La console

Annonces



  • Messages

    • La scène Homebrew Switch s’étoffe un peu plus aujourd’hui, avec l’apparition d’un nouvel exploit, de type warmboot, nommé Nereba. Mis à disposition par Stuckpixel, de la team ReSwitched, il a la particularité de ne pas nécessiter ni dongle USB (RCM) ni jig pour démarrer le payload Fusée Gelée. On peut donc en profiter sur une console totalement non modifiée. Même si un nouvel exploit est toujours une très bonne nouvelle, il ne faut pas  pour autant s’enflammer trop vite. En effet, celui-ci fonctionne exclusivement sur les Switch en firmware 1.0.0, ce qui limite énormément le champ des possibles, vous l’aurez bien compris. Fonctionnement : L’implémentation est basée sur la faille nspwn, que les utilisateurs bidouilleurs de consoles en firmware 3.0.0 utilisent déjà pour lancer des homebrews. En la combinant avec Neraba, il devient alors possible de booter n’importe quel payload Fusée Gelée placé sur la microSD. Après avoir démarré le script pegaswitch depuis l’applet web, un redémarrage de n’importe quel payload est possible en lançant l’applet « Album » du menu HOME. Nouveautés futures : Le développeur indique que les firmwares 2.x et 3.x pourraient également en profiter dans un futur plus ou moins proche. Étonnement, pas un mot sur la possibilité d’en profiter en 4.x (ce qui démultiplierait les « élus » du Saint Graal), alors même que la faille nspwn n’a pas été corrigée avant le firmware 5.x. Une chose est sûre en tout cas, pour les consoles => 5.x, cette méthode est caduque, les carottes sont cuites ! Nebara 49.27 KB Télécharger    GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
    • Bon, après plusieurs essais sur mon PC ''récent'' sans résultat j'ai réussi à trouver une vieille tour avec 2 prise IDE. Et là ....du premier coup j'ai pu relocker le disque. Merci à tous pour votre aide.
    • Question le BA5815FM peut il être la cause du soucis?
    • XorTroll, déjà bien connu de la scène pour son gestionnaire NSP (Golfleaf), propose aujourd’hui un module à destination des Custom Firmware Switch. Sobrement intitulé emuiibo, il permet tout simplement d’émuler les Amiibo dans vos jeux préférés. Tournant en tâche de fond, diverses combinaisons de touches sont disponibles pour contrôler l’émulation. Retrouvez ci-dessous la manière de l’utiliser et les combinaisons de touches à retenir : Utilisation Télécharger la dernière version et placez le contenu dans le répertoire Titles de votre Custom Firmware (vous aurez donc cfw\titles\0100000000000352) D’après les test, il devrait fonctionner sur tous les CFW supportant les sysmodules au format NSP (Atmosphère, ReiNX) Vous devez également paramétrer le flag boot2, dont la localisation dépend de votre CFW : Atmosphère : créer un fichier boot2.flag dans le répertoire titles/0100000000000352/flags ReiNX : créer un fichier boot2.flag dans le répertoire titles/0100000000000352 Combinaisons Toutes les combinaisons de touches sont à réaliser en maintenant appuyé le stick droit et en appuyant sur une direction du D-pad (en même temps). Les combinaisons doivent être faites avant ou après le démarrage du jeu cherchant des amiibo. Activer l’émulation des amiibo : maintenir appuyé le stick droit et appuyer sur D-Pad Haut. Active/Désactive l’émulation. Activer l’émulation des amiibo une seule fois : maintenir appuyé le stick droit et appuyer sur D-Pad Droite. Active l’émulation une fois, et après avoir émulé un amiibo, désactive automatiquement l’émulation Désactiver l’emulation des amiibo : maintenir appuyé le stick droit et appuyer sur D-Pad Bas. Désactive l’émulation d’amiibo, à utiliser pour être sûr de désactiver le service dans le cas où vous ne savez plus s’il est activé ou non. Changer d’amiibo : maintenir appuyé le stick droit et appuyer sur D-Pad Gauche. Passe à l’amiibo suivant dans le dossier des amiibo. Si vous arrivez au dernier amiibo, il passe au premier amiibo. N’a d’effet que si l’emulation est activée Le répertoire des amiibo se situe dans sd:/emuiibo. Placez vos dumps amiibo (fichiers .bin uniquement) ici. Émulation des amiibo emuiibo récupère les données de l’amiibo, mais les informations de registre (nom de l’amiibo, date d’écriture, mii) sont auto-générés, puisque non présentes dans les dumps d’amiibo : le nom sera le nom du fichier (amiibo.bin > amiibo), mais si le nom est plus long que 10 caractères, il sera remplacé par emuiibo. la date d’écriture est paramétrée en dur au 15 juin 2019. Le mii du propriétaire est paramétré en dur au premier mii trouvé dans la base de données de la console. Dump des amiibo consiste en des fichiers .bin, qui doivent impérativement faire 540 octets (peut-être même plus). Ils peuvent être dumpés avec différents outils disponibles. Développeurs Ce processus MitM héberge également un service personnalisé, nfp:emu, qui peut être utilisé pour le contrôle du changement d’amiibo et de l’émulation par IPC. Vous avez une implémentation C/C++ avec libnx ici. Crédits Toutes les personnes qui ont contribué au projet nfp-mitm avant moi : Subv, ogniK, averne, spx01, SciresM Les librairies libstratosphere (SciresM encore une fois)   emuiibo 0.1  GitHub | Site officiel Nombre de vues : 1 Voir l’article complet
    • comme spécifié (un peu maladroitement) dans ma news : ça ne concerne que le mode EDTV, donc par définition, pas le composite (SDTV) et ça ne touche que le mode 480p (que j'ai oublié de préciser alors que j'étais persuadé du contraire) je vais éditer un peu ma news et en profiter pour rajouter l'image comparative (merci le bot qui rabote...)