Newserator

Newsbot
  • Compteur de contenus

    19 299
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Newserator

  1. Après avoir posté hier une mise à jour de son module d’overclocking/underclocking dédié au Custom Firmware Atmosphère, la team RetroNX sort rapidement une version corrigée. En effet, un bug de dernière minute affectait certains jeux en mode portable, qui pouvaient se retrouver automatiquement underclockés sans qu’on le veuille. Les utilisateurs de ce module sont donc invités à passer au plus vite à cette version. Présentation du module par les développeurs : sys-clk un sysmodule d’overclocking/underclocking par jeu du CPU, GPU et RAM pour Atmosphère Par @p-sam @m4xw et @natinusala ​ Après des semaines de tests, la team RetroNX est fière de mettre finalement à disposition un sysmodule d’overclocking/underclocking, en version beta publique (beta3). Fonctionnalités : Overclocking/Underclocking automatique basé sur le titre en cours d’exécution et le statut du dock Lecture des preset des titres depuis la carte SD Rechargement à chaud permettant de changer un preset alors que le jeu est en train de tourner, grâce à sys-ftpd Une base de données de preset pour un overclocking simple et rapide sur les jeux les plus populaires Comment ça fonctionne ? Le sysmodule overclock/underclock le CPU, GPU et la RAM de la console en fonction du titre en cours d’exécution et du statut du dock. Quand vous lancez un jeu, sys-clk va lire le preset associé et automatiquement overclocker (ou underclocker) le système pour vous. Toutes les fréquences peuvent être paramétrées, aussi bien pour le mode docké que le mode portable, ce qui fait 6 valeurs par preset : CPU (limitée à 1683MHz) GPU (limitée à 460MHz sans le chargeur, jusqu’à 768MHz avec un chargeur, au delà de 768MHz avec un chargeur officiel) RAM (limitée à 1600MHz) Comme vous pouvez le voir, nous avons ajouté des mesures de sécurité et choisi des limites pour s’assurer que l’overclocking n’endommagera pas votre console. Comment l’utiliser ? L’installation est on ne peut plus simple – copiez simplement les dossiers « config » et « atmosphere » à la racine de votre SD et redémarrez votre console. Le sysmodule sera actif et démarré sans aucune intervention de votre part. Pour créer un nouveau preset, il suffit d’éditer le fichier /config/sys-clk/config.ini sur votre SD et ajouter une entrée suivant le canevas suivant : Code: [Application Title ID] docked_cpu= docked_gpu= docked_mem= handheld_cpu= handheld_gpu= handheld_mem= Le fichier README contient les tables de fréquences ainsi que des exemples pour l’overclocking de Breath of the Wild et l’underclocking de Picross. Note: si vous utilisez ReiNX, vous devez renommer le dossier « Atmosphère » en « ReiNX » et déplacer le fichier boot2.flag à côté de exefs.nsp N’ai-je pas parlé de base de donnée de preset ? Bien sûr que je l’ai fait ! Pour votre confort, nous avons créé un dépôt depuis lequel vous pouvez télécharger des presets et exemples. Pour l’instant, 18 jeux ont été ajoutés à la base de données. Vous pouvez les trouver ici : Si vous souhaitez contribuer à la base de données, veuillez soumettre une requête dans le dépôt, ou rejoignez-nous sur le serveur Discord RetroNX, salon #oc-perf-submissions Donnez-moi le lien ! Les sources, binaires et la documentation peuvent être trouvés sur le dépôt GitHub suivant : Fonctionnalités futures Découpage du fichier de configuration en de multiples fichiers (pour une installation de presets par simple glisser/déposer) Une interface pour gérer les presets, avec intégration de la base de données pour les télécharger directement depuis la Switch ┴┬┴┤( ͡° ͜ʖ├┬┴┬ sys-clk 0.12.1 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  2. m4xw travaille d’arrache-pied à son portage de l’émulateur PPSSPP sur Nintendo Switch. Il nous offre aujourd’hui la première version publique supportant la compilation à la volée (JIT). Comme pour l’émulation Nintendo 64, cela promet un bon coup de boost pour les jeux très demandeurs en puissance de calcul…on peut donc s’attendre à ce que la liste de compatibilité s’agrandisse, et à ce que le framerate soit bien plus élevé qu’auparavant. Attention, vous devez impérativement démarrer l’émulateur de telle sorte à ce qu’il puisse utiliser l’intégralité de la RAM disponible. Soit en maintenant R en lançant n’importe quel jeu, soit en utilisant la version NSP (même si non supporté officiellement). S’agissant d’un cœur d’émulation dédié à RetroArch, il faudra bien évidemment que celui-ci soit également présent sur votre console. PPSSPP JIT support (04_15_19) Site officiel | Patreon Nombre de vues : 3 Voir l’article complet
  3. Newserator

    Atmosphère 0.8.7

    Le Custom Firmware Atmosphère profite d’une petite mise à jour, principalement pour corriger quelques petits bugs qui pouvaient affecter certains jeux récents. À cette occasion, l’option pour rediriger les sauvegardes vers la microSD a été finalement officialisée. La team indique bien qu’il s’agit d’une fonctionnalité expérimentale, avec tous les aléas que cela peut impliquer. Vous pourrez activer ce paramètre en toute connaissance des bugs qui pourraient en résulter (perte de sauvegarde entre autre). Le payload fusée-primary n’a pas été mis à jour, vous pouvez donc garder la version 0.8.4, à injecter avec la méthode de votre choix pour démarrer le Custom Firmware. Un bon 15 juin à tous
  4. Après les aventures de voyage dans le temps de Marty et Doc, NSX nous présente un autre thème animé Switch un peu plus « saignant », puisque basé sur le film « Les dents de la mer » (« Jaws » en anglais). L’interface est donc entièrement redécorée aux couleurs du film et des animations (un poil lentes) viennent un peu faire bouger tout ce petit monde. Comme à l’accoutumé, il propose une vidéo du thème en action, histoire de se faire une idée précise de la chose : Veuillez noter que les fichiers d’animation (SZS) doivent ête préalablement placés dans « themes/System ». Vous pourrez ensuite procéder à l’installation du thème (format nxtheme) avec NXThemeInstaller 1.4. Thème "Jaws" | NXThemInstaller 1.4 Site officiel Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
  5. Newserator

    reNXpack 1.00

    The-4n, à qui l’on doit déjà pas mal de choses bien sympathiques sur Switch, vient tout juste de sortir un nouvel utilitaire PC (Win32/Win64) : reNXpack. Celui-ci permet de manipuler les fichiers NSP (jeux, DLC, mises à jour). Vous pourrez ainsi les rechiffrer avec des clés plus anciennes, patcher la version minimale du firmware nécessaire ou bien encore convertir les NCA chiffrés « titlekey » en NCA chiffrés « standard ». Vous l’aurez compris, il s’agit ici d’un logiciel qui va être d’un grand secours pour tous les utilisateurs qui restent volontairement à un firmware plus ancien et qui se retrouvent bloqués avec les jeux récents. Le développeur indique que certains jeux peuvent s’avérer incompatibles s’ils utilisent des IPC non gérés par les anciennes versions de firmware (mais, à ce jour, aucun exemple de jeu incompatible n’a été signalé). À la base en ligne de commande, le développeur a tout de même pensé aux amateurs de fenêtre en proposant aussi une interface graphique (GUI). Vous devrez bien évidemment fournir vous-même les clés nécessaires à son fonctionnement dans un fichier keys.dat. Présentation de reNXpack par son développeur reNXpack est un outil pour rempaqueter les NSP Nintendo Switch pour qu’ils fonctionnent sur des firmwares plus anciens. Fonctionnalités : Repack les jeux, mises à jour et DLC avec des clés de chiffrement plus anciennes Convertit les NCA chiffrés « titlekey »en « standard » Patche la version de firmware requise par les applications à 0 Supporte les NSP contenant de multiples jeux, mises à jour et DLC Certains NSP pourraient ne pas fonctionner à cause du support manquant d’IPC requis Utilisation : Vous devez charger votre fichier de clés avec l’option -k ou –keyset suivi du chemin cible ou placer votre fichier nommé keys.dat dans le même dossier que reNXpack Par défaut, les fichiers NSP créés sont placés dans le même dossier que reNXpack avec un nom suivant le canevas ‘titleid_reNXpack.nsp’ Vous pouvez changer le répertoire de sortie avec l’option -o, –outdir reNXpack créé le répertoire temporaire « renxpack_extracted_nsp », il supprime le contenu de ce répertoire avant et après conversion Si vous utilisez l’option -t, –tempdir pour choisir un répertoire temporaire, assurez-vous qu’il est vide et que ce n’est pas le même répertoire que celui de sortie, sinon reNXpack le supprimera Code: *nix: ./renxpack [options...] <path_to_file.nsp> Windows: .\renxpack.exe [options...] <path_to_file.nsp> Options: -k, --keyset Set keyset filepath, default filepath is ./keys.dat -h, --help Display usage -t, --tempdir Set temporary directory path -o, --outdir Set output directory path reNXpack 1.0 (Win32) | reNXpack 1.0 (Win64) | reNXpack 1.0 (GUI) GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  6. Après de longs moi de repos, sans tutoriaux, Gueux est de retour et c’est Dingoo qui ouvre le bal ! Le hack Switch ne s’arrête pas, loin de là ! C’est sans doute la scène la plus active actuellement et la plus surprenante. Cependant, qui dit hack software dit risque de brickage de votre console. Et c’est pourquoi Dingoo vous a concocté un tutoriel qui vous permettra de sauvegarde l’eMMC de votre console. En suivant la procédure pas à pas vous aurez ainsi une copie du disque système de votre Nintendo Switch et ainsi procéder au hack en toute sérénité. Vous pouvez retrouve ce guide directement sur le forum et y poser vos questions : [TUTO] Dumper sa Nand Switch avec Hekate Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  7. NSX nous présente aujourd’hui le fruit de son travail, à savoir un thème totalement personnalisé pour la Switch, basé sur l’univers de la fameuse trilogie culte : Retour vers le futur. L’interface se retrouve entièrement à cet effet décorée, avec fonds d’écran, animations et autres joyeusetés directement inspirés des films. On pourra trouver que c’est chargé (les goûts et les couleurs ne se discutent pas), que la DeLorean n’est pas l’originale sur l’interface principale (dommage), mais le travail réalisé ne peut qu’être salué ! Comme une vidéo vaut mieux que 1000 mots, voici ce que ça donne : Vous pouvez installer ce thème avec NXThemeInstaller 1.4. Thème "Back to the future NX" | NXThemInstaller 1.4 Site officiel Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  8. Newserator

    NoiES 1.1

    Projet créé à la base par Hydr8gon pour se faire la main sur la programmation, l’émulateur Nes au sobriquet sympathique (« NoiES ») est finalement devenu un homebrew à part entière. Voici aujourd’hui une première mise à jour qui améliore la précision des accès mémoire PPU, ajoute le support du mapper MMC2 et corrige les craquements audio. En plus de ces nouveautés, la version Switch profite également d’un petit dépoussiérage de l’interface : l’émulateur retourne automatiquement dans le dernier dossier ouvert, une icône a été ajoutée au binaire, l’explorateur de fichiers s’enrichit d’icônes pour les fichiers et dossier. Pour finir, le souci de distorsion du son en mode docké est réglé. Nouveautés / Corrections : Général : Ajout du support du mapper MMC2 Accès mémoire PPU plus précis Correction des craquements audio causés par le canal triangle Switch : Réouverture automatique au démarrage du dernier dossier ouvert Ajout d’une icône Ajout d’icônes pour les fichiers et dossiers dans l’explorateur de fichiers Correction de la distorsion du son en mode docké Laissons le développeur présenter son œuvre : NoiES for Switch Je vous présente mon propre émulateur NES original pour la Switch, NoiES ! L’émulateur a entièrement été écrit de zéro par mes soins. J’ai commencé ce projet afin d’apprendre comment les émulateurs sont fait pour que je puisse travailler sur des projets plus importants dans le futur, mais j’ai été plus loin que je ne l’espérais au début et c’est désormais un émulateur pleinement fonctionnel, mis à part quelques imprécisions mineures et quelques mappers manquants. Mais il y a déjà d’autres émulateurs Nes sur Switch, pourquoi utiliser celui-ci ? Eh bien, aucune raison particulière. Comme je l’ai dit plus tôt, c’était avant tout une expérience d’apprentissage pour moi, mais je l’ai porté sur Switch pour le homebrew bounty et je l’ai accessoirement proposé au public. Le gros avantage est que, du fait que je l’ai entièrement développé par moi-même, je suis très familier avec lui et je peux facilement plonger dans ses entrailles pour corriger les bugs et ajouter de nouvelles fonctionnalités. Imprécisions mineures ? Oui, enfin, je dois encore tester mes timings CPU pour avoir des cycles précis, mais je ne promets rien. Il y a également des soucis de timings mineurs avec le PPU, en particulier le compteur d’IRQ du MMC3, qui peut se voir avec une légère vibration sur la barre de statut dans Kirby’s Adventure. Un autre bug bizarre trouvé est que je ne peux pas naviguer dans le menu des objets dans The Legend of Zelda. Oh, et le système audio est encore du Work In Progress, donc vous pouvez remarquer des craquements (notamment en mode docké !), des sons manquants, ou d’autres choses qui ne sonnent pas correctement. (Wow, je fais du bon boulot pour mettre en valeur mon homebrew) Mappers ? Exactement. Chaque ROM a un mapper, pour résumer, c’est ce qui charge les différentes portions de la ROM dans la mémoire du CPU pour son exécution. J’ai implémenté les mappers 1 à 4, ce qui devrait couvrir une bonne partie de la librairie NES. Si vous avez des jeux en particulier auxquels vous voulez jouer et qui ne sont pas supportés, dites-moi le numéro du mapper (l’émulateur vous dira lequel il vous faut s’il n’est pas supporté) et je placerai celui-ci en top priorité pour l’implémenter. NoiES 1.1 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  9. Newserator

    PPSSPP public beta

    m4xw l’avait promis, voici donc la première version publique de son portage de PPSSPP, l’émulateur PSP, sur Nintendo Switch, . Il s’agit ici d’un cœur d’émulation destiné à Retroarch, vous devrez donc l’avoir également sur votre microSD et ne pas utiliser la méthode de démarrage par l’applicatif « Album ». D’après les premiers retours des donateurs Patreon et du développeur, certains jeux tournent déjà à pleine vitesse, notamment MGS et GTA Vice City Stories. PPSSPP public beta Site officiel | Patreon Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  10. La scène homebrews Switch est vraiment en pleine ebullition en ce moment. SciresM vient tout juste de faire un petit communiqué twitter, à priori anodin, mais qui annonce une nouvelle fonctionnalité très intéressante pour le Custom Firmware Atmosphère. En effet, les développeurs ont réussi à mettre au point la redirection des sauvegardes vers la microSD, ce qui impliquera la possibilité de partager et utiliser FACILEMENT les sauvegardes, voire en garder une copie bien au chaud, sans avoir cette chape de plomb imposée par Nintendo sur celles-ci (très certainement échaudés par les hacks Wii/Wii U). Certes, ce n’est pas une fonctionnalité qui servira forcément à tout le monde, mais elle permettra de s’affranchir d’une limitation exaspérante et d’un autre âge. La prochaine mise à jour d’Atmosphère devrait nous en faire profiter, sous la forme d’une option activable à l’envie. La suite des événements dans une prochain épisode (avec un lien de téléchargement, on l’espère). Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  11. Depuis quelques jours, m4xw communique pas mal à propos du développement de PPSSPP, le fameux émulateur PSP, qui file bon train et va bientôt débarquer sur la console à homebrews par excellence, je parle bien évidemment de la Switch ! Les généreux donateurs Patreon peuvent déjà s’en donner à cœur joie sur la petite dernière de Nintendo, et, si tout se passe bien, m4xw le mettra à disposition de tous d’ici lundi. Après avoir propulsé l’émulation Nintendo 64 dans la stratosphère, ce développeur décidément très doué s’attaque à un autre très gros morceau, en voulant faire rentrer une console Sony dans une console Nintendo, pour le plus grand plaisir des amateurs de la chose. On a hâte d’être à lundi pour voir ce que ça donne, mais à première vue, Metal Gear tourne déjà à pleine vitesse (avec le son, s’il vous plait !). Plutôt impressionnant pour une première version. Pour le téléchargement, ça ne sera pas avant lundi. Restez à l’écoute ! Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  12. Newserator

    Tinfoil / Lithium 1.55

    Quelques bugs de dernière minute émaillant la sortie (hier) de la version 1.54, Blawar propose rapidement une nouvelle mise à jour pour corriger le tir. Tinfoil et son petit frère Lithium passent donc en version 1.55 pour corriger le bug assez gênant qui faisait freezer l’interface lorsqu’un câble USB était branché sans que NUT ne tourne. Tinfoil 1.55 | lithium 1.55 Site officiel Nombre de vues : 2 Voir l’article complet
  13. Newserator

    NoiES 1.0

    Depuis quelques jours, Hydr8gon a mis à disposition de la communauté un nouvel émulateur NES sur Nintendo Switch, écrit de zéro par ses soins. Sobrement baptisé NoiES, il s’agissait avant tout pour le développeur de se faire la main sur un « petit » projet avant de passer à des productions plus importantes. Et on peut dire qu’il semble plutôt doué puisque ça tourne très bien, même si tout n’est pas encore parfait, de l’aveu même du créateur. Ainsi, tous les mappers ne sont pas (encore ?) supportés et certains timings CPU/PPU ne sont pas encore forcément très précis, ce qui peut se traduire par de petits soucis sur certains jeux (principalement des bugs graphiques mineurs, rien de bien méchant). On a donc hâte de voir la suite des événements. Quand bien même il existe déjà bon nombre d’émulateurs Nes, il est toujours plaisant d’avoir un nouveau concurrent (dans un esprit bon enfant) dans l’arène, laissant ainsi le choix à l’utilisateur. Laissons le développeur présenter son œuvre : NoiES for Switch Je vous présente mon propre émulateur NES original pour la Switch, NoiES ! L’émulateur a entièrement été écrit de zéro par mes soins. J’ai commencé ce projet afin d’apprendre comment les émulateurs sont fait pour que je puisse travailler sur des projets plus importants dans le futur, mais j’ai été plus loin que je ne l’espérais au début et c’est désormais un émulateur pleinement fonctionnel, mis à part quelques imprécisions mineures et quelques mappers manquants. Mais il y a déjà d’autres émulateurs Nes sur Switch, pourquoi utiliser celui-ci ? Eh bien, aucune raison particulière. Comme je l’ai dit plus tôt, c’était avant tout une expérience d’apprentissage pour moi, mais je l’ai porté sur Switch pour le homebrew bounty et je l’ai accessoirement proposé au public. Le gros avantage est que, du fait que je l’ai entièrement développé par moi-même, je suis très familier avec lui et je peux facilement plonger dans ses entrailles pour corriger les bugs et ajouter de nouvelles fonctionnalités. Imprécisions mineures ? Oui, enfin, je dois encore tester mes timings CPU pour avoir des cycles précis, mais je ne promets rien. Il y a également des soucis de timings mineurs avec le PPU, en particulier le compteur d’IRQ du MMC3, qui peut se voir avec une légère vibration sur la barre de statut dans Kirby’s Adventure. Un autre bug bizarre trouvé est que je ne peux pas naviguer dans le menu des objets dans The Legend of Zelda. Oh, et le système audio est encore du Work In Progress, donc vous pouvez remarquer des craquements (notamment en mode docké !), des sons manquants, ou d’autres choses qui ne sonnent pas correctement. (Wow, je fais du bon boulot pour mettre en valeur mon homebrew) Mappers ? Exactement. Chaque ROM a un mapper, pour résumer, c’est ce qui charge les différentes portions de la ROM dans la mémoire du CPU pour son exécution. J’ai implémenté les mappers 1 à 4, ce qui devrait couvrir une bonne partie de la librairie NES. Si vous avez des jeux en particulier auxquels vous voulez jouer et qui ne sont pas supportés, dites-moi le numéro du mapper (l’émulateur vous dira lequel il vous faut s’il n’est pas supporté) et je placerai celui-ci en top priorité pour l’implémenter. NoiES 1.0 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  14. Newserator

    Tinfoil / Lithium 1.54

    Les fameux gestionnaires de NSP « Tinfoil » (pour les utilisateurs « avancés »/exigeants) et son petit frère plus léger « Lithium » (pour les utilisateurs « standard »), développés par Blawar, profitent d’un petit dépoussiérage en règle pour en améliorer les fonctionnalités. Les deux versions sont si proches que leur changelog est strictement identique. On notera, parmi les principales nouveautés, l’ajout des installations XCI et de l’installation à la volée avec une cryptographie « standard » (nécessite néanmoins le payload fusee gelée), le support des répertoires et fichiers hébergés sur Google Drive et la vérification de la version du firmware du système avant installation. La conversion cryptographique à la volée est une nette avancée puisqu’elle re-chiffre les jeux avec un algorithme cryptographique plus ancien, permettant ainsi de les exécuter sur des consoles dont le firmware ne l’autorise normalement pas. Ça évite de devoir convertir les jeux préalablement (ce processus lourd était auparavant possible depuis un PC avec les logiciels adéquats). Divers bugs ont également été corrigés, au niveau de la gestion des XCI ou bien encore des Swtich tournant sous un vieux firmware… Nouveautés / Corrections : Ajout de l’installation XCI (ne fonctionne pas avec Hekate / Kosmos sauf si vous chargez en chaîne fusee primary) Ajout de l’installation avec crypto standard à la volée (ne fonctionne pas avec Hekate / Kosmos sauf si vous chargez en chaîne fusee primary) Correction des soucis avec certains XCI sur Atmosphère La conversion crypto standard abaisse la version de firmware minimum pour les jeux Ajout de socket.json pour personnaliser finement les paramètres du socket Ajout de la vérification du firmware système avant installation Correction d’un bug où la crypto standard ne fonctionnait pas sur les vieux firmwares Ajout du support des répertoires et fichiers Google drive Ajout de la possibilité de supprimer les périphériques USB pour éviter tout freeze quand un câble USB est connecté Correction de l’erreur « Failed to register NCA » que certains utilisateurs recevaient à l’installation de XCI Tinfoil 1.54 | lithium 1.54 Site officiel Nombre de vues : 5 Voir l’article complet
  15. Newserator

    Pack Kosmos v12

    tumGer met à notre disposition la nouvelle version de son pack Kosmos à destination du Custom Firmware Atmosphère. Cette mise à jour correspond en fait à la sortie de hid-mitm, un module annoncé depuis quelques temps déjà, qui permet de remapper toutes les touches de la manette selon votre envie. Kosmos inclut bien évidemment ce module, développé par jakibaki, supporte fort logiquement la dernière version d’Atmosphère (0.8.6), met à jour les modules sys-ftpd et sys-clk, ainsi que certains homebrews-clé (Goldleaf, Homebrew Store). Les patches ES ont également bénéficié de cette mise à jour. N’oubliez donc pas de les mettre sur votre carte SD pour profiter de l’installation et du lancement de fichiers NSP. Autre grosse surprise, et pas des moindres : Kosmos toolbox est arrivé à maturité, les développeurs estiment donc qu’il est temps de nous en faire profiter. Le hack avance à grands pas, et il est désormais possible d’activer/désactiver les sysmodules en temps réel (sans redémarrage ou autres joyeusetés), de configurer le mappage des touches pour hid-mitm et de redémarrer sur Hekate. Bref, que du bon ! Nouveautés / Corrections : Général Mise à jour Atmosphere en version 0.8.6 Le comportement par défaut du loader HBL a été modifié. Au lieu de lancer HBL directement avec l’applicatif Album, celui-ci ne démarrera que si vous maintenez le bouton R enfoncé. De nombreuses corrections de bugs critiques et de nouvelles fonctionnalités Passage aux sysmodules NSP au lieu de l’ancien format KIP Mise à jour du sysmodule sys-ftpd pour autoriser les connexions authentifiées Ajout du sysmodule sys-clk pour l’overclocking Mise à jour de Goldleaf et du Homebrew Appstore Ceci ajoute le support du 7.x à Goldleaf en plus d’autres choses Ajout du payload fusee-primary comme une option de boot Mise à jour des patches ES Mais attendez. CE N’EST PAS TOUT ! Mise à jour de Kosmos Toolbox ! Après des mois de teasing et de nombreux tests, Kosmos Toolbox est finalement prêt à être utilisé. Celui-ci autorise, en première mondiale, le chargement à chaud de sysmodules et bien d’autres choses ! Nouvelles fonctionnalités Chargement/Déchargement à chaud des sysmodules Ceci veut dire que vous n’aurez plus à redémarrer pour activer l’overclocking ou le serveur FTP ! Totalement adaptable aux sysmodules additionnels Reboot2Hekate Vous avez déjà été agacé du temps nécessaire au chargement de Lakka ou pour démarrer un backup de NAND ? Nous aussi. Reboot2Hekate vous permet de redémarrer directement sur n’importe quel profil Hekate installé sur votre système ou sur le menu Hekate lui-même en appuyant sur un bouton. Configuration de HID-mitm La deuxième grosse fonctionnalité de Kosmos v12 est la sortie du module hid-mitm de jakibaki. Pour en faciliter l’utilisation, la dernière version de Toolbox inaugure une nouvelle interface permettant de remapper facilement n’importe quel bouton vers un autre ! Correction de bugs Nous vous avons écouté et avons corrigé l’embêtant bug du remappage de la touche « override » ! Totalement compatible avec les derniers changements d’Atmosphère 0.8.6 ! Sortie de hid-mitm! Avec cette nouvelle version, nous vous apportons le nouveau et génial sysmodule nommé hid-mitm. Jakibaki a travaillé dur pour l’implémenter et c’est finalement prêt. Nous vous présentons une façon de remapper tous les boutons de vos joycon et manettes, ainsi qu’utiliser toutes les manettes telles que celle de la XBOX One ou la Dualshock avec votre Nintendo Switch ! POur cela, nous avons sorti une application pour Android et iOS qui connecte votre manette et envoie les données vers votre console Vous pouvez trouver plus d’information sur ce sysmodule sur Veuillez noter qu’il s’agit d’une beta Cela ne veut pas dire que ça n’a pas été testé attentivement, essayez-le donc aujourd’hui ! et plus important : General system stability improvements to enhance the user’s experience. Kosmos « LifeLight » 12 | Patches ES additionnels GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  16. Annoncé quelques jours auparavant, c’est tout nouveau, tout chaud sorti du four (très fertile) du hack sur Nintendo Switch. jakibaki nous offre à l’instant la première version de son module « hid-mitm », dédié aux Custom Firmware, qui vous offre la possibilité de remapper complètement les touches de vos manettes selon votre envie. Le hack fait ainsi un nouveau bond en avant dans la personnalisation, fine, de votre console, pour encore mieux correspondre à vos attentes. Le développeur indique que celui-ci a été développé et testé pour Atmosphère, il ne peut pas garantir son fonctionnement sous ReiNX (seul Custom Firmware qui n’est pas basé sur Atmosphère). Pour configurer le mappage des touches, vous pouvez, au choix, passer par Kosmos Toolbox ou éditer directement le fichier « /modules/hid_mitm/config.ini ». En cadeau « bonux », vous pourrez également utiliser n’importe quelle manette bluetooth sur Switch, grâce à une application pour smartphone qui fait office de passerelle. Même si le matériel nécessaire complique pas mal les choses, on peut saluer l’effort (et espérer un jour pouvoir le faire directement sur Switch, sans périphérique supplémentaire ?). hid-mitm Sysmodule mitming the Horizon hid (human interface device) services. Disclaimer: This sysmodule is in beta! Problems are to be expected. If you encounter any that aren’t listed in the known issues section please report it here if nobody else did already. Features Rebind buttons on your gamepads. Use custom gamepads on your nintendo switch by using your phone/pc as a proxy. Setup While hid-mitm will work perfectly fine on stock atmosphere and possibly reinx the recommended setup is to download the latest Kosmos since it comes preconfigured with the awesome Kosmos Toolbox which allows you to easily configure hid-mitm. On Kosmos it’s just a matter of opening the Kosmos Toolbox, enabling the hid-mitm sysmodule and rebooting. On Atmosphere, installing hid-mitm can be done by dragging the content of the release. No help for ReiNX is provided, if it runs that’s fine but if you run into problems please try on a supported cfw before reporting. No support whatsoever for sxos. Usage Rebinding buttons Simply open the Kosmos toolbox, go to the sysmodule menu and continue to the hid-mitm menu from there (it’s a simple button-press explained in the bottom bar) After that a screen will pop up in which you can select the button you want to rebind and then what you want it to rebind for. After you’re done, be sure to touch the button in the middle to save your changes. You can also configure it manually by editing the /modules/hid_mitm/config.ini file. Custom gamepads The way that custom gamepads work with hid-mitm is not by directly connecting the gamepad to your switch but by connecting your gamepad to your phone (and experimentally pc) and then running the hid-mitm app which then in turn sends the input to your switch which will recognize it as an additional pro-controller. Download the companion_apps.zip from the release page. Android Install the hid-mitm.apk from the zip on your phone. Make sure that your switch has hid-mitm enabled and is connected to the same network as your phone. You can use 90dns if you don’t want your switch to connect to nintendos servers. Connect your gamepad to your phone Enter the ip-address of your nintendo switch in the hid-mitm app (it can be found in the network settings) and press « connect » Your switch now should now pick up your gamepad as an additional pro-controller!
  17. Newserator

    pSNES 3.4

    Cpasjuste vient de mettre à jour sa flotte d’émulateurs faisant partie du groupe « pEMU ». pSNES a été synchronisé ave les dernières sources de Snes9x (28 mars 2019), les bugs de chargement des sauvegardes d’état ainsi que le plantage avec certains jeux (Cool world) ont été corrigés, et les fichiers en majuscules sont désormais détectés. L’interface, commune au groupe « pEMU », a également été améliorée. Nouveautés/Modifications (3.4): update to latest snes9x git (2019-03-28) fix save states loading use bigger font size for menus fix crash in some games (cool world…) fix uppercase roms not detected menu: add main/roms options delimiter menu: make options values wider, change selected option value color, set highlight size to selected value fix ui inputs changing with roms inputs change Capacités Support des sauvegardes d’état Support des cheat codes (mettre un fichier « nom_de_la_rom.cht » contenant les codes game genie dans le dossier cheat) Support des scaling linéaire hardware 2x, 3x, fit, fit 4/3 et fullscreen Support du filtrage logiciel (tv2x, smooth, supereagle, 2xsai…) Support des titres, previews et icônes (png), nommés comme la rom du jeu avec l’extension png à la place de zip/sfc, dans leur répertoires respectifs (à créer si besoin). Support de la database pour la gestion des jeux. Vous aurez besoin d’un fichier « db.xml » placé dans le même répertoire que l’exécutable de l’application. Le fichier « db.xml » actuel provient de dat-o-matic, et référence le romset complet « no-intro ». Vos roms doivent être zippées et nommées selon ce schéma (). Vous pouvez activer/désactiver cette options dans le menu des options (redémarrage requis). Format des cheat codes Exemple avec les codes game genie « Super Mario World (USA).cht » cheat name: UnlimitedJumps code: 3E2C-AF6F enable cheat name: 99Lives code: 14B4-6F07 enable Installation copier le répertoire « psnes » dans le dossier « /switch/ » sur la carte microSD copier les roms dans le dossier « /switch/psnes/roms/ » sur la carte microSD Usage Appuyer sur (+) dans la liste de sélection pour configurer les options principales et les options par défaut des jeux Appuyer sur (-) dans la liste de sélection to configurer les options spécifiques au jeu Appuyer sur (+) et (-) en jeu pour aller dans le menu des options Remerciements ScHlAuChi les gens de devkitPro et libnx : yellows8, plutoo, profi200, WntrMute… ScHlAuChi encore pSnes 3.4 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  18. Newserator

    pNes 3.4

    Cpasjuste vient de mettre à jour sa flotte d’émulateurs faisant partie du groupe « pEMU ». Aucune nouveauté pour pNES, si c n’est les améliorations au niveau de l’interface (commune à l’ensemble de ses portages d’émulateurs) et la correction du bug des noms de roms en majuscules qui n’étaient pas reconnus. Nouveautés/Modifications (3.4): fix uppercase roms not detected menu: add main/roms options delimiter menu: make options values wider, change selected option value color, set highlight size to selected value fix ui inputs changing with roms inputs change Objectifs de ce portage de nestopia : avoir une interface basique mais intuitive sur des plate-formes autres que windows utiliser un rendu récent pour l’interface, pour la vitesse et le support d’effets un code-source portable et multi-platformes des mises à jour faciles du cœur d’émulation de nestopia (sans aucune modification du code source original) Plate-formes supportées Linux (sdl1, sdl2) Nintendo Switch (libnx, sdl2) Sony Ps Vita (vitasdk, vita2d) Capacités Support des sauvegardes d’état Support de la mise à l’échelle hardware 2x, 3x, fit, fit 4/3 et plein écran Support du filtrage hardware (shaders) Support des titres, previews et icônes (png), nommés de la même façon que les roms, avec une extension .png au lieu de .zip/.nes, dans leurs dossiers respectifs (à créer si besoin). Installation (switch) copier le dossier « pnes » dans « /switch/ » sur la carte SD copier les roms dans « /switch/pnes/roms/ » sur la carte SD Utilisation (switch) Appuyer sur (+) dans l’explorateur de rom pour configurer les options principales et les options par défaut des roms Appuyer sur (-) dans l’explorateur de roms pour configurer les options propres à chaque jeu Appuyer sur (+) ET (-) lors de l’émulation pour aller dans le menu des options Remerciements ScHlAuChi devkitPro et tous ceux derrière libnx : yellows8, plutoo, profi200, WntrMute …. ScHlAuChi encore une fois pNes 3.4 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  19. Newserator

    pFBA 3.4

    Cpasjuste vient de mettre à jour sa flotte d’émulateurs faisant partie du groupe « pEMU ». pFBA profite de cette occasion pour se « synchroniser » avec la dernière version de FBA (sources du 28 mars 2019), l’option (inutile) pour forcer le 50Hz a été supprimée, le plantage provoqué au chargement de certains jeux (Forgotten Worlds cps1, gaiapols, etc.) est corrigé et un nouveau filtre pour les roms Spectrum a été ajouté. L’interface, commune au groupe « pEMU », a également été améliorée. Nouveautés/Modifications (3.4): add spectrum hardware roms filter fix spectrum roms not detected/handled correctly fix crash on some roms (Forgotten Worlds cps1, gaiapols…) remove now unnecessary force 50hz option update fba to latest git (2019-03-28) menu: add main/roms options delimiter menu: make options values wider, change selected option value color, set highlight size to selected value fix ui inputs changing with roms inputs change INFORMATIONS GÉNÉRAL L’utilisation d’icônes rend le chargement initial plus long, notamment s’il y en a beaucoup qui sont détectées. Il n’y a pour l’heure aucune intention d’améliorer cette fonctionnalité. Vous pouvez activer/désactiver le support du mode « joy-con seul » depuis le menu principal (bouton +). Si activé, tous les joy-con (non dockés) sont gérés comme des manettes indépendantes. La mise à l’échelle « Point » est actuellement limitée aux tailles 1x, 2x et 3x. Les options « FIT », « FIT 4/3 » et « FULL » mettent ce paramètre à 3x. CONTRÔLES (Interface) (L/R) : Basculer du titre à l'image de prévisualisation (+) : Options générales + Options par défaut des ROMs (-) : Options spécifiques à chaque ROM (A) : Démarrer la ROM CONTRÔLES (In-game) (+) : Start (-) : Crédit(s) (+/-) + (A) : Start (+/-) + (B) : Crédit(s) (+/-) + (X) : Mode Service (+/-) + (Y) : Start 1P + 2P (+/-) + (L/R) : Menu de PFBA (+) + (-) : Menu UNIBIOS (uniquement pour Neogeo) pFBA 3.4 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  20. XorTroll vient tout juste de mettre à jour son couteau-suisse « Goldleaf » dédié (entre autre) à l’installation de fichiers NSP. Le changelog est plutôt conséquent, on peut donc parler ici d’une nouvelle version majeure de l’application. On notera surtout le support de l’installation sur firmware 7.x, l’amélioration de la stabilité du mode USB (qui souffrait jusqu’alors de gros bugs et ralentissements), la refonte de l’interface graphique avec support du tactile et l’ajustement de certains éléments. Cette revision perd cependant quelques fonctions, comme l’extraction des NCA (bientôt remplacée par la possibilité de monter les NCA pour y accéder) ou bien encore le support anecdotique des Custom Firmwares. N’oubliez pas que le mode USB nécessite l’installation préalable de la librairie libusbk de Zadig et l’utilisation de l’utilitaire PC « Goldtree » (officiel) ou « Fluffy »(non officiel). Nouveautés / Corrections : Huge UI refactor: Dialogs have been refactored, now they aren’t full-screen, and are roundy and well designed
  21. Cpasjuste met à jour son fameux lecteur multimédia « pPlay », qui passe en version 2.0 et apporte quelques nouveautés bienvenues : l’utilisation de l’interface mpv comme wrapper ffmpeg, le support des polices externes, l’extraction des informations du média lu au moment de son chargement (en lieu et place du processus d’extraction automatique), la correction de bugs et des améliorations (non précisées). Nouveautés / Corrections (version 2.0) : utilisation de l’interface mpv comme wrapper ffmpeg (qui apporte une expérience utilisateur rapide, stable et puissante) ajout du support des polices externes désactivation du processus d’extraction automatique des informations du média, celles-ci sont désormais extraites au moment de charger le fichier un grand nombre de corrections et améliorations mise à jour du readme pPlay pPlay est un lecteur vidéo pour la Nintendo Switch. Il supporte la plupart des formats vidéo populaires, les sous-titres (fichiers .ASS encapsulés) et le streaming http. Installation Copier le dossier « pplay » sur la microSD de votre Switch (/switch/pplay) Utilisation Utiliser Gauche/Droite pour naviguer dans les menus et fenêtres… choisir un média…et profiter. Notes Il est fortement conseillé d’utiliser le NSP de Homebrew Loader pour profiter de la totalité de la RAM au démarrage de pPlay, sinon vous risquez d’avoir des soucis de mémoire ou des plantages : /> Si vous utilisez Atmosphère, vous pouvez également maintenir la touche R en démarrant un jeu pour charger HBL avec toute la mémoire disponible. pPlay devrait être en mesure de lire la plupart des médias. Même si le 720p est recommandé, le 1080p dépend des médias et des bitrates. Si vous avez des soucis (désynchronisation audio par exemple), augmenter le buffer devrait aider dans la plupart des cas. C’est ajustable dans le menu principal (gauche). Veuillez noter qu’augmenter la taille du buffer peut avoir des effets négatifs comme des temps de chargement ou de recherche allongés, mais aussi pour arrêter la vidéo (le bugger doit être vidé). Ceci est plus visible quand vous utilisez des flux en streaming http, bien sûr. pPlay peut lire en streaming les médias depuis un serveur http qui supporte le listing des répertoires. Pour cela, vous devez éditer le fichier de configuration de pPlay (pplay.cfg) pour ajouter l’adresse du serveur (NETWORK = « Veuillez noter que vous devez avoir une connexion rapide et stable pour cela, et que vous devrez très probablement configurer le buffer sur « VeryHigh » pour une bonne fluidité. pPlay extrait les informations des médias en arrière-plan, mais certains fichiers peuvent faire planter la console. Si tel est le cas, vous pouvez désactiver cette fonction dans le fichier de configuration (pplay.cfg) avec la ligne : CACHE_MEDIA_INFO = 0; pPlay augmente la fréquence CPU dès qu’il faut lire des médias 1080p, et restaure la fréquence précédente dès que le média est stoppé ou mis en pause. C’est sans danger mais peut être désactivé dans le menu d’option principal (gauche). Veuillez noter qu’il y a un (gros) délai pour voir les changements au moment de basculer entre les pistes vidéo/audio/sous-titres. Je travaille à améliorer cela, il faut être patient pPlay 2.0 GitHub / GBAtemp.net Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  22. SentyCrafter présente à l’instant son tout premier homebrew sur Nintendo Switch, et il ne fait pas les choses à moitié puisqu’il a choisi un classique du fps des années 90 : Blood. Ce portage, logiquement nommé « NXBlood », est basé sur eDuke32 (Duke Nukem 3D) et provient du moteur Nblood (lui-même une réécriture Source du jeu original). Vous devrez fournir les fichiers du jeu original pour en profiter. Attention, le développeur indique que tout n’est pas forcément parfait, notamment au niveau du mappage des touches et de quelques bugs. Espérons que ça s’améliore avec le temps. Présentation : NXBlood est un portage de NBlood pour la Switch, lui-même portage Source du jeu original Blood sorti en 1997. Le port est relativement complet par rapport à la version existante de NBlood. C’est mon premier homebrew, il y a donc encre quelques soucis et le mappage des boutons n’est pas encore parfait. Installation : Placer NBlood.nro dans le dossier « Switch » Créer un répertoire « nblood » à la racine de votre carte SD et y copier les fichiers suivants : BLOOD.INI BLOOD.RFF BLOOD000.DEM-BLOOD003.DEM GUI.RFF SOUNDS.RFF SURFACE.DAT TILES000.ART-TILES017.ART VOXEL.DAT copier nblood.pk3 dans le dossier nblood Démarrer NXBlood Contrôles : Si vous souhaitez changer les contrôles, vous pouvez éditer le fichier nblood.cfg dans le dossier nblood. Il n’y a aucun moyen de les changer dans le jeu pour l’instant. Si nblood.cfg n’existe pas, changez quelques paramètres. Menu : A – Option de sélection B – Inutilisé (Le bouton Retour sera bientôt implémenté) Plus – Fait planter le jeu (non voulu, sera bientôt corrigé) Haut/Bas/Gauche/Droite – Aller vers le Haut/Bas/Gauche/Droite dans le menu En jeu : Joystick gauche – Bouger Joystick droit – Regarder autour de soi A – Utiliser B – Sauter ZR – Tirer NXBlood 0.9 GitHub | GBAtemp Nombre de vues : 0 Voir l’article complet
  23. Un grand ménage de printemps vient d’être réalisé sur le Custom Firmware Atmosphère, qui profite ainsi d’une nouvelle mise à jour touchant principalement à ses entrailles. De nombreux bugs ont été corrigés, même si l’utilisateur final n’y verra pas vraiment de changement majeur. Notez que le comportement par défaut pour lancer HBL a été complètement chamboulé : désormais, HBL ne se lancera que si l’on maintient R au moment de lancer l’applicatif Album ou une quelconque chaîne (auparavant, par défaut, HBL était lancé à la place de « Album » sans aucune intervention de l’utilisateur.) Nouveautés / Corrections : 0.8.6 is Atmosphère’s thirteenth official release. fusee-primary was last updated in: 0.8.4. With thanks to the @switchbrew team, Atmosphère 0.8.6 is bundled with hbl 2.1, and hbmenu 3.0.1. The following was changed since the last release: A number of bugs were fixed, including: A case of inverted logic was fixed in fs.mitm which prevented the flags system from working correctly. Time service access was corrected in both creport/fatal. This fixes the timestamps used in fatal/crash report filenames. A coherency issue was fixed in exosphère’s Security Engine driver. This fixes some instability issues encountered when overclocking the CPU. Loader now unmaps NROs correctly, when ldr:ro is used. This fixes a crash when repeatedly launching the web applet on < 3.0.0. Usage of hidKeysDown was corrected to hidKeysHeld in several modules. This fixes a rare issue where keypresses may have been incorrectly detected. An issue with code filesystem unmounting was fixed in loader. This issue could occasionally cause a fatal error 0x1015 to be thrown on boot. Two bugs were fixed in the implementations of dmnt’s cheat virtual machine. These could cause cheats to work incorrectly under certain circumstances. PM now uses a static buffer instead of a dynamically allocated one during process launch. This fixes a memory exhaustion problem when building with gcc 8.3.0. A workaround for a deadlock bug in Horizon’s kernel on >= 6.0.0 was added in dmnt. This prevents a system hang when booting certain titles with cheats enabled (ex: Mario Kart 8 Deluxe). set.mitm now reads the system firmware version directly from the system version archive, instead of calling into set:sys. This fixes compatibility with 1.0.0, which now successfully boots again. dmnt’s cheat virtual machine had some instruction set changes. A new opcode was added for beginning conditional blocks based on register contents. More addressing modes were added to the StoreRegisterToAddress opcode. These should allow for more complex cheats to be implemented. A new system for saving the state of cheat toggles between game boots was added. Toggles are now saved to atmosphere/titles/<title id>/cheats/toggles.txt when either toggles were successfully loaded from that file or the system setting atmosphere!dmnt_always_save_cheat_toggles is non-zero. This removes the need for manually setting cheats from all-on or all-off to the desired state on each game boot. The default behavior for loader’s HBL support was changed. Instead of launching HBL when album is launched without R held, loader now launches HBL when album or any game is launched with R held. Loader will now override any app in addition to a specific title id when hbl_config!override_any_appis true in loader.ini. Accordingly, the hbl_config!title_id=app setting was deprecated. Support will be removed in Atmosphère 0.9.0. First-class support was added to loader and fs.mitm for enabling homebrew to launch web applets. Loader will now cause the « HtmlDocument » NCA path to resolve for whatever title HBL is taking over, even if it would not normally do so. fs.mitm will also now cause requests to mount the HtmlDocument content for HBL’s title to open the sdmc:/atmosphere/hbl_html folder. By default, this just contains a URL whitelist. General system stability improvements to enhance the user’s experience. For information on the featureset supported by 0.8.0, please see the official release notes. Atmosphère 0.8.6 | fusee-primary.bin (0.8.4) GitHub Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  24. rsn8887 s’est amusé à faire un fork du portage de scummVM par Cpasjuste (pour l’instant non maintenu à jour, malheureusement) sur Nintendo Switch, afin de le recompiler avec les dernières versions des librairies de développement, notamment SDL2 (et son support officiel des claviers et souris). Pour cet interpréteur des plus grands point and click des années 90, on peut dire que ce support tombe plutôt à point nommé ! Ce build profite également des dernières avancées de la version PC officielle, puisqu’il utilise les sources les plus fraîches qui ont été mises à disposition. Bref, que du bon ! Petit rappel pour ceux qui auraient hiberné ces 20 dernières années, scummVM est un moteur de jeu qui avait vocation à la base de permettre l’exécution des point and click Lucas Art des années 90 exploitant le moteur de jeu maison SCUMM (d’où le nom) : Maniac Mansion, Day of the tentacle, The Dig, Monkey Island, Sam & Max, etc. .Au fil des ans, ce moteur s’est sacrément diversifié et supporte désormais une liste impressionnante de jeux (toujours orientés Point and click), parmi lesquels des grands classiques indémodables : les chevaliers de Baphomet, Myst, Gabriel Knight, Discworld, Beneath A Steel Sky, etc. N’hésitez pas à consulter le site officiel de ce formidable moteur de jeux, qui recueille tout le nécessaire pour son utilisation. Vous pourrez également y télécharger les jeux qui ont été cédés par les détenteurs originaux des droits (Beneath a Steel Sky, Flight of the Amazon Queen, Drascula: The Vampire Strikes Back, Lure of the Temptress, etc.) et mis à disposition du public. Pour les autres jeux, vous devrez ressortir les disquettes et CD originaux… Nouveautés / Corrections : release 30 (Switch only) added an updated version of @Cpasjuste‘s Switch port, compiled with latest official ScummVM code from GitHub. This includes USB keyboard and mouse support. Not all mice work on the Switch. Most mice don’t work. Logitech M187 works. Most keyboard and mouse combos don’t work. This is a limitation of Switch official firmware USB drivers. scummVM 2.1.0 rev30 ("unofficial") GitHub Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
  25. Newserator

    pNes 3.1

    Cpasjuste s’est occupé de la plupart de ses productions « emulation » aujourd’hui, et c’est donc logiquement au tour de pNes, cet émulateur Nes, d’en profiter. Comme pour pFBA et pSnes, c’est au niveau de l’interface qu’il y a du changement, avec la possibilité d’appliquer un skin personnalisé pour obtenir un rendu exactement tel qu’on le souhaite. Petite curiosité dans le versioning de pNes, qui passe directement de la version 1.0 à la version 3.1 (u bond de géant), probablement pour être synchronisé avec ses petits cousins pFBA et pSnes (?). Nouveautés / Corrections (3.1) : skins: use zipped skins (put zipped skins in « skins » directory) skins: add skin selection to main options menu skins: change « skin » path to « skins » skins: change « ROM_ITEM » name/type to « TEXT » skins: add « color_missing », « color_not_working » and « highlight_use_text_color » options to « ROM_LIST > TEXT » skin config options menu: set states options menu at the first place, for easier in game access states menu: fix bug to return to main menu with back button states: allow loading a rom with it’s state from the main rom menu states menu: add tween position for a better effect switch: input: use joystick click/press for either start (left joycon) or select (right joycon) on single joycon mode Objectifs de ce portage de nestopia : avoir une interface basique mais intuitive sur des plate-formes autres que windows utiliser un rendu récent pour l’interface, pour la vitesse et le support d’effets un code-source portable et multi-platformes des mises à jour faciles du cœur d’émulation de nestopia (sans aucune modification du code source original) Plate-formes supportées Linux (sdl1, sdl2) Nintendo Switch (libnx, sdl2) Sony Ps Vita (vitasdk, vita2d) Capacités Support des sauvegardes d’état Support de la mise à l’échelle hardware 2x, 3x, fit, fit 4/3 et plein écran Support du filtrage hardware (shaders) Support des titres, previews et icônes (png), nommés de la même façon que les roms, avec une extension .png au lieu de .zip/.nes, dans leurs dossiers respectifs (à créer si besoin). Installation (switch) copier le dossier « pnes » dans « /switch/ » sur la carte SD copier les roms dans « /switch/pnes/roms/ » sur la carte SD Utilisation (switch) Appuyer sur (+) dans l’explorateur de rom pour configurer les options principales et les options par défaut des roms Appuyer sur (-) dans l’explorateur de roms pour configurer les options propres à chaque jeu Appuyer sur (+) ET (-) lors de l’émulation pour aller dans le menu des options Remerciements ScHlAuChi devkitPro et tous ceux derrière libnx : yellows8, plutoo, profi200, WntrMute …. ScHlAuChi encore une fois pNes 3.1 GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet