMB/OZONE: Add more icons – XMB: Add Automatic Inverted theme – ???: Easter Egg Parmi toutes les versions disponibles, vous devriez pouvoir y trouver votre compte. À noter que les versions utilisant des SDK leakés, principalement Xbox et PS3, ne sont disponibles que sur Xbins. Amusez-vous bien ! Au fait, si vous appréciez leur travail, n’hésitez pas à consulter leur page donation RetroArch 1.7.6 (Switch) | RetroArch 1.7.6 (NSP)(Switch) RetroArch 1.7.6 (WiiU) RetroArch 1.7.6 (Wii) RetroArch 1.7.6 (Gamecube) RetroArch 1.7.6 (3DSX)(3DS) | RetroArch 1.7.6 (CIA)(3DS) RetroArch 1.7.6 (PSVita) RetroArch 1.7.6 (PSP) RetroArch 1.7.6 (PS2) Site officiel Nombre de vues : 3 Voir l’article complet
  14. Newserator

    RetroArch 1.7.6

    Le nouveau cru de « RetroArch », qui gagne en popularité de jour en jour, vient tout juste d’arriver. Pour ceux qui auraient hiberné ces dernières années, cette interface très inspirée de celle de la PSP, permet d’agréger dans un même environnement à peu près tous les émulateurs existants, pour en faire une véritable usine à émulation (« une interface pour les gouverner tous !« ). Les cœurs disponibles permettent de profiter de quasiment toutes les bibliothèques de jeux possibles et imaginables : Arcade, Neogeo, Supernes, Nes, Megadrive, Dos, Master system, Gamecube, Wii, GameBoy Advance, Nintendo 64, ScummVM, etc. (la liste est bien trop longue pour les citer tous). Cerise sur le gâteau, RetroArch est disponible sur à peu près toutes les consoles hackées/hackables, ainsi que sur Windows, MacOS, Linux, Android, Raspberry Pi, etc. Les versions PS4 et Xbox One, annoncées pour l’instant, devraient arriver un peu plus tard…On peut donc dire qu’à part sur les frigos et grille-pain, il tourne sur à peu près tous les objets technologiques communs et devrait satisfaire 99,9% des amateurs d’émulation ! Il n’y a qu’à choisir ! Petit rappel pour les joueurs qui traquent frénétiquement les succès/trophées si chers aux consoles récentes, RetroArch offre la possibilité d’utiliser RetroAchievements pour redécouvrir vos vieux jeux préférés sous un autre angle, avec cette petite pointe de compétition (et de satisfaction) en ligne. Le système fonctionne plutôt bien, même si tout n’est pas forcément parfait (à priori, il est préférable d’utiliser les roms NTSC-U pour un maximum de compatibilité). Comme on peut s’en douter, vu l’éventail des possibilités, le changelog est extrêmement volumineux et difficile à décortiquer (voir plus bas), mais on ne doute pas que de nombreux bugs ont été corrigés. Une version PS2 fait son apparition et on notera également des ajouts très sympathiques, jugez plutôt : nouvelle interface Ozone (on se rassure, rien à voir avec le boys band…), largement inspirée de la Nintendo Switch (thèmes clair/sombre)(*) matchmaking via le client « Discord » (ne fonctionne pas avec un navigateur) amélioration de l’interface et des possibilités pour les thèmes (*) Attention, l’interface ozone n’est pas encore complètement terminée. Les miniatures des playlists et sauvegardes d’état ne s’affichent pas, la mise à l’échelle ne fonctionne pas (autrement dit, sortez votre loupe sur un moniteur 4K et votre sac à vomi sur un écran basse résolution), la souris et le tactile ne sont pas gérés, pas plus que l’affichage en mode portrait (pour les téléphones). Par d’inquiétude, il est prévu des améliorations au fil des mises à jour…Cette interface est utilisée par défaut sur Switch (elle adapte son thème clair/sombre en fonction des paramètres de l’interface de la console). General changelog – ANDROID: Fix Xperia Play input binding. – CHEEVOS: Reset when hardcore mode is toggled. – CHEEVOS: Update the hashing methods to identify NES, SNES and Lynx games (more accurate and accepting headerless ROMs). – COMMON: Add new JSON playlist format. – COMMON: Fix playlist corruption when deleting items. – COMMON: Fix archive progress display calculation. – COMMON: Fix playlist entries appearing with previously used names. – COMMON: Fix screenshot filename with no core or content. – COMMON: Allow compiling without menu support. – CORE UPDATER: Allow sideloading cores from the menu. – CPU FILTERS: Add Normal2x filter. – CRT/LINUX: New Linux switching method partially implemented. – CRT/LINUX: Linux restore desktop resolution fixed. – CRT/LINUX: Monitor index switching and auto enumerate for output detection in Linux (still working on the windows method). – CRT/RASPBERRY PI: Initial support. – DATE: Add Date / Time style options. – DEBUGGING: Add an integrated crash handler for debug builds (see /> – DISCORD: Discord matchmaking. – DISCORD: Register the application name properly. – DISK CONTROL: Remember the last used folder / current active folder to make disk-swapping faster. – INPUT: Add new menu toggle (hold start button for 2 seconds) – INPUT: Fix arrow keys being incorrectly bound as numpad keys – INPUT/SDL: Flush the joypad events. Decreases cpu usage over time with the SDL joypad driver. – LOCALIZATION: Add Greek translation. – LOCALIZATION: Update German translation. – LOCALIZATION: Update Italian translation. – LOCALIZATION: Update Japanese translation. – LOCALIZATION: Update Simplified Chinese translation. – LOCALIZATION: Update Spanish translation. – MENU: New “ozone” menu driver. – MENU: Only show CRT SwitchRes if video display server is implemented (Windows/Linux for now) – MENU: User Interface -> Appearance -> ‘Menu Font Green/Blue Color’ settings now work properly. – MENU: Add option to enable in-menu sound effects. – MENU/D3D: Scissoring support (will be used for Ozone and menu widgets). – MENU/QT/WIMP: Allow building with MSVC2017. – MENU/QT/WIMP: Add detailed file browser table. – MENU/QT/WIMP: New grid view implementation that is faster and loads thumbnails on-demand. – MENU/QT/WIMP: Thumbnail drag and drop support. – MENU/RGUI: Overhaul custom theme interface + add wallpaper support. – MENU/RGUI: Thumbnail support and thumbnail downscaling. – MENU: Hide password values. – MENU/SOUNDS: Implement in-menu sound effects (not enabled by default for now, still experimental). – MIDI: Add a Linux ALSA driver for MIDI. – NETPLAY: Force fast-save-states when netplay is enabled. – NETPLAY: Allow quick joining subsystem lobbies. – OSX: Initial CoreAudio V3 audio driver (not yet used in release builds). – OSX: OpenGL 3.2 Core support for cores. – PS2: Initial PlayStation2 port. – PS4: Initial PlayStation4 port. – RECORDING: Implement recording options in the menu complete with quality profiles, streaming, and proper file naming – SCANNER: Fix GDI disc scanning. – SHADERS: Fix auto shader preset loading on D3D10, D3D11, D3D12 – SUBSYSTEM: Allow more than 10 subsystems – SUBSYSTEM: Cores that use subsystem for complex scenarios can now load content without starting a regular content first – SUBSYSTEM: Remember the last used folder to make loading subsystem type content faster – SWITCH/LIBNX: Improve touch scaling calculation. – SWITCH: Proper button labels. – TVOS: Initial tvOS port. – VULKAN: Fix RGUI crashing at startup. – VULKAN/RGUI: Enable ‘Menu Linear Filter’ option. – VULKAN: Fix secondary screens in overlays not working. – WAYLAND: Implement idle-inhibit support (needed for screensaver suspend). – WAYLAND: Fix fullscreen toggle. – WIIU: Initial netplay peer-to-peer support. Network information working. – WINDOWS/WSA: Network Information info is blank until first network operation. – WINDOWS: Fix an ancient bug that caused wrong mappings for keyboard arrows. – WINDOWS: Remember window size and position if so desired. – WINDOWS: SSL/TLS connections now work properly. – WINDOWS: Fall back to GDI driver if no accelerated graphics driver is found. – UWP: Initial UWP port. – VFS: Update to version 3. – XBONE: Initial Xbox One port. – XMB/OZONE: Add more icons – XMB: Add Automatic Inverted theme – ???: Easter Egg Parmi toutes les versions disponibles, vous devriez pouvoir y trouver votre compte. À noter que les versions utilisant des SDK leakés, principalement Xbox et PS3, ne sont disponibles que sur Xbins. Amusez-vous bien ! Au fait, si vous appréciez leur travail, n’hésitez pas à consulter leur page donation RetroArch 1.7.6 (Switch) | RetroArch 1.7.6 (NSP)(Switch) RetroArch 1.7.6 (WiiU) RetroArch 1.7.6 (Wii) RetroArch 1.7.6 (Gamecube) RetroArch 1.7.6 (3DSX)(3DS) | RetroArch 1.7.6 (CIA)(3DS) RetroArch 1.7.6 (PSVita) RetroArch 1.7.6 (PSP) RetroArch 1.7.6 (PS2) Site officiel Nombre de vues : 3 Voir l’article complet
  15. Newserator

    RetroArch 1.7.6

    Le nouveau cru de « RetroArch », qui gagne en popularité de jour en jour, vient tout juste d’arriver. Pour ceux qui auraient hiberné ces dernières années, cette interface très inspirée de celle de la PSP, permet d’agréger dans un même environnement à peu près tous les émulateurs existants, pour en faire une véritable usine à émulation (« une interface pour les gouverner tous !« ). Les cœurs disponibles permettent de profiter de quasiment toutes les bibliothèques de jeux possibles et imaginables : Arcade, Neogeo, Supernes, Nes, Megadrive, Dos, Master system, Gamecube, Wii, GameBoy Advance, Nintendo 64, ScummVM, etc. (la liste est bien trop longue pour les citer tous). Cerise sur le gâteau, RetroArch est disponible sur à peu près toutes les consoles hackées/hackables, ainsi que sur Windows, MacOS, Linux, Android, Raspberry Pi, etc. Les versions PS4 et Xbox One, annoncées pour l’instant, devraient arriver un peu plus tard…On peut donc dire qu’à part sur les frigos et grille-pain, il tourne sur à peu près tous les objets technologiques communs et devrait satisfaire 99,9% des amateurs d’émulation ! Il n’y a qu’à choisir ! Petit rappel pour les joueurs qui traquent frénétiquement les succès/trophées si chers aux consoles récentes, RetroArch offre la possibilité d’utiliser RetroAchievements pour redécouvrir vos vieux jeux préférés sous un autre angle, avec cette petite pointe de compétition (et de satisfaction) en ligne. Le système fonctionne plutôt bien, même si tout n’est pas forcément parfait (à priori, il est préférable d’utiliser les roms NTSC-U pour un maximum de compatibilité). Comme on peut s’en douter, vu l’éventail des possibilités, le changelog est extrêmement volumineux et difficile à décortiquer (voir plus bas), mais on ne doute pas que de nombreux bugs ont été corrigés. Une version PS2 fait son apparition et on notera également des ajouts très sympathiques, jugez plutôt : nouvelle interface Ozone (on se rassure, rien à voir avec le boys band…), largement inspirée de la Nintendo Switch (thèmes clair/sombre)(*) matchmaking via le client « Discord » (ne fonctionne pas avec un navigateur) amélioration de l’interface et des possibilités pour les thèmes (*) Attention, l’interface ozone n’est pas encore complètement terminée. Les miniatures des playlists et sauvegardes d’état ne s’affichent pas, la mise à l’échelle ne fonctionne pas (autrement dit, sortez votre loupe sur un moniteur 4K et votre sac à vomi sur un écran basse résolution), la souris et le tactile ne sont pas gérés, pas plus que l’affichage en mode portrait (pour les téléphones). Par d’inquiétude, il est prévu des améliorations au fil des mises à jour…Cette interface est utilisée par défaut sur Switch (elle adapte son thème clair/sombre en fonction des paramètres de l’interface de la console). General changelog – ANDROID: Fix Xperia Play input binding. – CHEEVOS: Reset when hardcore mode is toggled. – CHEEVOS: Update the hashing methods to identify NES, SNES and Lynx games (more accurate and accepting headerless ROMs). – COMMON: Add new JSON playlist format. – COMMON: Fix playlist corruption when deleting items. – COMMON: Fix archive progress display calculation. – COMMON: Fix playlist entries appearing with previously used names. – COMMON: Fix screenshot filename with no core or content. – COMMON: Allow compiling without menu support. – CORE UPDATER: Allow sideloading cores from the menu. – CPU FILTERS: Add Normal2x filter. – CRT/LINUX: New Linux switching method partially implemented. – CRT/LINUX: Linux restore desktop resolution fixed. – CRT/LINUX: Monitor index switching and auto enumerate for output detection in Linux (still working on the windows method). – CRT/RASPBERRY PI: Initial support. – DATE: Add Date / Time style options. – DEBUGGING: Add an integrated crash handler for debug builds (see /> – DISCORD: Discord matchmaking. – DISCORD: Register the application name properly. – DISK CONTROL: Remember the last used folder / current active folder to make disk-swapping faster. – INPUT: Add new menu toggle (hold start button for 2 seconds) – INPUT: Fix arrow keys being incorrectly bound as numpad keys – INPUT/SDL: Flush the joypad events. Decreases cpu usage over time with the SDL joypad driver. – LOCALIZATION: Add Greek translation. – LOCALIZATION: Update German translation. – LOCALIZATION: Update Italian translation. – LOCALIZATION: Update Japanese translation. – LOCALIZATION: Update Simplified Chinese translation. – LOCALIZATION: Update Spanish translation. – MENU: New “ozone” menu driver. – MENU: Only show CRT SwitchRes if video display server is implemented (Windows/Linux for now) – MENU: User Interface -> Appearance -> ‘Menu Font Green/Blue Color’ settings now work properly. – MENU: Add option to enable in-menu sound effects. – MENU/D3D: Scissoring support (will be used for Ozone and menu widgets). – MENU/QT/WIMP: Allow building with MSVC2017. – MENU/QT/WIMP: Add detailed file browser table. – MENU/QT/WIMP: New grid view implementation that is faster and loads thumbnails on-demand. – MENU/QT/WIMP: Thumbnail drag and drop support. – MENU/RGUI: Overhaul custom theme interface + add wallpaper support. – MENU/RGUI: Thumbnail support and thumbnail downscaling. – MENU: Hide password values. – MENU/SOUNDS: Implement in-menu sound effects (not enabled by default for now, still experimental). – MIDI: Add a Linux ALSA driver for MIDI. – NETPLAY: Force fast-save-states when netplay is enabled. – NETPLAY: Allow quick joining subsystem lobbies. – OSX: Initial CoreAudio V3 audio driver (not yet used in release builds). – OSX: OpenGL 3.2 Core support for cores. – PS2: Initial PlayStation2 port. – PS4: Initial PlayStation4 port. – RECORDING: Implement recording options in the menu complete with quality profiles, streaming, and proper file naming – SCANNER: Fix GDI disc scanning. – SHADERS: Fix auto shader preset loading on D3D10, D3D11, D3D12 – SUBSYSTEM: Allow more than 10 subsystems – SUBSYSTEM: Cores that use subsystem for complex scenarios can now load content without starting a regular content first – SUBSYSTEM: Remember the last used folder to make loading subsystem type content faster – SWITCH/LIBNX: Improve touch scaling calculation. – SWITCH: Proper button labels. – TVOS: Initial tvOS port. – VULKAN: Fix RGUI crashing at startup. – VULKAN/RGUI: Enable ‘Menu Linear Filter’ option. – VULKAN: Fix secondary screens in overlays not working. – WAYLAND: Implement idle-inhibit support (needed for screensaver suspend). – WAYLAND: Fix fullscreen toggle. – WIIU: Initial netplay peer-to-peer support. Network information working. – WINDOWS/WSA: Network Information info is blank until first network operation. – WINDOWS: Fix an ancient bug that caused wrong mappings for keyboard arrows. – WINDOWS: Remember window size and position if so desired. – WINDOWS: SSL/TLS connections now work properly. – WINDOWS: Fall back to GDI driver if no accelerated graphics driver is found. – UWP: Initial UWP port. – VFS: Update to version 3. – XBONE: Initial Xbox One port. – XMB/OZONE: Add more icons – XMB: Add Automatic Inverted theme – ???: Easter Egg Parmi toutes les versions disponibles, vous devriez pouvoir y trouver votre compte. À noter que les versions utilisant des SDK leakés, principalement Xbox et PS3, ne sont disponibles que sur Xbins. Amusez-vous bien ! Au fait, si vous appréciez leur travail, n’hésitez pas à consulter leur page donation RetroArch 1.7.6 (Switch) | RetroArch 1.7.6 (NSP)(Switch) RetroArch 1.7.6 (WiiU) RetroArch 1.7.6 (Wii) RetroArch 1.7.6 (Gamecube) RetroArch 1.7.6 (3DSX)(3DS) | RetroArch 1.7.6 (CIA)(3DS) RetroArch 1.7.6 (PSVita) RetroArch 1.7.6 (PSP) RetroArch 1.7.6 (PS2) Site officiel Nombre de vues : 3 Voir l’article complet