zinzin64

instalation trinket m0 sur switch

Messages recommandés

bonjour a tous!

bon après avoir longtemps résisté je me suis commandé un ace ns pour nintendo switch afin de profiter de rétroarch et autre sur ma console :)

seulement voila,l utilisation d un dongle+jig c est sympas mais bon je cherchais  quelque chose de plus pratique et je suis tombé sur la solution du trinket m0.plus de jig,plus besoin de savoir si le dongle est chargé bref le top!

seulement voila pas moyen de trouver un tuto en français complet (enfin si celui ci )

bref voila ayant trouvé des infos a droite a gauche si un expert a quelques minutes pour répondre à mes interrogations avant que je me lance et fasse une catastrophe :P

 

-bon déja je me suis décidé sur du "dual boot" power=> console retail      power+vol+=> custom firmware

soit ce montage sans le vol+ strap

trinketfinal-jpg.154656

-comme je n ai pas de sxos je reste en simple nand du coup pertinent ou pas le dual boot?(sachant j  ai  eu splatoon offert avec la console et qu en ligne il est terrible sera t il toujours possible d y jouer ?)

-c est vraiment utile de retirer le port usb et la diode du trinket ?

-toujours au niveau de ce dual boot je suis tombé sur ce diagramme:

modchipfunction-png.154195

 

j avoue ne pas avoir compris dans quel cas les fuses sont brulés :) au cours d un boot normal ?

ces quelques questions étaient pour la partie montage maintenant je passe à la configuration du trinket ;)

j ai lu pas mal de choses contradictoire...

-de ce que j ai compris le trinket se programme une première fois via le port micro usb puis ensuite via le port usb c de la switch en mode retail ?

-ensuite une fois programmé,je dois y mettre switchboot puis simple-uf2 et c'est ensuite que mes infos diffères au niveau du payload ... en effet sur le tuto que j ai trouvé il s agit de convertir le payload en .h et le mettre sur le trinket alors que ce que sur gbatemp il se met direct au format bin a la racine de la micro sd(bien plus pratique pour les mises a jour!)

-au niveau du payload et du lancement du cf,actuellement j utilise kosmos(ça avait l air bien) avec hekate 4.6 mais à chaque boot je tombe sur l écran qui me propose backup nand ect.y aurait il un moyen de "skiper" et lancer direct le cfw?

donc voila si quelqu un peut éclairer ma lanterne XD merci d avance!et si vous avez des conseils avant que je me lance je suis preneur ;)

 

 

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

bonjour,

 

je peux te répondre que sur Splatoon, avec un CFW, tu peut dire adieux au live, on sait pas trop comment Nintendo banni, mais un jour au l'autre tu "pourra" être banni.

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

merci c est déja un bon début!

je suis conscient que la plupart du temps hack=ban ou jeu hors ligne(d ou ma question sur l intérêt d un dual boot) mais avec un jeu legit sur une nand d origine(malgrés quelque boot en cfw en mode avion) je me posais la question.

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

salut zinzin64,

ton sujet tombe à point, j'avais acheté quelques trinket il y a de ça plusieurs mois, et je voulais sérieusement m'y mettre. J'ai vu que ça a pas mal avancé sur GBAtemp, et la solution me semble mûre...

pour le online, comme déjà dit par KGB64, tu fais une croix dessus. Une Switch bien hackée, c'est une Switch qui ne communique pas online. Les Custom Firmwares commencent à peine à implementer des solutions anti log, mais c'est pas encore gagné (et ça ne bypassera jamais les cerbères des serveurs de jeu en ligne pour éviter la triche, et donc le hack). Donc si tu ne veux pas que ta console soit bannie, il faut garder le WIFI éteint ou, au minimum, passer par des DNS qui bloquent TOUS les accès aux serveurs Nintendo (pour utiliser le online alternatif par exemple).

- je ne vois pas l'utilité du dual boot, à part jouer un jeu dangereux puisque tout ce que tu feras sur le Custom Firmware transpirera fatalement dès que tu booteras en mode normal. Très bon moyen d'avoir une console bannie, de cramer des efuses, etc.

- retirer le port USB et la diode, si j'ai bien tout suivi, est nécessaire pour que la puce puisse être installée dans la console. Il n'y a vraiment pas beaucoup de place. Qui plus est, une fois la puce programmée, le port USB ne servira plus à rien, puisque tu passeras par le port USB de la console pour la MAJ (en mettant la puce en mode bootloader)

- les efuses sont brûlés dès que tu démarres la console normalement et que leur nombre ne correspond pas à la version du firmware. Admettons que tu sois en 6.1.0, tu as donc 7 efuses brûlés (voir tableau tout en bas). Si tu fais la MAJ 7.0.0 avec ChoiDuJour en bloquant les efuses (pour te garder une possibilité de DG en 6.0.0/6.1.0), tu as donc toujours 7 efuses cramés, alors que le firmware 7.0.0 en attend 9. Si ta console n'est pas en autoRCM et que tu as le malheur de booter normalement, le bootloader va immédiatement détecter cette anomalie et cramer les 2 efuses manquants. Ce qui te bloquera toute possibilité de downgrade en dessous de 7.0.0. La méthode Switchboot semble pouvoir conserver les efuses, mais je n'ai pas encore trop analysé ce mode (qui semble prometteur)

- oui, comme vu un peu plus haut, le port USB de la console permet de mettre à jour le payload si besoin. Il faut activer le mode qui va bien (à priori, appui sur Reset de la puce deux fois de suite, une fois booté normalement). Raison pour laquelle le bouton Reset du trinket doit être accessible (bien souvent, la puce est mise en sandwich entre la coque et le PCB, il suffit ensuite d'appuyer légèrement sur la coque pour délencher le reset)

- le bootloader du trinket est au format UF2, qui charge par la suite le payload au format BIN qui aura été copié au préalable à la racine de ta microSD. Tu ne confondrais pas le bootloader (propre au trinket) et le payload (qui charge le Custom Firmware) ? Le fichier .h, si j'ai bien tout suivi, c'est pour ceux qui compilent eux-même leur fichier UF2 avec les outils de développement propres au trinket. Sauf qu'on nous offre les binaires UF2 qui vont bien, donc pour moi, le .h est inutile.

- Kosmos, Hektate, etc. tous ont normalement une option autoboot, de mémoire planquée dans un sous-menu. Sinon tu as la méthode un peu plus hard, en éditant directement le fichier INI de hekate

ps : le pack Kosmos est un très bon choix, puisqu'il allie le bootloader "hekate" (qui va devenir vite indispensable de par les patches kernel supplémentaires, nécessaires sous peu pour l'émulateur N64 par exemple), le Custom Firmware "Atmosphère" (best of the best, tous les CFW alternatifs découlent de celui-ci) et les patches ES "Kosmos" (pour le lancement de chaînes non signées). C'est donc le montage le plus "puissant" qu'on puisse faire pour le hack, à l'heure actuelle. Peut-être un peu trop de bloatwares à mon goût (un peu trop complet, avec des trucs pas forcement utiles).

 

Bon bah ça ma donné envie de bidouiller maintenant...ggne
va bien falloir que je m'y colle...un jour.

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

un grand merci pour ces éclaircissements!

-pour le online bon ok c est cuit tant pis ! j hésite quand même a souder le point "vol + strap" l auteur du tuto que j ai lu disait que pour mettre à jour le trinket,il fallait booter sur fw d origine donc un peu galère  de redésouder pour les éventuelles mise a jour s il y lieu d être!

du reste si on reste en cfw,on reste en mode rcm? (j ai lu qu au niveau de la recharge c est plus lent qu en boot "normal)ou c est juste lorsqu on lance le payload?

-merci pour la réponse sur les efuses ! c est trés clair !j avais peur que ça brule de efuses a chaque boot normal,mais c est juste éventuellement pour rééquilibrer les différence de firmware.

-pour le payload/bootloader sur le tuto de mon premier post l auteur parle bien de compiler le payload avec payload2header et l inclure dans le trinket,ce qui m a un peu surpris car sur gbatemp la procédure n est pas du tout la même!

du reste sur gba temp il parle du fichier uf2 (bootloader) et  d un second switchboot qui doit gérer le mode "jig" des joycon je pense.étrangement il faut le "flasher" avant simple-uf2,après si c est comme ça que ça doit se faire ...

-c est vrai que j ai juste fait mon dump de nand je n ai pas farfouiller dans les option du luncher,je vais m y coller tout a l heure!

oui moi aussi ! enfin un peu de soudure et les "pourquoi ça marche pas?c est tout pareil que sur la photo!mince oui j ai pas rebranché la batterie" :)

 

 

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

pour la batterie, c'est le mode AutoRCM qui posait problème. Ça drainait la batterie et si elle était complètement vide, il n'était pas possible de recharger.

mais pour ma part, je n'ai vu aucune différence entre ma Switch non hackée et ma Switch hackée. Elles tiennent toutes les deux de la même façon et se rechargent aussi pareil. De toute façon le mode RCM n'est que transitoire, pour booter la console. Je ne vois pas ce qui pourrait influer une fois sur le CFW ;)

 

J'ai aussi quelques lacunes sur ce double mode avec switchboot. À priori c'est une surcouche qui gère la circuiterie interne, mais j'avoue ne pas avoir du tout creusé ça. C'est justement ce mode qui me donne envie de m'y mettre, puisque ça semble corriger la dernière lacune du hack (le mode AutoRCM qui draine la batterie). Avec ce mode et le reboot to payload d'Atmosphère, y'a moyen de faire un truc bien comme il faut.

On pourrait presque se passer de modification hardware...c'est ce qui me retient d'installer mon trinket. L'espoir d'un hack 100% soft, injection initiale (codlboot) du payload comprise wow

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites
Il y a 5 heures, Badablek a dit :

Ça drainait la batterie et si elle était complètement vide, il n'était pas possible de recharger.

Ça met arrivé 2 fois! La recharge ne se fait plus avec le docking, mais pour ma part, ça a fonctionné 2x en la branchant au pc et démarrant un payload. Il faut par la suite, le laisser brancher et laisser l'écran du payload sur la switch. On voit l'état de la batterie se recharger très lentement. À environ 10% on peut démarrer l'OS et la brancher sur le docking.

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites
Le 04/02/2019 à 19:27, Badablek a dit :

pour la batterie, c'est le mode AutoRCM qui posait problème. Ça drainait la batterie et si elle était complètement vide, il n'était pas possible de recharger.

mais pour ma part, je n'ai vu aucune différence entre ma Switch non hackée et ma Switch hackée. Elles tiennent toutes les deux de la même façon et se rechargent aussi pareil. De toute façon le mode RCM n'est que transitoire, pour booter la console. Je ne vois pas ce qui pourrait influer une fois sur le CFW ;)

 

J'ai aussi quelques lacunes sur ce double mode avec switchboot. À priori c'est une surcouche qui gère la circuiterie interne, mais j'avoue ne pas avoir du tout creusé ça. C'est justement ce mode qui me donne envie de m'y mettre, puisque ça semble corriger la dernière lacune du hack (le mode AutoRCM qui draine la batterie). Avec ce mode et le reboot to payload d'Atmosphère, y'a moyen de faire un truc bien comme il faut.

On pourrait presque se passer de modification hardware...c'est ce qui me retient d'installer mon trinket. L'espoir d'un hack 100% soft, injection initiale (codlboot) du payload comprise wow

Bonjour,

est-ce qu'il y a un moyen de recharger la batterie une fois qu'elle est complètement vide ?

Comment faire pour éviter qu'elle ne se vide complètement ?

Modifié par nessgg

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Il faut une autre switch :)

 

Sinon n'active pas l'autoRCM, comme sa pas besoin de faire attention :)

Partager ce message


Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet...

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement