Amy Winehouse Est Décédée


Messages recommandés

le joint conduit souvent aux drogues dures.

non mais sérieux :encolere12:

j'hallucine :encolere12: je vais pas raconter ma vie , des filles qui planquaient des drogues durs dans leurs .... j'ai en connus des masses . pas pour ca moi anciens fumeurs , suis passé de se coté là.

après ceux qui raconte... il y à un environnement ou ... on est faible....

bande de quiche sérieux. le choix on l'a toujours !!!! heureusement que l’environnement et la faiblesse de chacun ne fait pas de nous des drogués a se piquer le bras.

hallucinant certains commentaires!!!!

La personne qui s'injecte une drogue en intraveineuse a un sérieux problème. que ce soit un pauvre gars des quartiers, ou un bourgeois de neuilly .

vous êtes grave ou quoi???

de + la pauvre fille snifait pendant ses concerts. comment peut on accepter ça?

Lien vers message
Partager sur d'autres sites
  • Réponses 74
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

J'en connais 2 ou 3 personnes ils ont commencer avec les joints et 2 entre eux ont eux une overdose, le 3eme c'est un sdf dans une gare :(

En faite je pense que c'est plus l'effet que le joint procure et l'effet de groupe qui fait que les jeunes essaie de la coke, perso j'ai jamais fumer de joint mes mes potes eux oui et jamais j'ai ceder a leurs "vas y juste une fois" car je savais que mon père m'aurait mis une raclée et que j'ai bien étais éduquer.

Ces même potes je l'ai est définitivement laché quand je l'ai ai vu sniffer une ligne de coke, plus jamais j'ai traîner avec eux, car pour moi ont deviens droguer par l'encouragement des autres, une drogue entraine une autre quand les jeunes enchaîneront les joint comme des clope ils trouverons surement leurs trip qu'il dans une autre substance.

Mainteant cette amy winehouse, le défaut c'est ses parents qu'ils l'ont pas mis une bonne branlée star ou pas jte défonce a coup de botine en pleine gueule et je t'enferme dans la cave la bouffe c'est du pain sec et du café.

D'ailleurs certains drogué allait faire une cure de desintox au thibet et ils revenait guérit, il y avait pas de medoc ou psychologue, c'étais le travail dur, consommation de tisane et pain sec, les malades vomisser une substance blanchâtre au bout de 3 mois ils étais totalement guérit.

Modifié par Arwahabibi
Lien vers message
Partager sur d'autres sites

hack je te rejoins !

Vous me faîtes peur aussi ! Entre un qui parle d'éducation et de fumette, l'autre de maladie ...

Ah un moment donné faut arrêter !

Alors ma question est :

Que vient faire l'éducation là dedans ? La différence entre boire une bière, un pastis, un coup de pinar à l'apéro et se fumer un bon spliff aussi à l'apéro ?

Ah oui un est légal l'autre pas ! ...

Maintenant on est tous (ou presque) apte à faire preuve de discernement ! Que ce soit Amy ou une personne lambda personne ne leur a mis un flingue sur la tempe pour les forcer à se démonter !

Comme je le dis chacun drive sa vie comme il le souhaite et comme il le peut !

Je pense avoir reçu une bonne éducation (sans pain sec, cave, ou coup dans la gueule), un bon job (après des années d'études), une vie "presque" familiale et on se fait volontiers un deux pétards dans mon cercle d'amis qui est dans la même situation que moi.

Et je vous rassure pas de sdf, de tox en OD, de profiteurs du social !

Alors oui cela existe aussi ! (le pays des bisounours c'est pas pour tout de suite) mais faites preuve d'un peu de tolérance !

Lien vers message
Partager sur d'autres sites

eeuuuh on est patis un peu en sucette là lol

je vais éclaircir un peu mon point de vue puisqu'apparament je n'ai pas bien fait passer le message:

1) chacun fait ce qu'il veut, loin de moi l'idée de faire le donneur de leçon

2) la fumette c'est agréable à petite dose mais comme pour tout, une utilisation régulière entraine une dépendance et une résistance accrue--> augmentation de la consommation (pareil pour alcool et cigarette)qui dit résistance accrue dit petit à petit perte de l'effet, qui dit perte d'effet dit tentation de passer à autre chose. toujours dans le cadre d'une consommation régulière et intensive, sinon le joint ne me fait pas plus peur qu'une bière si c'est consommé modérément et non journalièrement

voilà c'est juste une petite précision vu que j'ai lancé le débat

Lien vers message
Partager sur d'autres sites
qui dit résistance accrue dit petit à petit perte de l'effet, qui dit perte d'effet dit tentation de passer à autre chose.

absolument pas d'accord mais bon....

Combien y a t'il de fumeurs et d’alcooliques en France, et combien passeront aux "drogues durs" ?

1%???

Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Yop les gens!

Sans déconner!!! créer un nouveau topic pour parler de ce que vous parler !!!

Ou je vais le faire :angry:

Modifié par booms
Lien vers message
Partager sur d'autres sites
absolument pas d'accord mais bon....

Combien y a t'il de fumeurs et d’alcooliques en France, et combien passeront aux "drogues durs" ?

1%???

Après j'arrête le hs promis, c'est simple, un alcoolique boit, il peut commencer avec une biere puis passer aux alcools forts, un fumeur peut passer d'une clope au menthol à du tabac sans filtre, de même un fumeur de joint peut passer à d'autres substances dans tous ces cas SI il a une consommation massive et régulière quel que soit le produit, et celà afin de retrouver les sensations de bien être qu'il avait au début.

Bien sur qu'un petit joint occasionnel ne va pas forcément faire passer à autre chose, de même qu'une soirée arrosée ne rend pas alcoolique, c'est juste que quand je vois un gosse 13ans fumer un pétard, ça m'interpelle

La banalisation c'est ça le danger

Modifié par pereprimus
Lien vers message
Partager sur d'autres sites

laule ,

quand je lis des commentaire aussi "traditionnel" que donne certains, j'ai l'impression d'entendre des discours de personne d'un age avancer qui "débatte"de chose qui les dépasses...

Modifié par crazzyfat
Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Ou alors c'est peut un discours tenu par des gens qui sont passés par la case accoutumance et qui s'en sont sortis qui sait ?tu connais pas les gens et tu te permet de juger. Dans mon cas je n'ai jamais eu de gros soucis même si j'ai fumé le joint un moment, j'ai aussi testé des trucs pas très nets et très peu recommandables mais seulement quelques fois, par contre j'ai des potes qui y sont restés soit par overdoses après passage aux drogues dures soit internés ça arrive même avec le joint, j'en connais un qui est depuis ses 19 ans interné en prise à des hallucinations et le cerveau en bouillie du à un excès de fumette durant quelques années. Maintenant il a 30 ans et quand il a un moment de lucidité il pleure de ce qu'il est devenu. De même j'ai un collègue qui a un korsakoff du à une grande consommation d'alcool,il est maintenant incapable de vivre seul. Que ça plaise ou non, toute drogue est dangereuse, chacun est face à ses responsabilités, mais un peu de prévention ne ferait pas de tort, le risque existe à partir d'une consommation régulière et intensive tout comme tu détruit ton foie, tes muscles et ton cerveau avec l'alcool et tes poumons avec le tabac etc...

Lien vers message
Partager sur d'autres sites
J'en connais 2 ou 3 personnes ils ont commencer avec les joints et 2 entre eux ont eux une overdose, le 3eme c'est un sdf dans une gare :(

En faite je pense que c'est plus l'effet que le joint procure et l'effet de groupe qui fait que les jeunes essaie de la coke, perso j'ai jamais fumer de joint mes mes potes eux oui et jamais j'ai ceder a leurs "vas y juste une fois" car je savais que mon père m'aurait mis une raclée et que j'ai bien étais éduquer.

Ces même potes je l'ai est définitivement laché quand je l'ai ai vu sniffer une ligne de coke, plus jamais j'ai traîner avec eux, car pour moi ont deviens droguer par l'encouragement des autres, une drogue entraine une autre quand les jeunes enchaîneront les joint comme des clope ils trouverons surement leurs trip qu'il dans une autre substance.

Mainteant cette amy winehouse, le défaut c'est ses parents qu'ils l'ont pas mis une bonne branlée star ou pas jte défonce a coup de botine en pleine gueule et je t'enferme dans la cave la bouffe c'est du pain sec et du café.

D'ailleurs certains drogué allait faire une cure de desintox au thibet et ils revenait guérit, il y avait pas de medoc ou psychologue, c'étais le travail dur, consommation de tisane et pain sec, les malades vomisser une substance blanchâtre au bout de 3 mois ils étais totalement guérit.

T'es typiquement le genre de mec qui critique sans avoir essayé, comme les vieux quoi.

Ça m'est arrivé plusieurs fois de fumer le joint, c'est vraiment une substance à part, qui décuple une part de tes sens, y'a pas grand chose qui te permet de te mettre dans cet état d'euphorie/réflexion...enfin bref.

La snif' j'ai déjà essayé aussi, j'ai pas sentit "le truc", mais les gens autour de moi ont bien vu que j’étais plus excité que la moyenne, j'en ai jamais repris vu que je n'ai pas sentit moi même les effets, donc aucun intérêt.

Contrairement aux autres de mes potes, je suis pas trop alcool, les états dans lesquels ça met les gens ne m'amuse pas plus que ça, sans compter le décuvage le lendemain, le mal de ventre etc.

J'suis aussi allé à Amsterdam, et c'est loin d’être une ville de drogués, l'ambiance y est très calme et ce sont plus les touristes qui foutent le bordel, on est aussi surpris par le fait que les cofees soient pas si fréquentés que ça, comme quoi y'a une prise de conscience las bas que nous n'avons pas ici, en parallèle avec l'alcool et les soirées du vendredi soir. ;)

Modifié par risbo62-66
Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Pereprimus, tu crois que si je prends ma voiture je risque vraiment un accident, ou si je prends l'avion il va s'écraser ...

tu es typiquement le genre de personne qui entretienne des débats stériles avec des préjuger et des idée farfelues.

Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Encore une fois tu juges sans connaitre, je te cite des exemples réels et concrets et toi ti parle d'idées farfelues, maintenant si tu ne comprend pas:

Le cannabis agresse une zone du cerveau appelée l'hippocampe, qui sert à mémoriser des événements, des mots, à stocker des souvenirs. Sous l'effet chronique du cannabis, l'hippocampe diminue de volume et cela d'autant plus que la personne a exposé son cerveau à des doses cumulées importantes de cannabis au fil du temps. Cela entraîne un risque au niveau des capacités d'adaptation, de mémoire, de langage.

À force de forcer sur la fumette, on risque donc de ne plus trouver ses mots, de tout oublier...

Une autre zone du cerveau diminue sous l'effet des joints, l'amygdale cérébrale. Quand cet endroit rétrécit sous l'effet du cannabis, il ne fonctionne plus aussi bien dans son rôle de gestion des émotions. Un consommateur régulier aura donc tendance de passer de la franche rigolade à l'agressivité, ou au contraire à la passivité totale sans raison apparente. Ses émotions ne sont plus gérées normalement. C'est peut-être par cet effet que le cannabis a un effet néfaste sur le psychisme, augmentant le risque de troubles mentaux tels que les dépressions, l'anxiété, les états limites...

Patrick, 30 ans qui fumait régulièrement depuis pas mal de temps avoue : « J'ai totalement arrêté le shit quand j'ai senti des trous de mémoire de plus en plus fréquents. Cela m'a horriblement angoissé car je sentais que ce n'était pas normal. Je sais bien que les trous de mémoire, tout le monde peut en avoir, mais chez moi, ça prenait des proportions inquiétantes.

http://www.tasante.com/article/lire/4341/L...le-cerveau.html

Ou encore:

Il est désormais établi que tous les produits qui déclenchent la dépendance chez l'homme (sauf les benzodiazépines) augmentent la libération d'un neuromédiateur, la dopamine, dans une zone précise du cerveau, le noyau accumbens.

Toutefois, dans le circuit de la récompense, on observe comme pour les autres drogues une augmentation de la libération de la dopamine. Comme pour les opiacés, cet accroissement paradoxal s’explique par le fait que les neurones dopaminergiques de ce circuit ne possèdent pas de récepteurs CB1 mais sont inhibés par des neurones GABAergiques qui eux en possèdent. Le cannabis va donc provoquer une levée de l'inhibition des neurones au GABA et par conséquent activer les neurones à dopamine.

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_03/i_..._m_par_cannabis

Conclusion oui le canabis provoque des dégats, et oui il provoque aussi une dépendace que ça te plaise ou pas.

Lien vers message
Partager sur d'autres sites

Loule...

tu n'arrive pas a voir au de la de tes aprioris, tu a un esprit très fermer. va donc en discuter avec les personnes atteinte de sclerose ou encore certains cancéreux, qui eux (les medicales use) on une autre approche de la chose .

Tu es un intégriste, ne change pas tu es au top !

Lien vers message
Partager sur d'autres sites
Loule...

tu n'arrive pas a voir au de la de tes aprioris, tu a un esprit très fermer. va donc en discuter avec les personnes atteinte de sclerose ou encore certains cancéreux, qui eux (les medicales use) on une autre approche de la chose .

Tu es un intégriste, ne change pas tu es au top !

Alors je vais utiliser un langage que tu peu peut être comprendre, Carrément Mdr je t'explique que je suis passé par là et t'es même pas foutu de comprendre ...tu me fais bien rire gamin. Si t'es même pas foutu de comprendre le français ou un fait scientifique établi je peux plus rien pour toi. Continue dans ton ignorance je t'en prie, j'en ai rien à kicker, dans le genre esprit super étroit tu n'as pas de leçon à donner visiblement vu que tu n'accepte pas un seul argument qui va contre tes croyances et ta seule défense c'est "Loul" ça montre bien ton niveau... Quand tu parles essaye de trouver des arguments pertinents au moins, c'est un minimum pour paraitre Au moins un peu crédible.

Lien vers message
Partager sur d'autres sites
Invité
This topic is now closed to further replies.

Annonces